samedi 31 mai 2014

Paris : Sous le chapeau, une sculpture d'Andras Lapis - Institut Hongrois - 92, rue Bonaparte - VIème



A deux pas des jardins du Luxembourg, devant l’Institut Hongrois, centre culturel où se déroulent de nombreuses expositions, projections de films, conférences, ateliers pour enfants et cours de langue, rue Bonaparte, une charmante statue de bronze attire le regard des passants conquis par sa silhouette si naturelle à échelle humaine. Assise sur un banc, une jeune femme, pieds nus, en robe d’été, coiffée d’un chapeau à large bord légèrement cabossé, est plongée dans une rêverie bienheureuse, yeux mi-clos, pensive, le visage appuyé sur ses deux mains. Un demi-sourire flotte sur ses lèvres pleines. A sa gauche, comme une invitation à la rejoindre, une place est laissée sur le banc qu’elle occupe. Touristes et Parisiens, petits et grands, s’arrêtent volontiers pour la saluer, intrigués, caressants. Un médaillon à sa cheville, jolie breloque, nous indique le nom de l’artiste hongrois Andras Lapis, tandis que sur son galurin est gravé Kalap Alap qui signifie Sous le chapeau.

vendredi 30 mai 2014

Cinéma [Concours Inside] : The Two Faces of January, le 18 juin en salles - A gagner, 5 invitations pour deux personnes



En 1962, Colette et Chester MacFarland (Kirsten Dunst et Viggo Mortensen à qui je consacrais un portrait ici), d’élégants Américains qui voyagent en Grèce, croisent le chemin d’un jeune compatriote exilé. Rydal Keener (Oscar Isaac), établi à Athènes, guide touristique et escroc à la petite semelle vit d’arnaques un peu minables. Tout d’abord fasciné par Chester qui lui rappelle son père défunt, il est peu à peu attiré par Colette la jeune épouse, femme trophée d’un mari vieillissant. Mais l’apparition indésirable d’un détective privé sur la trace des MacFarland va faire basculer les relations de ce trio mal assorti. Lorsque survient un incident grave à l’hôtel où réside le couple, mis en danger, ils sont obligés de fuir en dissimulant leurs identités, aidés par Rydal dont les motivations troubles font peu à peu naître des tensions entre les deux hommes.

jeudi 29 mai 2014

Music : Talking Heads - This Must Be The Place (Naive Melody)



Home is where I want to be
Pick me up and turn me round
I feel numb - burn with a weak heart
(So I) guess I must be having fun
The less we say about it the better
Make it up as we go along
Feet on the ground
Head in the sky
It's ok I know nothing's wrong . . nothing

mercredi 28 mai 2014

Mes Adresses : Café Kitsuné, le coffee shop hipstérique - 51, Galerie de Montpensier - Paris 1



Ouvert, il y a quelques mois en pleine Fashion Week, le dernier-né du duo franco-japonais Gildas Loaëc et Masaya Kuroki, fait depuis courir tout ce que Paris compte de branchés refusant les étiquettes. Le Café Kitsuné, coffee shop de poche, a pour ambition de célébrer le traditionnel petit noir au comptoir de nos troquets mais en lui apportant l’indispensable cachet de la tendance. Sous les arcades du Palais Royal, galerie Montpensier, l’échoppe a conservé quelques traces de son passé historique qui remonte à 1628. La coquette devanture s’orne d’un fronton ouvragé qui affiche les armes de l’établissement précédent, Filatures et Tissages Jules Tournier et fils avec lequel Kitsuné collabore depuis longtemps tandis que la mosaïque du pas de porte plus ancienne célèbre Charles Oudin Horloger de la marine de l’Etat.

mardi 27 mai 2014

Lubie Vernis : On a Silver Platter - Collection Encrusted Treasures - Essie

On a Silver Platter - Collection Encrusted Treasures - Holiday 2013 - Essie

On a Silver Platter est un vernis texturé avec une base or pâle scintillante constellée de paillettes holographiques allant du bleu au violet et des particules plus fines argent. Le résultat est assez étrange mais pas inintéressant.

Opaque en deux couches, la formule s'applique plutôt bien malgré la densité de paillettes larges. Le temps de séchage est bon et la tenue à l'avenant. Là où cela se complique, c'est lors de la dépose. Armez-vous de patience, il est coriace.

lundi 26 mai 2014

Lundi Librairie : Les Apparences - Gillian Flynn



Les Apparences - Gillian Flynn : En apparence, Nick et Amy forment un couple idéal. Trentenaires new-yorkais, leur rencontre est une histoire digne des comédies romantiques. Nick est journaliste. Il écrit au sujet des cultures urbaines. Amy, fille unique d’auteurs à succès de livres pour enfants dont elle est l’héroïne, rédige des tests psychologiques pour les magazines. Mais leur existence souriante bien orchestrée est mise à mal par la crise qui frappe de plein fouet le monde de la presse. Nick perd son travail, suivi de peu par Amy qui compte sur l’argent que ses parents ont mis de côté pour elle. Leur faillite personnelle l’oblige à renoncer à son fidéicommis, la laissant sans ressource. Lorsque la mère de Nick tombe malade, il décide de quitter New York et de retourner dans son Missouri natal, au grand dam d’Amy, afin de la soutenir dans son combat contre le cancer et de se rapprocher de son père atteint d’Alzheimer.

samedi 24 mai 2014

Paris : Rue Crémieux, promenade printanière - XIIème



La rue Crémieux, pittoresque rue piétonne aux façades chamarrées, paradis des chats et des blogueurs, se situe dans le quartier des Quinze-Vingts du nom de l’hôpital situé rue de Charenton. Elle relie la rue de Bercy à la rue de Lyon dans le XIIème arrondissement, à quelques encablures de la Gare de Lyon. Son charme bucolique doit beaucoup à l’initiative de ses heureux habitants qui ont repeints les coquettes bicoques de couleurs acidulées et tendres qui ne sont pas sans rappeler Portobello à Londres, l’île de Burano à Venise ou encore Valparaiso au Chili. Jardinières savamment entretenues et arbustes verdoyants, rosiers et hortensias prospèrent pour le plus grand bonheur des promeneurs, halte champêtre en plein cœur de l’émoi urbain.

vendredi 23 mai 2014

Expo Photo : Harry Gruyaert, Hommage à Antonioni - Variations sous influence - Galerie Cinéma - Paris 3



En 2009, la Cinémathèque française, en collaboration avec l’agence Magnum, organise une exposition, Image d’après, mettant en lumière la relation entre la photo et le cinéma. Harry Gruyaert, photographe belge dont les rapports avec le septième art ont profondément marqué le travail, y présente une installation vidéo alternant ses propres clichés capturés depuis 30 ans au cours de ses nombreux voyages, des scènes de films d’Antonioni et des images tournées en 1965 immortalisant sur pellicule les derniers instants d’une histoire d’amour, filmant la femme sur le point de le quitter en s’inspirant de l’esthétique de La Notte. La Galerie Cinéma expose jusqu’au 14 juin, les tirages des photos présentées lors de cette projection poétique. 

jeudi 22 mai 2014

Thursday Oh Yeah ! : Ewan McGregor, 10 anecdotes étoilées



Ewan McGregor, l’homme du jour a su varier les plaisirs en passant du cinéma d’auteur aux grosses productions hollywoodiennes tout au long de sa carrière de comédien.  Acteur fétiche du réalisateur Danny Boyle pour lequel il a joué dans Petits Meurtres entre amis en 1994, Trainspotting en 1996 et Une Vie Moins ordinaire en 1997. En 2001, cet écossais pure souche a définitivement remporté le cœur des femmes en interprétant le romantique Christian dans Moulin Rouge de Baz Luhrmann aux côtés de Nicole Kidman. En 1999, il endosse le rôle d’Obi Wan Kenobi dans la deuxième trilogie Star Wars. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Ewan McGregor sous vos applaudissements !

Music : Gotan Project - Epoca


Si desapareció
en mi aparecerá
creyeron que murió
pero renacerá
Llovió, paró, llovió
y un chico adivinó
oímos una voz, y desde un tango
rumor de pañuelo blanco

mardi 20 mai 2014

Lubie Vernis : Jealousy - Collection The Kate Party - Ünt

Jealousy - Collection The Kate Party - Ünt

Jealousy est un vernis finition crème vert tendre, un vert d'eau jade qui rappelle à la fois le Mint Apple Candy de Essie et le Jade de Chanel mais à tout petit prix et avec des qualités techniques assez bluffantes pour une couleur pastel.

La formulation est épatante. Opaque en deux couches, il est très facile à appliquer et surtout il ne marque pas les imperfections de l'ongle comme beaucoup de teintes du même genre. Le temps de séchage est bon et la tenue impeccable. Un sans faute, à mon sens, pour ce premier test des vernis taïwanais de la marque Ünt.

lundi 19 mai 2014

Lundi Librairie : Tout est illuminé - Jonathan Safran Foer



Tout est illuminé - Jonathan Safran Foer : Jonathan, écrivain juif américain, alter-ego burlesque de l’auteur, part en Ukraine afin de retrouver la femme qui a sauvé son grand-père pendant la guerre et dont il ne possède qu’une photographie au dos de laquelle est noté un prénom : Augustine. Il est guidé dans ses recherches par Alex, un adolescent un peu crétin qui lui sert de traducteur dans un anglais chaotique drolatique, d’un vieillard bougon et de leur chienne amoureuse Sammy Davis Junior Junior. Une odyssée rocambolesque retracée à travers un savoureux échange épistolaire entre Jonathan et le jeune Alex tandis qu’en parallèle l’écrivain nous conte l’histoire du village de ses ancêtres de 1791 à 1942. Trachimbrod est un mystérieux shetl dont il ne reste que quelques vestiges, les habitants ayant été massacrés par les Nazis mais dont la légende extravagante retrouve le chemin des mémoires grâce au récit de leur descendant.

samedi 17 mai 2014

Expo Photo : Sakura de Mao Hisatsuka et Yang Seung-Woo - Galerie InBetween - Paris 3



Pour la sixième journée de la semaine japonaise, je suis allée découvrir le travail d’un couple de photographes, Mao Hisatsuka et Yang Seung-Woo, qui exposent jusqu’au 21 juin à la Galerie InBetween, la série Sakura qui fait partie d’un projet commun plus large retraçant l’intimité de leur histoire d’amour à travers leur quotidien. Alors qu’ils se photographient mutuellement, capturant l’instant, ils créent une sorte de journal intime dans l’air du temps qui n’est pas sans rappeler les clichés publiés par des millions d’anonymes sur les divers réseaux sociaux d’Instagram à Twitter en passant par Facebook. Instantanéité des prises de vue et absence de recherche esthétique caractérisent ces photos mettant en scène la vie des deux artistes dans ses différentes facettes. Effet de loupe sur les minuscules moments qui composent l’existence humaine, incarnation d’une réalité au plus proche de sa vérité.

vendredi 16 mai 2014

Paris : Village et jardin japonais au Musée Albert Kahn - Boulogne-Billancourt



A l’occasion de la cinquième journée de la semaine japonaise, je vous emmène découvrir une partie des jardins du Musée Albert Kahn à Boulogne. Banquier, philanthrope et humaniste, Albert Kahn (1860-1940) est fasciné par les cultures du monde.  Il consacre une partie de sa fortune personnelle à rassembler des traces de la merveilleuse diversité humaine. Les liens qu’il entretient avec le Japon sont particulièrement forts. En 1895, il achète un terrain de quatre hectares, à deux pas de sa résidence boulonnaise, qu’il aménage progressivement jusqu’en 1910. Il imagine des jardins mappemondes, jardins de scènes évoquant différents pays à travers des paysages et leur végétation caractéristique. Roseraie, jardin anglais, français, forêt vosgienne, forêt dorée, prairie. Il consacre deux espaces au Japon, les plus connus aujourd’hui, le jardin japonais et le village japonais qui ont été restaurés en 1989 grâce au financement d’un mécène japonais M. Murata et du Conseil régional des Hauts de Seine. Restauration confiée au paysagiste Fumiaki Takano qui a conçu un ensemble à la beauté saisissante. Les deux espaces forment des tableaux poétiques plein de sérénité, une mosaïque végétale, ode aux trésors d’une nature idéalisée, allégorique et mystique.

jeudi 15 mai 2014

Thursday Oh Yeah ! : Takeshi Kaneshiro, 10 anecdotes affûtées



Takeshi Kaneshiro, l’homme du jour, comédien, mannequin et chanteur est de nationalité japonaise mais d’ascendance taïwanaise par sa mère. Star en Asie depuis les années 90, il a été remarqué sur la scène internationale grâce au  film de Zhang Zimou, Le secret des poignards volants, en 2004. Polyglotte, il tourne avec les plus grands réalisateurs asiatiques dans leur propre langue enchaînant films d’action et d’arts martiaux, comédies romantiques, poussant même la chansonnette à l’occasion. Johnnie To - hongkongais, Patrick Yau - hongkongais, Peter Chan, Wong Kar-wai - hongkongais, John Woo - chinois, Shimako Sato - japonais, Sylvia Chang - taïwanaise, lui ont confié de nombreux rôles. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Takeshi Kaneshiro, sous vos applaudissements !

Music : Yuzuki - Dear you - cry - Bande originale de l’anime Higurashi no Naku Koro ni



Sukoshidzutsu chikadzuku natsu no nioi o
Anata no tonari de kanjite itai

Nanigenai mainichi no ichibyou ichibyou ga
Houseki yori mo kachi ga aru takaramono
Itsumademo kono toki ga
Yasashii hizashi ni tsutsumarete mamorarete imasu you ni

 

mercredi 14 mai 2014

Mes Adresses : Cool Japan, boutique d'artisanat japonais - 45 rue Sainte-Anne - Paris 1



Pour la troisième journée de la semaine japonaise, je cherchais une boutique proposant des objets très ancrés dans la culture, des objets typiques mais surtout pas gadget. Je me suis décidée à rendre visite à Christine Yamamoto qui tient une précieuse échoppe dans le quartier que certains surnomment Little Tokyo, du côté de la rue Sainte-Anne. Chez Cool Japan, pas question de trouver du made in China, ici le promeneur découvre avec délice un riche artisanat japonais qui mêle savoir-faire traditionnel et raffinement, des créations délicates haut de gamme qui raviront les puristes et les amateurs éclairés.

mardi 13 mai 2014

Lubie Vernis : Duo Pink Princess Fun-tasy by Takashi Murakami - Shu Uemura

 Duo Pink Princess Fun-tasy by Takashi Murakami - Shu Uemura

Deuxième jour de la semaine japonaise avec une manucure et un coffret de vernis édition spéciale sorti pour les fêtes de fin d'année 2013 par Shu Uemura en collaboration avec Takashi Murakami. Je suis à mon max en matière de nail art. C'est dire si je suis douée...

Pink Princess Fun-tasy est un duo de vernis à associer composé de Pink un rose Barbie finition crème et de Fun-tasy Glitter une base transparente chargée de paillettes de trois différentes tailles argentées holo.

Pink est un tout petit peu trop liquide à mon goût mais en faisant attention la pose est assez facile. Deux couches pour une bonne opacité et un temps de séchage correct. La tenue quant à elle est excellente. C'est rose, c'est très rose. Pas forcément le genre de teinte que je porte en temps normal.

lundi 12 mai 2014

Lundi Librairie : Bleu presque transparent - Ryû Murakami




Bleu presque transparent - Ryû Murakami : Dans le Japon des années 70, huit post-adolescents en déshérence s’adonnent à la drogue, au sexe et à la violence. Ryû le narrateur, au jeu du je est un autre, nous raconte la réalité hallucinée d’une jeunesse mise au rebut par la société, marginalisée, entre came et prostitution.  Les silhouettes désincarnées, interchangeables, ne prennent chair que dans les orgies et la violence des corps meurtris. Ses étudiants désœuvrés, paumés et sans tabou font l’expérience du désenchantement, basculant progressivement  vers une autre réalité dysfonctionnelle. Nihilisme urbain sur fond de rock’n roll, influence américaine et naissance d’une contreculture, rejet d’une société oppressante dans laquelle les protagonistes ne se reconnaissent pas,

samedi 10 mai 2014

Paris : Statues de la Liberté, les cinq parisiennes



La Statue de la Liberté, icône néo-classique et moderne symbolisant l’émancipation vis-à-vis de l’oppression, de son vrai nom la Liberté éclairant le monde, fait aujourd’hui partie intégrante de la culture populaire. Miss Liberty orne les billets de dix dollars et on ne compte plus les détournements publicitaires, les clins d’œil cinématographiques. Puissante allégorie au visage sévère, Auguste Bartholdi, le sculpteur qui lui a donné forme, a ponctué sa majestueuse silhouette de signes forts. La couronne à sept pointes symbolise les sept continents, un diadème qui rappelle celui porté par le dieu Hélios. La tablette gravée 4 juillet 1776 évoque la loi, le droit et aux pieds de la statue des chaînes brisées représentent la liberté. Construite en France et offerte par le peuple français aux Américains en gage d’amitié entre les deux nations, elle devait être inaugurée le 4 juillet 1876 afin de célébrer le centenaire de la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis. Il faudra attendre le 28 octobre 1886 pour qu’elle dévoile ses 46,05 mètres, 93 mètres socle inclus, sur Bedloe’s Island devenue Liberty Island en 1956. Mais la plus célèbre française devenue américaine a laissé quelques enfants dans son pays d’origine. A Paris, pas moins de cinq répliques originales sont accessibles au public. 

vendredi 9 mai 2014

Mes Adresses : Gâteaux Thoumieux, l'élégance pâtissière selon Jean-François Piège - 58, rue Saint-Dominique - Paris 7


Escapade gourmande rue Saint-Dominique, je vous emmène craquer pour les pâtisseries so chic de Jean-François Piège et Ludovic Chaussard. A deux pas du restaurant gastronomique et de la brasserie trendy du chef doublement étoilé, Gâteaux Thoumieux a ouvert ses portes en novembre dernier. Ecrin gourmand, pâtisserie boudoir, India Mahdavi, architecte et designer, a imaginé un lieu de tentations aux lignes épurées. Marbre veiné, bois de chêne, couleurs pastel, du vert tendre au rose poudré, intime mais pas guindée, cette charmante échoppe au décor raffiné mêle modernité et élégance.

jeudi 8 mai 2014

Thursday Oh Yeah ! : George Clooney, 10 anecdotes charmeuses


George Clooney, l’homme du jour est un Cary Grant moderne. Connu pour son élégance, son sens de l’humour, il a gagné le cœr des spectateurs en incarnant le Dr Doug Ross dans la série Urgences. Depuis c’est sur les grands écrans qu’il brille, authentique star hollywoodienne. Ocean's Eleven, Confessions d'un homme dangereux, Good Night and Good Luck et Syriana qui lui a valu l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle font partie des œuvres marquantes de filmographie. En 2013, il joue le premier rôle masculin dans Gravity qui reçoit pas moins de 7 Oscars. Acteur fétiche de Steven Soderbergh et des frères Cohen, il est l’un des comédiens les plus remarqués de sa génération. Célibataire hautement convoité de 53 ans, il vient tout juste de se fiancer avec Amal Alamuddin avocate de 36 ans. Ils devraient se marier très prochainement. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur George Clooney sous vos applaudissements !

Music : The Kinks - You really got me


Girl, you really got me goin'
You got me so I don't know what I'm doin'
Yeah, you really got me now
You got me so I can't sleep at night

Yeah, you really got me now
You got me so I don't know what I'm doin', now
Oh yeah, you really got me now
You got me so I can't sleep at night

mercredi 7 mai 2014

Mes Adresses : McCoy Café, l'épicerie-café de poche made in USA - 49, avenue Bosquet - Paris 7



Insolite petite enclave américaine ayant pris ses aises dans le très bourgeois VIIème arrondissement, The Real McCoy vous propose de tenter l’expérience the real taste of America. Il existe deux lieux sous cette enseigne à deux pas l’un de l’autre, une épicerie avenue de Grenelle qui existe depuis 17 ans et un mini café épicerie de poche avenue Bosquet, le McCoy Café. Deux institutions anglo-saxonnes à Paris qui raviront les expats victimes du mal du pays et les nostalgiques des séjours linguistiques. Je me suis rendue dans la seconde échoppe afin de découvrir ce petit paradis de la junk food made in USA et de tester sur le pouce l’un de leur sandwiches.

mardi 6 mai 2014

Lubie Vernis : 4 in the Morning - Collection Gwen Stefani - OPI

4 in the Morning - Collection Gwen Stefani - Winter 2013 - OPI

4 in the morning est un vernis gris anthracite très foncé dans le flacon, tout à fait noir sur les ongles, dont la finition satin légèrement texturé - le côté mat est un peu râpeux - est twistée par un subtil chatoiement argenté que l'on doit à de minuscules particules. Cet effet disparaît au séchage mais réapparaît si l'on a la curiosité de tenter cette couleur avec un top coat.

La formulation est épatante. Agréable d'application, deux couches suffisent pour obtenir une opacité parfaite et le temps de séchage est excellent. Rien à dire sur la tenue, elle est bonne également. Très pigmenté, ce vernis est un peu délicat à retirer.

samedi 3 mai 2014

Théâtre : L'appel de Londres au Théâtre du Gymnase - Paris 10



Voici quelques temps que je ne vous avais pas parlé de mes découvertes théâtrales que vous retrouverez sur cette page. Aujourd’hui, je vous présente une pièce joyeuse sans prétention, menée par une troupe dont la connivence en scène fait des merveilles. Trois français expatriés à Londres se retrouvent fortuitement un soir de 14 juillet dans le bar-restaurant de la belle Marianne interprétée par Vanessa Demouy. La Marseillaise, coquet bistrot est un havre tricolore où l’on parle la langue de Molière et où les mets sont certifiés français. Alors que les trois hommes ne se connaissent pas, ils se lient d’amitié autour du sentiment de nostalgie et de mal du pays, chacun évoquant les raisons de son départ. Charles, l’avocat - Philippe Lellouche - a quitté la France par amour alors que François, l’écrivain - Christian Vadim - est parti parce qu’il ne se reconnaissait plus dans les valeurs morales de son pays. Le dernier, Jean-Christophe, le trader - David Brécourt - plus prosaïquement, fuit le fisc. La vie, la politique, un petit côté café du commerce et une bonne dose d’optimisme. 

vendredi 2 mai 2014

Expo : Héros de Pierre et Gilles - Galerie Daniel Templon - 30, rue Beaubourg - Paris 3



Figures mythologiques d’une Antiquité fantasmée, icônes fictives de la culture populaire, héros contemporains de l’actualité, Pierre et Gilles abordent l’ambiguïté du mythe et du symbole héroïque à travers une série d’œuvres représentant aussi bien Achille et Prométhée que Batman ou encore un jeune insurgé du Printemps arabe ou un couple de mariés du même sexe à qui les deux artistes prêtent leurs traits. Depuis leur rencontre en 1976, Pierre Commoy et Gilles Blanchard ont développé un vocabulaire plastique qui rend leur travail immédiatement reconnaissable. Leur œuvre commune entre photographie et peinture réinterprète la notion de portrait classique à travers les légendes d'hier, les cultes de demain et les gloires à venir.

jeudi 1 mai 2014

Thursday Oh Yeah ! : Ed Westwick, 10 anecdotes en plein gossip



Ed Westwick, l’homme du jour est un acteur britannique qui a obtenu son premier rôle au cinéma en 2006 aux côtés de Jude Law et Juliette Binoche dans Par Effraction. La même année, il fait une brève apparition dans Les Fils de l’homme un film de science-fiction,  en compagnie de Clive Owen et Julianne Moore. Mais c’est le petit écran qui va le révéler au monde entier dans le rôle d’un jeune héritier newyorkais désabusé et décadent, le très ambivalent Chuck Bass dans la série Gossip Girl. Six saisons plus tard, il a étoffé son expérience au cinéma tandis que les filles trépignent en pensant à son personnage de bad boy télévisuel. En 2011, il interprète l’agent Smith dans J. Edgar de Clint Eastwood avec Leonardo DiCaprio puis en 2013, il est Tybalt dans Roméo et Juliette de Carlo Carlei. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Ed Westwick sous vos applaudissements !

Music : The Shins - New Slang


Gold teeth and a curse for this town were all in my mouth.
Only, i don't know how they got out, dear.
Turn me back into the pet that i was when we met.
I was happier then with no mind-set.

And if you'd 'a took to me like
A gull takes to the wind.
Well, i'd 'a jumped from my tree
And i'd a danced like the king of the eyesores
And the rest of our lives would 'a fared well.