samedi 29 mars 2014

Coup de coeur : Wallcandy, l'investissement locatif clé en main



Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet un peu différent de ceux que j’aborde habituellement. Un peu plus sérieux également. Le premier achat immobilier. Une fois leur situation établie, les jeunes actifs ont souvent en tête l’idée d’acheter un bien qui correspondrait à leur désir de devenir propriétaire. Malheureusement, dans les grandes villes, Paris notamment, avec les prix prohibitifs d’un marché difficile et les banques rétives à octroyer des prêts conséquents sans gros apports, c’est un rêve que nombreux remettent à plus tard lorsque l'épargne sera plus conséquente. 

vendredi 28 mars 2014

Expo Street Art : Dan23 - Express Yourself à la Galerie Mathgoth - 34, rue Hélène Brion - Paris 13



Avec sa toute première exposition personnelle à Paris, Dan23 revient sur ses vingt dernières années de création à travers des œuvres mettant en lumière sa passion pour la musique, son admiration pour les grands leaders afro-américains et les âmes de bonne volonté engagées, l’amour qu’il porte à ses proches. L’occasion également de découvrir son travail récent, une partie de la série Open your eyes focalisée sur le regard des anonymes ainsi qu’un mur consacré à ses études préliminaires en atelier présentant croquis, esquisses, pinceaux divers mis en scène. Jusqu’au 17 avril, la Galerie Mathgoth accueillera dans son écrin de béton brut et de verre, les toiles de cet artiste urbain au parcours atypique dont le style pictural fort a beaucoup marqué les visiteurs de la Tour 13. 

jeudi 27 mars 2014

Music : Fats Domino - Sentimental Journey




Fats Domino - Sentimental Journey - Live



mercredi 26 mars 2014

Mes Adresses : Le Roi de la Capote, 1ère parapharmacie spécialisée dans la vente de préservatifs - 106, bd Richard Lenoir - Paris 11

Le Roi de la Capote - Bd Richard Lenoir - Paris 11

Parapharmacie proprette et spacieuse, spécialisée dans la vente de préservatifs, la boutique Le Roi de la Capote est une jolie officine à la sobriété de bon aloi, décorée dans des tons de blanc et argent. Ouvert en novembre 2013, ce magasin de proximité ne tend clairement pas vers le graveleux. On est dans le médical, le sérieux avec un twist afin que la visite demeure tout de même un peu ludique, loin des clichés rébarbatifs de l’achat de capotes anglaises à la pharmacie. En fond sonore, les oiseaux pépient et les vagues déferlent. Zen est le mot d’ordre.

mardi 25 mars 2014

Lubie Vernis : Mutagen - Collection Ultra-Chrome - I Love Nail Polish - ILNP

Mutagen - Collection Ultra-Chrome -  I Love Nail Polish

Mutagen est un vernis multichrome incroyablement versatile. Sur une base métallisée vert sapin intense, il va du doré au violet en passant par des nuances de vert de gris et de rouge lumineux selon la lumière et l'angle des mains. Une expérience fascinante.

La formule est un bonheur. Facile d'application, opaque en deux couches, ce vernis sèche très rapidement et tient très longtemps. Plus de 5 jours sans une égratignure alors que mes manucures tiennent en moyenne un peu moins de 2 jours d'habitude. Un sans faute donc.

lundi 24 mars 2014

Lundi Librairie : Bonjour Minuit - Jean Rhys




Bonjour Minuit - Jean Rhys : Sasha Jansen, une anglaise sur le retour, revient à Paris où vingt ans plus tôt elle a connu ses plus belles années, les années folles et les fêtes de Montparnasse qui durent jusqu’au petit matin, les grandes amours et les chagrins idoines. Séductrice à la beauté fanée, elle sent que sa gloire est derrière elle alors elle boit pour oublier, pour adoucir les souvenirs. Les prétendants se font rares, nouvelle paria d’une société qui ne lui pardonne pas sa liberté. Elle refait le chemin de ses illusions perdues, repense aux hommes qui l’ont quittée, ceux qui l’ont blessée. Et lorsqu’elle ne résiste plus à l’appel des endroits d’autrefois, elle a l’alcool triste, elle s’effondre en larmes dans les cafés de Saint-Germain-des-Prés. La quarantaine fatiguée, jeunesse et insouciance envolée, Sasha découvre le revers de la bohème. Alors qu’elle refuse de rentrer se coucher seule dans sa petite chambre d’hôtel miteuse, elle croise un gigolo qui la croit riche parce qu’elle porte un vieux manteau de fourrure, dernière parodie d’amour, cruel malentendu. Sasha en ultime recours devra renoncer à aimer et accepter de vieillir.

samedi 22 mars 2014

Expo : Ici, là et au-delà - Institut des Cultures d'Islam Goutte-d'or - 56, rue Stephenson - Paris 18



A l’occasion de l’inauguration du nouvel Institut des Cultures d’Islam, l’ICI Goutte-d’or, une belle exposition qui a pour titre Ici, là et au-delà est dévoilée au public, une manière de jeter des ponts entre ce quartier parisien riche de ses métissages culturels et le monde arabo-musulman. Quatre artistes d’horizons variés dépassent les frontières politiques à travers des œuvres - sculptures, photographies, installations vidéo - empreintes de spiritualité dans une humanité partagée. Echos mystiques, symbolique traditionnelle, poétique soufie, dimension sociale, les visages des cultures d’Islam s’incarnent dans toute leur diversité.

vendredi 21 mars 2014

Paris : Monochrome for Paris, une sculpture de Nancy Rubins - Esplanade Pierre Vidal-Naquet - XIIIème



A travers sa minéralité verdoyante, son architecture géométrique, l’esplanade Pierre Vidal-Naquet représente dignement la modernité des nouveaux quartiers de Seine Rive Gauche. Juste devant l’université Paris VII Diderot se dresse, au milieu d’une pelouse, une intrigante structure métallique de 10 mètres de haut et autant de large, une sculpture monumentale réalisée par l’artiste américaine Nancy Rubins. Originellement prévue pour se trouver aux abords de la ligne T3a, l’un des tronçons prolongeant le tramway entre porte d’Ivry et porte de la Chapelle, Monochrome for Paris fait l’école buissonnière le long des bords de Seine, s’échappant à l’écart du boulevard Masséna. Erigée en 2013, cette sculpture est certainement l’une des œuvres les plus impressionnantes du parcours d’art contemporain côtoyant le récent tracé tram.

jeudi 20 mars 2014

Thursday Oh Yeah ! : Christian Bale, 10 anecdotes versatiles



Christian Bale, l’homme du jour est connu pour alterner des rôles très différents passant de grosses productions hollywoodiennes à des films indépendants pointus. Enfant star, il a marqué les esprits avec sa première apparition sur grand écran sous la direction de Steven Spielberg à l’âge de 13 ans, dans L’Empire du Soleil. C’est l’adaptation cinématographique du roman American Psycho de Brett Easton Ellis par Mary Harron qui le relance sur le devant de la scène en 2000. Son interprétation glaçante d’un serial killer psychopathe reçoit des critiques dithyrambiques. Réputé pour son caractère entier et ses transformations physiques drastiques, son talent lui vaut à la fois un succès public - notamment grâce à son rôle populaire de Batman - ainsi que la reconnaissance de la profession. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Christian Bale sous vos applaudissements !

Music : Isaiah Rashad - Heavenly Father



[Verse 1]
Yeah, now everybody tellin' me a lie
Lordie, give me something for my soul
See I don't wanna think of suicide
So please don't take the lock key off my door
See I been tired of fucking all these girls
And I been tired of spending all my dough
And if I give my story to the world
I wonder if they'd book me for a show

mercredi 19 mars 2014

Expo : Les Callimorphies d'Atiq Rahimi - Galerie Cinéma - 26, rue Saint-Claude - Paris 3



A travers les expositions présentées à la Galerie Cinéma, la productrice Anne-Dominique Toussaint révèle les liens forts qui existent entre le septième art et la création artistique contemporaine. Jusqu’au 5 avril, l’écrivain et cinéaste d’origines afghanes Atiq Rahimi dévoile une nouvelle facette de son art. Prix Goncourt 2008 pour Syngué Sabour, réalisateur du film éponyme ainsi que de Terre et Cendres, il présente au public, pour la première fois, dessins réalisés au fusain et photographies personnelles. 

mardi 18 mars 2014

Lubie Vernis : Where Did Suzi's Man-go ? - Collection Brazil - OPI

Where Did Suzi's Man-go ? - Collection Brazil - Spring 2014 - OPI

Where Did Suzi's Man-go ? est un vernis finition crème abricot, une jolie couleur pastel très estivale, lumineuse.

Côté formulation, c'est un peu la déception. Très épais, il est assez délicat à poser laissant des traces de pinceaux et se répartissant mal sur l'ongle. A noter aussi, il marque beaucoup les imperfections. Je suggère une base lissante pour surmonter ce problème. Opaque en deux couches, le temps de séchage m'a paru un peu long. Comme souvent les couleurs pastel, il est assez fragile. La tenue n'est pas formidable. Je pense cependant qu'elle peut être améliorée avec un top coat de qualité.

lundi 17 mars 2014

Lundi Librairie : Une œuvre déchirante d’un génie renversant - Dave Eggers



Une œuvre déchirante d’un génie renversant - Dave Eggers : Dave Eggers a 21 ans quand il perd ses deux parents emportés par le cancer à cinq semaines d’intervalle. Il quitte alors la maison familiale de la banlieue de Boston et part s’installer à San Francisco en compagnie de Toph, son petit frère de 8 ans. Grand enfant perdu, il élève seul le gamin sur lequel il reporte toute la tendresse du monde, aidé de temps à autre par leur sœur aînée. Avec des amis aussi décalés de lui, Dave lance Might Magazine, un trimestriel arty un peu foutraque, poil à gratter, qui rencontre un succès mitigé. Libre malgré lui, notre héros orphelin libéré du carcan de la famille, de sa structure, doit réinventer sa vie, combler  le vide sans y parvenir tout à fait, se dépêtrer de la réalité sans se départir de son humour. Bohème en Californie et fraternité joyeuse.

samedi 15 mars 2014

Coup de coeur : Le court-métrage Sleepless, les nuits blanches hypnotiques de Régina Demina



A travers les transgressions, les excès, trois jeunes gens tentent de s’évader d’un quotidien gris. Mila (Régina Demina) la femme enfant fragile à la dérive aux faux airs d’Uma Thurman, Rose (Barbara Opsomer) la jolie femme de ménage et Troppman (Nicolas Ly) l’héroïnomane ténébreux  qui doit son nom à un personnage de Georges Bataille, mènent une existence dénuée de sens dans laquelle ils étouffent. Naufragés d’une société qui ne leur laisse pas d’espoir, ils s’agrippent les uns aux autres dans un triangle amoureux à l’alchimie trouble. En réponse à leurs illusions perdues, ils préparent, prêts à tout pour s’échapper, jusqu’à la violence, un braquage dont le spectacteur pressent l'issue tragique.

vendredi 14 mars 2014

Paris : L'Embâcle, sculpture-fontaine de Charles Daudelin - place du Québec - VIème



Au croisement de la rue Bonaparte et de la rue de Rennes, la petite place du Québec aux vitrines chamarrées s’orne d’une sculpture-fontaine œuvre du plasticien québécois Charles Daudelin (1920-2001.) C’est en 1980 que le Conseil de Paris a donné ce nom à la place en hommage à la province francophone du Canada afin de rappeler les liens forts qui unissent la France et cet état fédéré. On notera également que l’ordination en 1676, de Monseigneur François de Montmorency-Laval premier évêque du Québec a eut lieu en l’église de Saint-Germain des Près située juste en face.

jeudi 13 mars 2014

Thursday Oh Yeah ! : Prince, 10 anecdotes torrides




Prince, l’homme du jour est une légende de la pop, un génie dont les plus grandes contributions aux canons de la musique sont des titres comme Raspberry Beret, Purple Rain, Sign O’ The Times, Cream. Surnommé The Purple One, His Royal Badness, The Prince of Funk ou encore le Kid de Minneapolis, il a marqué des générations à la fois par son style explicitement sensuel et ambigu ainsi que son inventivité démesurée et son goût de la provocation. Une créativité qui a fait de ce monument de la pop, un incontournable des 30 dernières années. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Prince sous vos applaudissements !

Music : Prince - Cream


This is it
It's time for u to go to the wire
U will hit
Cuz u got the burnin' desire
It's your time (Time)
U got the horn so why don't u blow it
U are fine (Fine)
U're filthy cute and baby u know it

mercredi 12 mars 2014

Street Art : Les grandes fresques du parcours Itinerrance / Mairie de Paris 2014 - XIIIème

Inti - 129 avenue d'Italie Paris 13 - fresque réalisée en novembre 2012


La Mairie du XIIIème en collaboration avec la Galerie Itinerrance développe depuis 2010 un projet de parcours street art dans tout l’arrondissement. L’art urbain apporte une autre lecture de la ville en revalorisant l’espace de la rue. Cette vaste initiative culturelle a donné naissance jusqu’à présent à 17 fresques monumentales réalisées par des artistes de renom venus du monde entier. Sainer est  polonais, Vhils portugais, Kislow ukrainien, Shepard Fairey alias OBEY américain, Inti chilien, Maher et Aner chiliens également, Claude Ethos brésilien, ZED tunisien et marocain, Jana und JS couple franco-autrichien, M-City polonais. Le street art français est représenté par Seth le globe-painter, Babs, Rero, C215 et SteW.


mardi 11 mars 2014

Lubie Vernis : Next Step... The Bikini Zone - Collection Brazil - OPI

Next Step... The Bikini Zone - Collection Brazil - Spring/Summer 2014 - OPI

Next Step... The Bikini Zone est un vernis duochrome lavande pâle sur une base argent avec un effet shimmer métallisé rendu par la présence de minuscules particules. Une couleur qui sera plus appropriée sur un teint mat ou une peau légèrement bronzée que sur ma carnation d'endive. 

Côté formulation, l'application est assez agréable bien qu'il faille faire attention aux traces de pinceaux inhérentes aux vernis métallisés à effet - même si OPI nous fait parfois la délicieuse surprise de ne pas avoir ce souci, je pense notamment à Just Spotted The Lizard de la collection Spiderman qui n'avait pas du tout ce problème. Question alors, pourquoi ne pas faire en sorte que cela soit le cas pour toutes les nuances de ce type ? Mystère. Question opacité, misez sur deux couches épaisses ou trois fines pour être satisfaites. En contrepartie, le séchage est très rapide. Pour la tenue, sans top coat je l'ai trouvé un peu fragile mais nickel avec. Je crois bien que mes ongles sont abîmés. D'ailleurs, je les ai ratiboisés très courts depuis. 

lundi 10 mars 2014

Lundi Librairie : Une vie à brûler - James Salter



Une vie à brûler - James SalterJames Salter, écrivain américain culte de 88 ans, retrace dans Une vie à brûler, l'histoire d'une existence aussi romanesque que ses écrits. Autobiographie singulière, il ne livre pas le récit de sa vie de façon linéaire mais en cherchant à se souvenir des émotions fugaces, des femmes, des voyages, des rencontres importantes Vladimir Nabokov, Graham Greene, Irwin Shaw son mentor, Joe Fox son éditeur, Roman Polanski, Robert Redford. Il évoque les moments mémorables, ceux dont on garde le souvenir jusqu’à la fin, comme on feuilletterait rétrospectivement le livre de sa destinée, tournant les pages avec tendresse, nostalgie voire une certaine mélancolie.

dimanche 9 mars 2014

Just Kidding : Billet humeur de rêve improbable. J’aime, j’adore, j’apprécie, je chéris, je raffole.



Après le billet humeur de verrat hépatique juste ici voici son pendant bisounours ou presque, le billet humeur de rêve improbable. Aujourd’hui, je ne suis qu’amour.

1/ J’aime les œuvres d’art contemporain très vilaines. Il y a une certaine forme de laideur qui m’émeut. Bon. Par contre, il va falloir que je trouve une autre façon de formuler l’idée parce que quelques-uns des artistes les plus susceptibles le prennent mal. Et pourtant, j’éprouve une tendresse particulière envers les trucs moches, irrécupérables. J’en ai plein mes placards d’ailleurs. Mais tant qu’ils restent planqués, je fais illusion.

Sunday Street Art : SteW - place de Vénétie - Paris 13

SteW - place de Vénétie - Paris 13

samedi 8 mars 2014

Beauté : Tanda Me Touch SB300, l'appareil d'épilation semi-définitive doté de la technologie Elos alliant lumière pulsée et radiofréquences



Avec le joli soleil qui nous fait l’honneur de sa présence depuis une semaine, on en vient à farfouiller dans sa garde-robe d’été avec une joie non dissimulée. Petites robes et jupes légères nous font de l’œil. Et les gambettes n’ayant pas vu la lumière de l’hiver se dévoilent. Ce qui m’amène aujourd’hui à vous parler d’un sujet qui certes nous préoccupe, nous les femmes, toute l’année mais que les beaux jours mettent particulièrement en évidence, j’ai nommé les poils. Attention, billet glamour et révélations personnelles sans pudeur au programme. Messieurs, ne partez pas, la lutte contre la pilosité vous concerne également, y’a pas de raison, non mais oh !

vendredi 7 mars 2014

Expo Street Art : Pantonio / Exodus - Galerie Itinerrance - 7bis rue René Goscinny - Paris 13

Pantonio : Exodus - Galerie Itinerrance - Paris 13


Artiste majeur de la scène street art lisboète, Antonio Correia aka Pantonio a développé un vocabulaire plastique très personnel et un style fort à l’amplitude graphique remarquable. Ses œuvres animées d’un mouvement immobile procèdent d’une dynamique singulière au gré d’un flux ondulatoire. Habité par un bestiaire fantastique au regard presque humain, son travail figuratif est parcouru de lignes souples dont la fluidité restitue l’élan d’une fuite échevelée, d’une course folle, d’une chasse enragée. Son motif le plus connu en France, notamment grâce à son intervention à la Tour 13, est la horde de lapins noirs en déroute, symbole de peur, s’échappant dans un tumulte, une frénésie telle une métaphore anthropomorphique de la société contemporaine. Jusqu’au 20 mars, Pantonio expose en solo à la Galerie Itinerrance dans le XIIIème sous le titre Exodus.

jeudi 6 mars 2014

Thursday Oh Yeah ! : Matthew McConaughey, 10 anecdotes oscarisées




Matthew McConaughey, l’homme du jour est un comédien américain originaire du Texas qui vient de recevoir l’Oscar du meilleur acteur pour son interprétation magistrale dans Dallas Buyers Club de Jean-Marc Vallée. Révélé en 1993 par le film Génération Rebelle, espoir du cinéma américain des années 90, il a tourné auprès de grands réalisateurs tels que Steven Spielberg dans Amistad en 1997, Robert Zemeckis dans Contact en 1997, Ron Howard En direct sur EdTV en 1999. Il se fait un nom dans les comédies romantiques comme Un mariage trop parfait en compagnie de Jennifer Lopez en 2001, Comment se faire larguer en 10 leçons en 2003 aux côtés de Kate Hudson. Mais il se lasse vite de ces rôles de gendre idéal et s’oriente vers des films plus risqués, Bernie de Richard Linklater, Killer Joe de William Friedkin. Alors que des doutes sont émis quant à son talent d’acteur, il accepte de tourner dans Magic Mike de Steven Soderbergh. Un long métrage qui semble relancer sa carrière en lui donnant de nouvelles opportunités. Il tourne alors pour Martin Scorsese dans le Loup de Wall Street et Interstellar de Christopher Nolan qui sortira cette année mais c’est le rôle d’un cowboy séropositif pour lequel il a entamé une transformation physique drastique dans Dallas Buyers Club qui lui vaut la reconnaissance unanime de la profession et du public. Il joue dans la série qui cartonne en ce moment,  True Detective dont je vous parlais ici. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Matthew McConaughey sous vos applaudissements !

Music : Keziah Jones - Rhythm is Love


If I try to take you there, would you come with me?
The reason flies, the fear is scare, the ocean loves the sea
If I try to take you there, would you come with me?
The reason flies, the fear is scare, the ocean loves the sea

Rhythm is love
Heaven is just another world
For the feelin called
Musical
Color is lust
Because all of the sexual "thangs"
we do

mercredi 5 mars 2014

Mes Adresses : La brûlerie de Belleville, le café grand cru - 10, rue Pradier - Paris 19

©La brûlerie de Belleville - 10, rue Pradier - Paris 19


Depuis bientôt trois ans, Paris voit poindre une nouvelle tendance animée par des passionnés. Cet engouement récent à pour objet le café. Finis le petit noir amer, la dosette de supermarché que les grands groupes de l’industrie alimentaire tentent de nous vendre comme des produits de luxe. Les artisans de l’or brun vont chercher au bout du monde des grands crus de qualité, des grains rares cultivés par de petits producteurs. Ce mouvement venu des pays anglo-saxons suggérant de consommer le café de manière différente a donné naissance à de nombreux coffee shops où préparation et dégustation relèvent d’un art tombé en désuétude.

mardi 4 mars 2014

Lubie Vernis : Jane Eyre - Gothic Beauties Collection - A-England

Jane Eyre - Gothic Beauties Collection - A-England

Jane Eyre est un vernis lie-de-vin très foncé dans la lignée des vampy avec des reflets prunes et bordeaux parsemé de minuscules particules pailletées pourpres qui se révèlent à la lumière. Une couleur très rock, femme fatale mystérieuse.

Très pigmenté, doté d'une formulation facile d'application, ce vernis pourrait se contenter d'une seul couche afin d'obtenir une opacité parfaite. Cependant, avec une seule couche difficile d'avoir des contours nickel - voir la photo en gros plan. Je crois que je ne suis clairement pas douée en fait. La prochaine fois, je vais en poser deux. Le temps de séchage est excellent. J'ai préféré ajouter une couche de top coat mais celle-ci n'est pas vraiment nécessaire étant donné le rendu bien laqué et la tenue irréprochable de cette teinte.

lundi 3 mars 2014

Lundi Librairie : L'Adversaire - Emmanuel Carrère



L'Adversaire - Emmanuel Carrère : Il s’agit d’une histoire vraie. D’un fait divers monstrueux. Un soir de janvier 1993, Jean-Claude Romand, un mythomane qui se fait passer pour un chercheur à l’OMS auprès de son entourage, trucide toute sa famille lorsque son mensonge qui a duré plus de 17 ans commence à s’effondrer. Il défonce le crâne de sa femme avec une barre de fer, abat leurs deux enfants avec une carabine puis part tuer ses parents à 80km de là. Quand il revient, il avale des barbituriques périmés et met le feu à la maison tout en prenant soin d’alerter les pompiers en enflammant le grenier en premier. Jean-Claude Romand se prétendait médecin  alors qu’en réalité il avait arrêté ses études de médecine en deuxième année. Il passait ses journées sur des aires d’autoroute, traînait dans des cafés tout en escroquant ses proches, parents, beaux-parents, amis malades afin d’assurer son train de vie. A l’issue d’un procès d’une rare intensité, il est condamné à la réclusion à perpétuité. Il devrait sortir en 2015.

samedi 1 mars 2014

Paris : Column, une sculpture de Tony Cragg au Jardin des Tuileries - Ier

Column - Tony Cragg - Jardin des Tuileries - Paris 1


Column est une sculpture créée en 2001 par le plasticien britannique vivant en Allemagne, Tony Cragg, et installée en 2009 dans le jardin des Tuileries derrière la galerie du Jeu de Paume. Don de Mme John N. Rosenkrans Jr en mémoire de son mari avec le concours de la Fondation Centre Pompidou, dépôt du Musée National d’Art Moderne, cette colonne de grès mesurant 4,40 mètres de hauteur et 1,40 de large est composée de spirales inclinées. Elle s’élève en circonvolutions autour d’un axe central tout en jouant sur le déplacement latéral des volumes en oblique. Maître des formes et des matières nouvelles, Tony Cragg fait évoluer son œuvre entre abstraction et figuration.