Coup de Coeur : La Forêt Enchantée du chef pâtissier James Choplin, la bûche de Noël façon forêt noire revisitée à La Maison Blanche Paris



Voici venu le temps des fêtes de fin d’année, époque frileuse durant laquelle les rues de Paris se parent d’or et de lumière. Sur l’avenue Montaigne richement illuminée, le restaurant Maison Blanche Paris célèbre la saison par ses menus festifs. Point d’orgue de ces agapes, la bûche de Noël imaginée par le chef pâtissier James Choplin affirme avec panache ses accents chocolatés. L’exercice de style requiert de choisir son camp, sortir des sentiers battus ou magnifier les grands classiques. Afin de se singulariser, les chefs déclinent cet incontournable de mille et une façons. Le dessert préféré du réveillon est à réinventer tous les ans. James Choplin propose une bûche exclusive qui réinterprète le motif classique de la forêt noire en une création hautement gourmande. Jouant la carte d’une tradition twistée, le chef revisite avec originalité les parfums de Noël. Sa bûche Forêt enchantée joue sur l’élégance des accords, la générosité de la ganache, la subtilité de la griotte et la volupté du chocolat en majesté. Apothéose d’un repas de fête, cette proposition tout sucre a le goût des souvenirs d’enfance.












Au sommet du Théâtre des Champs-Elysées, nid d’aigle perché sur les toits, la Maison Blanche Paris, qui soufflera ses trente bougies en 2020, est réputée pour ces terrasses délicieuses et la vue spectaculaire depuis l’immense baie vitrée de la salle principale du restaurant. Point de vue imprenable sur la ville, sous le regard des convives se déploie le plus beau des paysages parisiens, de la Tour Eiffel, aux Invalides, jusqu’à la Cathédrale orthodoxe de la Sainte Trinité. A l’occasion des fêtes de fin d’année, une véritable forêt de sapins au décor de Noël fastueux a été déployée sur la terrasse Montaigne. 

La bûche de Noël commémore une pratique ancestrale. A l’occasion du solstice d’hiver, un rondin de bois était placé dans l’âtre. Afin d’apporter chance et prospérité, il devait se consumer au-delà de la messe de minuit. Depuis la fin du XIXème siècle, la coutume a évolué transformant le bois en chocolat pour en faire un dessert incontournable. La bûche à réinventer, symbole de l’esprit de famille et de la transmission, est devenu fétiche gourmand.









Avec sa bûche Forêt enchantée, le chef James Choplin convoque par la présentation et les accords de saveurs l’idée de la forêt noire en l’adaptant librement pour plus de modernité et de légèreté. Valeur sûre, le chocolat s’affirme comme la star de recette raffinée, promesse opulente de bonheur pour les becs sucrés. Sur un biscuit Sacher au chocolat, moelleux incomparable, une ganache montée à la vanille de Tahiti exprime la rondeur élégante des nuances. La bûche prise dans une coque de cacao intense 70% est décorée, sur le thème forestier, de rondins de chocolat Acarigua qui imitent le bois. Les cerises noires confites soulignent les notes acidulées de la pâte de fruit griotte. Le jeu des textures s’affirme dans la sophistication des arômes et la belle évidence des associations gourmandes. La composition est d’un chic aérien. 

Proposée en portions individuelles à déguster au déjeuner en dessert du jour, du lundi au vendredi, du 16 au 27 décembre, la bûche signée James Choplin achèvera en beauté le menu du dîner de Réveillon de Noël le 24 décembre.

Bûche de Noël du chef James Choplin
Maison Blanche
15 avenue Montaigne - Paris 8
Tél : 01 47 23 55 99
Contact : restaurant@maison-blanche.fr