Paris : La plus vieille enseigne de Paris, Saint Julien l'Hospitalier au fronton du Studio Galande - Vème


 

L’enseigne la plus ancienne de Paris serait un bas-relief, gravé au fronton du 42 rue Galande. Le panneau sculpté représente une scène empruntée à l’histoire de saint Julien l’Hospitalier. A Paris au Moyen-Âge, le nom des rues est rarement signalé in sitù. La faible alphabétisation de la population rend inutiles ces inscriptions, impossibles à lire pour la majorité. Dès 1200, des enseignes gravées apparaissent au-dessus des portes d’entrée afin d’identifier maisons et commerces. Les adresses sont désignées par le symbole représenté dans la pierre. Pour s’orienter les Parisiens évoquent la maison au cygne, celle au lion d’or, indication à laquelle ils ajoutent souvent le nom du propriétaire. Un texte administratif datant de 1380 signale un bas-relief représentant saint Julien l’hospitalier, gravé sur la maison dite de la Heuze, notre actuel 42 rue Galande. Cette mention lui confère le titre de plus vieille enseigne attestée de Paris. Le précieux original a été déposé afin d’être conservé dans les collections du Musée Carnavalet. Au fronton du Studio Galande, cinéma d’art et d’essai célèbre pour diffuser depuis sa sortie en 1975 le film-spectacle « The Rocky Horror Picture Show », le panneau visible actuellement est une réplique moulée sur l’ancienne enseigne. 






Popularisé au Moyen-Âge par « La Légende dorée » de Jacques de Voragine, le récit hagiographique de Saint Julien l’Hospitalier marque les esprits. Retiré du monde après avoir commis un parricide par accident, le noble Julien est devenu passeur de rive. Avec son épouse Basilisse, ils ont renoncé à leur statut social, à leurs biens, ont fait vœux de pauvreté et d’humilité pour expier leurs péchés. Le couple mène une existence modeste et généreuse. Ils offrent l’hospitalité à ceux qui la demandent. 

Un soir d’orage, un mendiant lépreux se présente à eux pour traverser la rivière. Malgré le danger des flots déchaînés, Julien et Basilisse acceptent de l’aider sans contrepartie. A mi-chemin, le lépreux se découvre et leur révèle sa nature divine. La tempête se calme alors que Jésus apparaît auréolé de lumière. Il absout Julien et Basilisse de leurs péchés et leur promet le Paradis, la vie éternelle.







Avant d’être supplanté par Christophe, Julien l’Hospitalier est longtemps associé au saint patron des voyageurs. Il demeure néanmoins patron des charpentiers, des hôteliers et des passeurs. Au Moyen-Âge, de nombreuses auberges se placent sous sa protection et arborent sa représentation à leur fronton. Au quartier Latin l’un des plus anciens de Paris, les pèlerins se pressent nombreux. A l’occasion des foires hebdomadaires, la Capitale attire marchands et producteurs variés, colporteurs ainsi qu’une engeance vagabonde moins recommandable de mercenaires et miséreux. 

Tout ce petit monde a besoin de trouver pour la nuit, des logements adaptés à leurs moyens. Les auberges se multiplient. Les tavernes ouvrent des chambrées dans les combles et parfois même des lits de fortune dans les écuries. Afin de signaler cette vocation hôtelière, les tenanciers gravent et sculptent des signes reconnaissables par tous sur leurs maisons. Saint Julien l’Hospitalier fera partie des 

Plus vieille enseigne de Paris
42 rue Galande - Paris 5

Bibliographie
Le guide du promeneur 5è arrondissement - Bertrand Dreyfuss - Parigramme
Paris secret et insolite - Rodolphe Trouilleux - Parigramme
Curiosités de Paris - Dominique Lesbros - Parigramme