lundi 26 mars 2018

Lundi Librairie : Chevalier de l'ordre du mérite - Sylvie Testud



Chevalier de l'ordre du mérite Sylvie Testud : En couple avec Adrien depuis bientôt deux ans Sybille, trentenaire lancée dans une course à la perfection, réussit plutôt bien dans la société d'assurance où elle travaille. Elle vient même d'obtenir une belle promotion qui fait d'elle la directrice de la communication de la branche Assutoutou, la mutuelle pour les animaux domestiques. Incapable de lever le pied et de se laisser aller, lorsqu'elle passe le pas de son domicile, cette perfectionniste quitte le costume de working girl pour endosser celui de la ménagère compulsive. Laver, épousseter, récurer, ranger, trier, Sibylle laisse libre court à ses obsessions de propreté face à un conjoint gentiment bordélique. Pour sauver son couple, elle accepte d'engager une femme de ménage et mène un casting draconien jusqu'à trouver la perle rare. L'élue est Fao, une Philippine qui vit en France depuis dix ans dans la clandestinité. Sibylle se donne alors une nouvelle mission : lui obtenir des papiers.

Cette fable contemporaine épingle les travers de la société avec lucidité. Humour grinçant, ton singulier, cocasserie charmante, Sylvie Testud aborde avec une fausse légèreté des thèmes graves tels que les sans-papiers, le féminisme, l'avortement. Elle porte un regard sans complaisance mais teinté d'ironie douce sur notre époque, incarnée par une anti-héroïne totalement névrosée.

Attachante, agaçante voire même parfois horripilante, ce personnage un peu pathétique, dont les ridicules semblent si familiers, est décrit avec beaucoup de tendresse et d'empathie. Sibylle s'interdit d'être heureuse, se cache derrière ses bizarreries maniaques pour peu à peu se détacher des autres. Efficace, drôle enlevé, le récit de ces tribulations donne à voir ce que peut être une jeune femme d'aujourd'hui prise dans des angoisses permanentes de ne pas être à la hauteur.

Texte savoureux, un peu barré, divertissant et fin, Chevalier de l'ordre du mérite est un miroir tendu vers nos folies, nos compulsions. Les saynètes de la vie quotidienne s'incarnent avec un réalisme cinématographique à travers l'écriture très imagée de Sylvie Testud. Elle fait preuve d'un vrai sens du dialogue, de la formule, du bon mot délicieux. L'acuité des observations soulève l'air de ne pas y toucher la question des rapports sociaux, des codes, le statut des femmes dans l'entreprise. Un très chouette petit roman.

Chevalier de l'ordre du mérite - Sylvie Testud - Editions Fayard - Edition de poche Le Livre de Poche





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :