Paris : L'Embâcle, sculpture-fontaine de Charles Daudelin - place du Québec - VIème



Au croisement de la rue Bonaparte et de la rue de Rennes, la petite place du Québec aux vitrines chamarrées s’orne d’une sculpture-fontaine œuvre du plasticien québécois Charles Daudelin (1920-2001.) C’est en 1980 que le Conseil de Paris a donné ce nom à la place en hommage à la province francophone du Canada afin de rappeler les liens forts qui unissent la France et cet état fédéré. On notera également que l’ordination en 1676, de Monseigneur François de Montmorency-Laval premier évêque du Québec a eu lieu en l’église de Saint-Germain-des-Prés située juste en face.








Sculpture composée de quatre éléments de bronze qui semblent soulevés par le flot, perçant les dalles du trottoir comme les eaux du Saint-Laurent percent les glaces au moment du dégel, L’Embâcle évoque les forces de la nature, le bouillonnement des énergies vitales à l’œuvre lors de la débâcle du printemps. 8 mètres de long, 6 mètres de large, 1,90 de haut, cette fontaine est plutôt discrète en journée ramassée sur le sol dont elle émerge en douceur dans la continuité des plaques de gré rose. Illuminée en soirée, elle se révèle dans des jeux de géométrie, angles minéraux et éclat métallique rappelant les brisures de givre, entre art abstrait et figuratif, élément architectural devenu incontournable.

Offerte par le gouvernement québécois, L’Embâcle a été inaugurée le 25 octobre 1984 à l’occasion des festivités du 450ème anniversaire de la découverte du Canada par le navigateur Jacques Cartier.

L’Embâcle - sculpture-fontaine de Charles Daudelin
Place du Québec - Paris 6