mardi 2 avril 2019

Cinéma : Les arbres remarquables, un patrimoine à protéger - Un documentaire de Georges Feterman, Jean-Pierre Duval, Caroline Breton



Alors que les pâturages et les champs surexploités se développent toujours plus, que l’essor des zones urbanisées semble inexorable, les forêts primaires se raréfient, victimes du déboisement intensif. Depuis 1994, l’association ARBRES (Arbres remarquables, bilan, recherche, études et sauvegarde) délivre le label arbre remarquables aux sujets les plus exceptionnels dans la lignée de son travail d’inventaire et de protection. Ce documentaire nous invite à un tour de France jusqu’au DOM TOM des spécimens les plus beaux, une cinquantaine d’individus retenus, parmi les 450 ayant été labélisés. Platanes, tilleuls, châtaigniers, chênes, oliviers, les critères de cette sélection évolue selon les essences. Remarquables par leur âge, leur taille, leur forme, leur histoire, les légendes qui leur sont rattachées, leur esthétique, une couleur particulière du feuillage, leur morphologie, l’isolement hors du milieu naturel de la variété, les arbres impressionnent, surprennent, étonnent. Ce patrimoine naturel vivant d’une beauté majestueuse suggère la passation de relais entre les générations. Ils sont le témoin de l’histoire, la mémoire de la planète.







Naturaliste émérite, auteur d’ouvrages pointus ayant pour sujet les arbres et le patrimoine culturel français, Georges Feterman, président de l’association ARBRES, a co-écrit le scénario de ce documentaire avec l’aide de Jean-Pierre Duval de la maison d’édition et de production MUSEO, rejoint dans l’aventure de la réalisation par sa collègue Caroline Breton. 

Le film prolonge l’action de l’association en dévoilant au grand public les splendeurs de ces monuments naturels que sont les arbres. A travers les forêts, les campagnes, les montagnes et même les villes, les réalisateurs sont allés à la rencontre des éléments les plus originaux, dont la longévité, les dimensions et la beauté frappent d’emblée.

Les deux oliviers millénaires de Roquebrune-Cap-Martin, dans les Alpes-Maritimes, et de Filitosa, en Corse-du-Sud déploient leur ombre vaste sur des terres gorgées de soleil. Dans les Pyrénées Orientales, un genévrier millénaire d’Opou, labélisé arbre remarquable en 2005, veille au milieu d’un vignoble des Corbières auquel il a donné son nom, domaine du Vieux Genévrier. Dans l’Aude, un orme de 400 ans à Villesèquelande, labélisé en 2001, a survécu à la maladie de la graphiose qui a décimé son espèce en France. 




Vieux d’environ 300 ans, le chêne de Tombeboeuf dans le Lot et Garonne est célébré comme trésor local. Si ses mensurations paraissent relativement raisonnables, 15 mètres de haut, 40 mètres de diamètre, il doit surtout sa réputation à sa forme singulière qui lui a valu le surnom de chêne champignon ainsi qu’à sa situation d’isolement au milieu d’une prairie. En Martinique et aux îles Marquise, ce sont les fromagers, les albizias, figuiers ou les banians qui jouent les vedettes.

Si l’inventaire n’est pas reconnu juridiquement, l’association ARBRES s’engage pour sensibiliser les élus et obtenir un statut légal des arbres remarquables afin qu’ils soient protégés. Elle a reçu le soutien de personnalités éminentes comme Alain Baraton, Denis Cheissoux, Delphine Batho, Béatrice Rizzo, Yann Wehrling et Francis Hallé.

Le documentaire sera présenté à l’Assemblée nationale le 4 avril, à l’occasion de la Déclaration des Droits de l’Arbre, un texte destiné à "changer le regard et le comportement des hommes", et "leur faire prendre conscience du rôle déterminant des arbres au quotidien et pour le futur".

Les arbres remarquables, un patrimoine à protéger
Documentaire de Georges Feterman, Jean-Pierre Duval, Caroline Breton
Sortie le 3 avril 2019 




Aucun commentaire :