lundi 30 juin 2014

Lundi Librairie : Un aller simple - Didier van Cauwelaert



Un aller simple - Didier van Cauwelaert : Trouvé dans une Ami 6 Citroën accidentée alors qu’il était bébé, Aziz a été adopté par des Tsiganes des quartiers nord de Marseille. Sans papier par les voies du destin, il se promène avec des faux lui conférant la nationalité marocain et Irghiz comme ville natale imaginaire. Alors qu’il arrête l’école à 11 ans, il continue de rêver dans un atlas offert par un vieux professeur. A 19 ans, il s’est reconverti dans le trafic d’autoradio. Amoureux de Lila, une gitane fiancée à un autre, il voit ses rêves se réaliser quand celui-ci décède dans un accident. Il va pouvoir l’épouser. Mais au cours des fiançailles, la police fait une descente et l’arrête pour un vol qu’il n’a pas commis tandis que sa belle-famille soulagée de se débarrasser d’un gendre qui n’est à leurs yeux qu’un gadjo, un étranger, laisse faire sans moufter. Son faux permis de séjour périmé et sa bonne tête photogénique font d’Aziz le candidat idéal pour illustrer les nouvelles méthodes « plus humaines » du gouvernement concernant l’expulsion des étrangers en situation irrégulière. Les médias sont convoqués et un attaché humanitaire chargé de son dossier.

samedi 28 juin 2014

Paris : Cheval Cabré, une sculpture de Camilo Otero - place Lucien Herr - Vème

Cheval cabré de Camilo Otero - 1980 - Place Lucien Herr - Paris 5


Aujourd’hui, je vous emmène dans le Vème arrondissement, place Lucien Herr, découvrir une insolite statue équestre datant de 1980 et sobrement intitulé Cheval Cabré. Il s’agit d’une œuvre du sculpteur figuratif espagnol également peintre et graveur, Camilo Otero. Frondeur, volontiers provocateur, sa voix s’est souvent élevée contre l’institutionnalisation de l’art, n’hésitant pas à reprendre parfois certaines de ses œuvres pour en disposer à sa guise comme la statue d’un taureau qui orna longtemps l’entrée du Musée d’Art Moderne de Madrid avant que le sculpteur ne décide de l’offrir à la famille Bose. Personnalité à la fois simple et flamboyante, cet anarchiste dans l’âme est autant connu pour ses coups de gueule que pour son œuvre. Celle-ci s’articule autour de la représentation animale, un bestiaire fantastique, mythologie ironique, auquel se mêlent des scènes du quotidien, hommage aux plus modestes comme le motif récurrent de la femme à la criée rappelant sa mère. Un travail créatif dense, empreint de sensualité et d’humour qui flirte avec l’univers de l’absurde.
 

vendredi 27 juin 2014

Paris : Les plus anciennes maisons de Paris, les prétendantes, les légendes et la doyenne

11 et 13 rue François Miron - Paris 4


Les prétendantes au titre de plus ancienne maison de Paris ont en commun une allure médiévale transportant le passant curieux à travers les âges et le temps ainsi qu’une autre caractéristique et non des moindres, elles ont toutes échappé aux grands travaux du baron Haussmann. Rappelons que le préfet de la Seine de 1853 à 1870, dirigea, Sous le Second Empire, des aménagements drastiques en approfondissant le plan de rénovation établi par la commission Siméon. Si Jacques Hillairet dans l’un de ses célèbres ouvrages de vulgarisation au sujet du Paris historique, situe la plus vieille maison de la Capitale au 3 rue Volta, des recherches ultérieures menées par des historiens en 1979 ont établi définitivement qu’il n’en était rien, la bâtisse datant du XVIIème siècle. La doyenne serait en fait la maison au Grand Pignon dite maison de Nicolas Flamel érigée en 1407 qui se trouve au 51 rue de Montmorency. Certains lui disputent cette couronne, charmés par l’apparence des 11 et 13 rue François Miron. L’étude poussée des archives aura prouvé qu’elles étaient également le résultat tardif d’une certaine nostalgie de ses constructeurs au début du XVIème siècle. Qu’à cela ne tienne, je suis partie nez au vent rendre visite aux quatre vieilles dames, appareil en bandoulière et curiosité attisée.

jeudi 26 juin 2014

Thursday Oh Yeah ! : Taylor Kitsch, 10 anecdotes à suivre



Taylor Kitsch, l’homme du jour mannequin et comédien s’est fait remarquer grâce à la série à succès Friday Night Lights. Son interprétation d’un ombrageux mais follement sexy joueur de foot américain  séduit à la fois les critiques et le public. Il fait ses débuts sur grand écran en 2006 avec une apparition dans le teenmovie John Tucker doit mourir. Il est Remy  LeBeau dit Gambit dans X-Men Origins : Wolverine en 2009 puis joue de son physique dans Battleship et John Carter en 2012. Année clé, car Oliver Stone le fait alors interpréter Chon dans son film Savages aux côtés de Blake Lively. Dans Du sang et des larmes en 2013, il est le membre d’un commando de Navy Seals pris au piège en Afghanistan. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Taylor Kitsch, sous vos applaudissements !

Music : Gregory Alan Isakov - She Always Takes It Black


dreaming up this golden grain
but I'm falling from this shack
talking sweet to the queen
wishing I was riding with the jacks
walking proud and lonesome now
oh I'm yearning for the pack
but I'd never say "I love you," dear
just to hear you say it back

mardi 24 juin 2014

Lubie Vernis : Mushroom 310 - Barry M

Mushroom 310 - Barry M

Mushroom est un vernis taupe clair, un genre de chocolat au lait légèrement grisé, finition crème. Une couleur devenue un grand classique depuis le fameux You don't know Jacques ? d'OPI. Elle est flatteuse sur toutes les carnations et malgré son succès demeure à la fois originale et discrète.

J'aime beaucoup les vernis Barry M qui allient petit prix et formulation agréable. L'application est facile malgré un pinceau que je trouve un peu fin - question de goût. Opaque en deux couches, le temps de séchage est rapide et la tenue vraiment pas mal du tout pour une marque aussi raisonnable sur ses tarifs.

lundi 23 juin 2014

Lundi Librairie : Just Kids - Patti Smith



Just Kids - Patti Smith : Autobiographie pudique et exaltante, récit initiatique, histoire d’amour libre et éperdue, Just Kids retrace à travers les souvenirs vagabonds de son auteur la genèse de deux artistes d’exception Patti Smith et Robert Mapplethorpe. A travers, ce texte tout en retenue, Patti Smith raconte son enfance modeste, sa passion pour Arthur Rimbaud et son arrivée à New York en 1967 après avoir confié son bébé, conçu beaucoup trop jeune, à une famille d’accueil. Démunie, des rêves plein la tête, elle vit dans la rue, travaille chez Bertano’s mais ne cesse de créer. Sa rencontre avec Robert Mappelthorpe, jeune artiste à la beauté saisissante va bouleverser sa vie. Ils partagent le même enthousiasme, la même innocence. Ils seront l’un pour l’autre amant, ami, muse, des âmes sœurs dont la relation totale faite d’émulation artistique et d’admiration réciproque les poussera vers la révélation sur la voie de l’art.

vendredi 20 juin 2014

Street Art : M. Chat égaye les couloirs en pleine rénovation de la station Châtelet



Ceux qui fréquentent le métro parisien connaissent bien la morosité du monstre tentaculaire qu’est la station Châtelet. Peu plaisante en temps normal, elle est en ce moment - et jusqu’en février 2015 si tout se passe bien bien - en plein travaux de rénovation. Un lifting d’envergure touchant l'ensemble du réseau métropolitain. La RATP poursuit un programme de modernisation entamé en 1998 planifié sur 25 ans, le plus important depuis sa construction en 1900. Et ce réaménagement du sol au plafond ne va pas sans quelques nuisances. Couloirs de correspondance et quais subissent tour à tour un décapage visant à démonter revêtements, carrelages, éclairages remplacés au fur et à mesure dans une joyeuse cacophonie visuelle. Petite anecdote, les célèbres carreaux blancs biseautés dont le modèle original a été produit par la faïencerie de Gien, seront bientôt de retour dans toutes les stations. En attendant, le métro nouvelle version, les usagers se déplacent à travers un dédale poussiéreux de murs lépreux ou fraîchement bétonnés parcouru de câbles électriques pendouillant mollement sous une lumière provisoire blafarde. Châtelet en pleine métamorphose est particulièrement sinistre sous ce jour sans ciel. La silhouette jaune soleil d’un chat bien connu des Parisiens vient éclairer la grisaille, matois matou hilare à l’éternel sourire communicatif. En compagnie du new-yorkais Quik, M. Chat flâne parmi les gravats, bondissant au détour d’un couloir, saluant d’une grimace amicale et familière les usagers du métro.

jeudi 19 juin 2014

Thursday Oh Yeah ! spécial Coupe du Monde de football : Les 10 joueurs les plus sexy du Mondial 2014

8 des 10 joueurs les plus sexy de la Coupe du Monde de Football 2014


Aujourd’hui, petits chanceux que vous êtes, pas un homme mais des hommes dont l’intelligence physique ne fait absolument aucun doute. L’œil vif, le poil brillant, ces messieurs gambadent sur les pelouses brésiliennes depuis le 12 juin et ce jusqu’au 13 juillet pour le plus grand bonheur de tous les amateurs de ballon rond dont, je dois bien l’avouer, je ne fais pas partie. Mon cœur est en Ovalie. Puisque je fais partie des délaissées de la Coupe du Monde, Monsieur s’étant trouvé un fulgurant intérêt pour le football - chose qui ne lui arrive, grâce au Ciel, que tous les quatre ans - je me suis intéressée à ces millionnaires en short qui ont le toupet de me piquer mon homme. Voici donc une sélection très personnelle des dix joueurs les plus sexy du Mondial 2014. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, messieurs Jesus Navas, Mats Hummels, Olivier Giroud, Gerard Piqué, Claudio Marchisio, Cristiano Ronaldo, Glen Johnson, Kevin Prince Boateng, Orestis Karnezis, Neymar Da Silva Santos sous vos applaudissements !

Music : Mac DeMarco - Still together



In time she'll see that her and me were meant to be together
And time will pass, it may go fast but we'll still be together
And where I go, she's at my side half of my life together
It's easy love, fits like a glove from up above together

Together, together

mercredi 18 juin 2014

Mes Adresses : L'Atelier des Artistes, un resto arty entre bistronomie bobo et repère de noctambules - Paris 11



Il y a un peu plus d’un an, ouvrait en grandes pompes du côté de République, l’Atelier des Artistes, un lieu concept hybride à la sauce lounge berlinois où se retrouvent depuis adeptes de mixologie et de bistronomie, fine fleurs des nuits sans sommeil et culturistas de tout horizon. Comme je suis un peu longue à la détente, je me promets depuis des mois d’aller visiter ce restaurant qui est aussi un bar, un club privé, une salle de projection et une galerie très moderne. Aux commandes de cet établissement, comprenant un beau rez-de-chaussée et un sous-sol plus noctambule, deux barons des soirées parisiennes Filipe Alvès et Arthur Louvet fins connaisseurs des us et coutumes des oiseaux de nuit qui ont trouvé là un joli terrain de jeu. La soirée s’étant déroulée de façon un peu chaotique, je n’ai pas eu l’occasion d’aller visiter les entrailles de la maison où se trouvent le grand bar, le salon privé surnommé la Danish room accessible aux membres et l’espace dédié aux arts visuels et numériques. Nous nous contenterons aujourd’hui d’une visite du restaurant.

mardi 17 juin 2014

Lubie Vernis : Petit Plaisir - Collection La vie en rose - LM Cosmetic

 Petit Plaisir - Collection La vie en rose - Printemps 2013 - LM Cosmetic

Petit Plaisir est un vernis métallisé chatoyant - foil donc, je sèche sur une traduction plus pertinente - rose fuchsia piqueté de minuscules particules or pâles, une teinte très Barbie qui booste le moral et se révèle des plus pimpantes en plein soleil. Girly, un chouilla régressif, un vernis pas sérieux et c'est tant mieux.

Formule agréable à appliquer, je regrette seulement que le bouchon aussi massif ne facilite pas la manœuvre malgré un super pinceau. Opaque en deux couches, le temps de séchage est bon et la tenue plutôt pas mal pour une couleur de ce genre qui a tendance à s'abîmer sur la pointe de l'ongle.

lundi 16 juin 2014

Lundi Librairie : La ballade de Rikers Island - Régis Jauffret



La ballade de Rikers Island - Régis Jauffret : Le président d’une institution financière internationale, présidentiable français, est accusé de viol par une femme de chambre d’origine africaine. Incarcéré à la prison de Rikers puis libéré sous caution, les poursuites sont finalement abandonnées. Sa carrière est brisée. Son épouse qui s’est dévouée entièrement à son ascension politique, sacrifiant sa carrière de journaliste, mettant à sa disposition sa fortune et ses relations demande le divorce. Au-delà du tapage médiatique autour de ce scandale politico-moral, le déferlement d’images et de commentaires, le tumulte, la démesure et le caractère scabreux de l’affaire, Régis Jauffret saisit le fait divers à bras le corps, déployant une histoire pour lui redonner chair humaine. Manipulations, rapports de pouvoir, violence insidieuse ou directe, l’intrusion de la fiction dans le réel permet de mettre en lumière ce que les faits divers révèlent de l’âme humaine et ses dérèglements. « Le roman c’est la réalité augmentée. » 

samedi 14 juin 2014

Paris : Jardins des Archives Nationales, une traversée hors du temps à la beauté saisissante - IIIème

Jardins des Archives Nationales - Hôtel de Fontenay- Paris 3


Les jardins des Archives Nationales se nichent au cœur de l'un des quartiers les plus charmants de la Capitale. Ce joli secret de Parisien, dans la quiétude de son décor historique, nous ferait presque oublier le ronronnement de la ville qui bruit d’activité. Le temps d’une pause enchantée dans le Marais, je vous propose de découvrir aujourd’hui, cette oasis de verdure. Un site patrimonial exceptionnel auquel le promeneur accède par l’hôtel de Soubise rue des Francs-Bourgeois d’un côté ou par la rue des Quatre-Fils et l’hôtel de Rohan de l’autre. Enfilade de cours et de jardins, cet espace vert de 8000m2, fermé au lendemain des attentats de 1995, a été rouvert au public en 2011. Il se compose de quatre parcelles très différentes du strict jardin à la française classique du XVIIIème siècle, au verger apprivoisé jusqu’au romantique parc miniature façon jardin de ville du XIXème.

vendredi 13 juin 2014

Mes Adresses : Brunch au restaurant de l'hôtel Edgar, terrasse de charme et quiétude villageoise - 31, rue d'Alexandrie - Paris 2




Micro-quartier populaire du Sentier, la Petite Egypte est délimitée par les rues d’Alexandrie, du Caire et du Nil. Si durant la semaine, l’animation industrieuse des divers commerces liés au prêt-à-porter bon marché y bat son plein, les lieux retrouvent une exquise quiétude le week-end. Au niveau du 31 de la rue d’Alexandrie, sur une placette arborée au charme villageois, un ancien atelier de confection a trouvé une seconde vie sous l’impulsion de Guillaume Rouget-Luchaire. Temps suspendu, atmosphère estivale dès les premiers rayons de soleil, murmure de la ville dont le ronronnement se fait oublier, pour un peu on jurerait le sud, ne maque que les cigales. Entièrement revisité dans la tendance design du moment, l’Edgar est une auberge urbaine dont chacune des 13 chambres a été décorée par un artiste du photographe Yann Arthus-Bertrand à Pascal Braultt styliste chez Chanel.

jeudi 12 juin 2014

Thursday Oh Yeah ! : James McAvoy, 10 anecdotes tendres



James McAvoy, l’homme du jour, comédien écossais au charme très britannique a été révélé par deux séries marquantes Shameless et Band’s of brothers. S’il a enchanté les productions shakespeariennes britanniques à ses débuts portant avec panache le costume d’époque, son talent est très vite remarqué par Hollywood tout d’abord avec un rôle dans les Chroniques de Narnia en 2005 puis dans le très acclamé Dernier roi d’Ecosse en 2006. Wanted : Choisis ton destin de Timur Bekmanbetov aux côtés d’Angelina Jolie marque un tournant vers les films d’action. En 2011, il incarne pour la première fois le professeur Charles Xavier jeune dans X-Men : Le Commencent. Il est actuellement à l’affiche de X-Men : Days of Future Past. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur James McAvoy sous vos applaudissements !

Music : Blood Orange - Chamakay



If giving left me lonely
If giving was my friend
I'd keep in all the old themes
I keep in all the sense
But now you're feeling empty
I tried my best last time
I'll leave you with your feelings
I'll leave you in your lies
Oh, oh

mercredi 11 juin 2014

Cinéma : Palo Alto de Gia Coppola



Teddy (Jack Kilmer, fils de Val) lycéen à la sensibilité artistique, lunaire et timide est secrètement amoureux d’April (Emma Roberts, nièce de Julia) sérieuse jeune fille mélancolique. Mais alors qu’il subit la mauvaise influence de son meilleur ami Fred (Nat Wolff), un ado perturbé au comportement autodestructeur, il doit faire face aux répercutions de son inconséquence. Fred se lie avec Emily (Zoe Levin), gamine mal dans sa peau qui tente de gagner l’affection des garçons à travers une sexualité exacerbée.  April se laisse séduire et manipulée par son prof de gym, Mr B (James Franco) un trentenaire qui entretient des relations inappropriées avec ses élèves du club de foot féminin. Parents aux abonnés absents, fêtes alcoolisées, drogues, aventures sans lendemain, les quatre protagonistes traînent leur mal-être constant entre apathie, rébellion et décisions impulsives malheureuses.

mardi 10 juin 2014

Lubie Vernis : Gaga's Poker face - Collection Pom Poms - Ünt

Gaga's Poker face - Collection Pom Poms - Ünt

Gaga's Poker face est un vernis dont la base transparente est saturée de particules assez grandes blanches et noires. Il peut être utilisé tel quel pour un effet texturé ou en top coat afin de réaliser des nail arts très simples mais rigolos.

Hyper facile d'application, avec deux couches comme sur les photos, on voit encore un peu l'ongle. Trois couches et les particules le recouvrent complètement pour un effet opaque. Le temps de séchage est vraiment rapide, qualité appréciable pour un usage top coat. La tenue est également une bonne surprise. Il est d'ailleurs un peu délicat à enlever.

samedi 7 juin 2014

Expo : Monumenta 2014 - Ilya et Emilia Kabakov : L'Etrange Cité - Nef du Grand Palais - Paris 8



Pour la 6ème édition de Monumenta, l’impressionnante nef du Grand Palais, un espace de 13 500 m2 dont la hauteur sous la verrière atteint jusqu’à 45 mètres, a été confiée à Ilya et Emilia Kabokov artistes conceptuels russes exilés aux Etats-Unis depuis 1992. Entre architecture et installations, leur Etrange Cité est une ville forteresse d’un blanc immaculé, aux bâtiments ramassés qui rappellent la méditerranée, la Grèce en particulier. Le couple illustre son espace mental entre souvenir, réalité et fantasmagorie donnant naissance à un monde onirique imaginaire où références métaphysiques, cosmiques, bibliques se mêlent à celles historiques et artistiques de la Renaissance à l’ère soviétique. Un symbolisme fort, un questionnement profond au sujet de la condition humaine, la notion de temps et de bonheur.

vendredi 6 juin 2014

Mes Adresses : Thaï la Route, le food truck thaïlandais à Paris



Après un rodage sur la côte basque cet été, le food truck Thaï la Route débarque à Paris en septembre 2013. Derrière ce resto mobile, se trouvent un duo de choc, Christophe Gaultier et Jean-François Quiquampois. En 2008, ils reprennent avec succès le Khaosan Road, une très chouette adresse de spécialités thaïlandaises du côté de Pigalle Sud. Surfant sur la tendance du food truck, il leur vient l’idée de développer une formule itinérante dans la grande tradition de la street food asiatique. La carte succincte mais efficace du camion Thaï la Route voit le jour, directement inspirée des plats phares du Khaosan Road, pad thaï et curry vert à l’honneur.

jeudi 5 juin 2014

Thursday Oh Yeah ! : Mads Mikkelsen, 10 anecdotes sages



Mads Mikkelsen, l’homme du jour est un comédien au parcours atypique qui a trouvé sa vocation sur le tard. Acteur versatile, il est aussi à l’aise dans des grosses productions hollywoodiennes comme le Choc des Titans ou des séries télé à succès - Hannibal - que dans des films d’auteur européens - Royal Affair, Michael Koolhaas. S’il excelle dans les rôles de méchants vraiment effrayants et les films d’action, son jeu tout en subtilité ne dépare pas dans des longs métrages plus intimistes. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Mads Mikkelsen, sous vous applaudissements !

Music : Christine and the Queens - The Loving Cup



Walk before you see us walking
Talk before you hear us talking
Hold before we flee off holding, holding
Cry and all the roughens crying, crying

If you are willing then drink the loving cup
Join the falling stars
Who never cut wiser
If you are willing then drink the loving cup
Join the falling stars
Who never cut wiser

See...

mardi 3 juin 2014

Lubie Vernis : What's a Little Rain Forest - Liquid Sand - Brazil Collection - OPI

What's a Little Rain Forest - Liquid Sand - Brazil Collection - Spring 2014 - OPI

What's a Little Rain Forest est un vernis bleu céruléen avec des nuances turquoise texturé sablé. Une couleur pimpante, très estivale pleine de punch.

Formulation très facile d'application, opaque en deux couches voire même une seule si l'on charge le pinceau. Le temps de séchage est très bon et la tenue irréprochable. Il m'a paru un peu moins difficile à retirer que les autres vernis du coffret Beach Sandies malgré un effet de texture tout aussi impressionnant.

lundi 2 juin 2014

Lundi Librairie : Nada exist - Simon Liberati




Nada exist - Simon Liberati : A presque cinquante ans, Patrice Strogonoff, peintre raté qui s’est reconverti dans la photo de mode, côtoyant célébrités et demi-mondaines, nihiliste décadent, cocaïnomane à la virilité fatiguée, n’est plus que l’ombre de lui-même. Sa carrière déclinant, il s’est réfugié dans le Loiret où il vit dans un ancien pensionnat de jeunes filles avec sa mère et son beau-père, maurrassien sénile, Ahmed dit l’Arabe, toxico maniaco-dépressif qui fût en son temps l’amant de Pasolini et Didine, agonisante, la femme de sa vie qu’il n’a jamais épousé, ancienne rédactrice en chef de Vogue. La veille de Noël, il tente de fuir cette tribu ubuesque dans son Aston Martin de 1973, afin de se réapprovisionner, à Paris, en substances diverses ainsi que rendre visite à ses maîtresses, la très bourgeoise Lukardis et Babeth, la vénus mercenaire, mannequin styliste à ses heures. La voiture tombe en panne. Louvoyer entre sa mère et celui qu’ils appellent joli-papa, pour s’en débarrasser lui prend une éternité. Même faire le plein d’essence avec une gueule de bois et les premiers symptômes de manque devient un vrai supplice.