Série : Mum, de Stefan Golaszewski - Saisons 1 à 3 disponibles gratuitement sur Arte.Tv


Cathy a perdu son mari à la suite d’une longue maladie. A la veille de ses soixante ans, elle tente de faire son deuil malgré Entourage envahissant qu’elle accueille toujours dans son coquet pavillon de banlieue. Avec une patience infinie, sans jamais se départir de sa bienveillance, cette figure maternelle rassurante prend soin de tous. Jason, le grand fils un peu niais qui rêve d’Australie, vit toujours avec sa mère. Kelly, sa petite amie gaffeuse, aussi écervelée qu’émouvante, s’est plus ou moins installée aussi. Un peu trop présent, Derek, le frère cadet de Cathy, bonne pâte un peu beauf, est le souffre-douleur de sa nouvelle compagne. Pauline, cette dernière, une snob odieuse, ne se remet pas d’avoir revu ses prétentions à la baisse depuis que son riche époux l’a quittée. Les beaux-parents, Maureen et Reg, aussi gâteux qu’acariâtres, exigent une attention constante. Seul à se soucier du bien-être de Cathy, Michael, ami intime du couple qu’elle formait avec le défunt, aussi timide que discret, se montre d’une grande prévenance, amoureux silencieux depuis leurs dix-sept ans. 







Délicieuse comédie douce-amère, cette sitcom anglaise très réussie associe dans un chaud froid savoureux l’humour et la mélancolie. Les trois saisons de « Mum » donnent à voir la renaissance de Cathy, comment elle trouve la force d’aller de l’avant à la suite d’un deuil, avec les questions du temps nécessaire pour trouver l’envie de refaire sa vie. Après quarante années d’un mariage heureux, le temps va l’aider à s’ouvrir à un nouvel amour. 

Stefan Golaszewski auteur et producteur de la série est parvenu à saisir le quotidien dans des nuances réalistes mâtinées d’humour. Il croque la vie telle qu’elle va trouvant un équilibre entre rires et larmes, la profondeur des émotions, les situations inconfortables et les moments de tendresse. Il pose un oeil véritablement bienveillant sur cette famille dysfonctionnelle. 

Les qualités d’écriture permettent d’éviter l’écueil de la mièvrerie. Dialogues savoureux, humour très britannique, la distribution remarquable incarne joliment une galerie de personnages hauts en couleur, parfois lunaires. Les acteurs se prêtent à des jeux de regards qui soulignent la subtilité des expressions fugaces. 



Face à cette bande de sans-gênes, Cathy encaisse avec bonhomie une quantité invraisemblable de petites piques et de franches vacheries. Touchante et très juste, Lesley Manville, actrice fétiche de Mike Leigh, vue notamment dans « Another year », et qui prêtera ses traits à la princesse Margaret dans « The Crown » saison 5 et 6, incarne cette veuve lumineuse qui veille sur sa famille avec patience. Peter Mullan dans le rôle d’un Michael un peu bourru qui peine à exprimer ses sentiments est particulièrement émouvant.

Mum, de Stefan Golaszewski
Avec Lesley Manville, Peter Mullan, Dorothy Atkinson, Sam Swainsbury, Lisa McGrillis, Ross Boatman, Karl Johnson, Marlene Sideaway
Disponible gratuitement sur Arte.tv