lundi 6 octobre 2014

Lundi Librairie : Notre-Dame du Nil de Scholastique Mukasonga



C’est l’histoire du lycée rwandais Notre-Dame du Nil construit à 2500m d’altitude juste au dessus du lac et de la source présumée du Nil, l’histoire d’un pensionnat de jeune fille au début des années 70. Une institution catholique perchée dans les nuages, éloignée de toutes les tentations de la ville, où la future élite des femmes rwandaises vient parfaire son éducation. Filles de notables, banquiers, commerçants enrichis, militaires, dignitaires Hutu du régime en place depuis la révolution sociale et l’indépendance. Le peuple majoritaire, les Hutu, a imposé un quota de 10% de Tutsi dans l’enceinte de l’établissement, dont Véronica et Virginia qui doivent briller par leurs résultats afin d’espérer obtenir le précieux diplôme de fin d’étude qui est quasiment assuré à leurs camarades. Cependant, Gloriosia, fille de ministre mène contre ses camarades Tutsi une insidieuse propagande, soulignant la question ethnique à travers brimades et humiliations.

Tenu par des religieuses belges et des enseignants européens, cet internat pourrait ressembler à n’importe quel autre. Sa vie est rythmée par les rites religieux, prières, confessions et les cours classiques d’histoire-géo ou de français, ponctuée par les confidences des jeunes filles, leurs rêves d’Europe, leurs histoires de cœur. Ambitions, moqueries, jalousies entre élèves, désillusions mais aussi désirs de fuite, désir d’émancipation grâce à l’éducation, désir d’échapper à son destin de femme, précieuse marchandise, objet de négociation pour la famille. Sur la montagne, un ancien cultivateur de café M. de Fontenaille obsédé par les origines du peuple Tutsi à travers lequel il voit les descendants des pharaons noirs de Méroé, va malgré lui attiser les rancœurs et précipiter le dénouement tragique.

A travers, ce récit âpre, saisissant, Scholastique Mukasonga évoque le Rwanda, la beauté du pays aux mille collines, les gorilles dans la brume, la saison des pluies, traditions et paganisme, les rites magiques ancestraux, visites à la sorcière ou à l’empoisonneur malgré la chrétienté affichée, imposée. Le lycée, microcosme représentatif de l’atmosphère avant l’horreur du génocide est un huis clos où se résume l’histoire complexe du pays, la montée en puissance de l’horreur et les exactions contre les Tutsi, les incitations aux persécutions raciales, les luttes politiques, prélude au génocide de 1994. Les signes annonciateurs, la haine se débridant peu à peu jusqu’au basculement au déchainement de violence. Ces événements se déroulent devant l’incrédulité et la passivité des européens qui préfèrent détourner les yeux et ne pas intervenir.

Récit puissant tout en tension, beauté rugueuse de la plume au verbe tendue, Notre-Dame du Nil est un roman d’atmosphère subtil, d’une intelligence affutée qui retrace à travers ce qui pourrait être qu’une anecdote si elle n’était aussi tragique, le cheminement de toute une société vers l’horreur. Avec maestria, l’auteur parvient à évoquer l’Histoire mais également à sauver de l’oubli ce paradis perdu que fut pour elle le Rwanda.

Notre-Dame du Nil - Scholastique Mukasonga - Editions Gallimard - Collection poche Folio - Prix Renaudot 2012




Share this

Related Post