Paris : 12 rue Sédillot, l'Art Nouveau de Jules Lavirotte, ancien Hôtel Monttessuy devenu lycée italien Léonard de Vinci - VIIème

 

Au 12 rue Sédillot, l’ancien hôtel Monttessuy est devenu en 1949 le lycée italien Leonardo da Vinci. Edifié en 1899 par Jules Lavirotte (1864-1929 ou 1924) pour la comtesse Pauline de Monttessuy (1825-1905), ce bâtiment s’inscrit dans la carrière de l’architecte comme la première réalisation d’envergure embrassant pleinement le style Art Nouveau. La structure classique en pierre de taille s’anime par la fantaisie des lignes. L’asymétrie des trois derniers niveaux marque la recherche d’une esthétique novatrice. L’architecte imagine des mansardes surmontées d’imposants frontons. Le vocabulaire plastique mêle mondes végétal et animal, mascaron à tête féminine, et volutes abstraites des grilles et balustrade dessinées par l’architecte lui-même. L’atelier d’Auguste Dondelinger conçoit les ferronneries tandis que le programme décoratif sculpté est confié à Léon Binet. Le portail à colonnes polychromes traduit une ambition décorative alternative. Les éléments en gré flammé sont signés Alexandre Bigot, collaborateur historique de Jules Lavirotte. Les balustres en fuseaux du balcon filant au deuxième étage sont caractéristiques. Le modèle des piliers des garde-corps sera réemployé pour l’immeuble Lavirotte voisin au 29 avenue Rapp ainsi que pour l’hôtel du 23 avenue de Messine.







En 1898, la comtesse de Monttessuy veuve du diplomate Gustave de Monttessuy (1809-1881), fille naturelle reconnue du prince Paul de Wurtemberg (1785-1852), née Pauline Ximenes de Helfenstein fait l’acquisition de terrains à bâtir sur l’emplacement de l’ancien hôpital militaire du Gros-Caillou. Cette institution voit le jour en 1757 afin d’accueillir les blessées du Régiment des Gardes Françaises. 

Inauguré en 1759, l’hôpital militaire devient hôpital de la Ville de Paris à la Révolution en août 1789. En 1802, un arrêté réorganise la garde des Consuls et affecte l'hôpital du Gros-Caillou au corps de la Garde. Il est affecté à la Garde Impériale deux ans plus tard. Bientôt obsolète peu adapté aux besoins modernes, sa démolition est programmée au début des années 1890. Elle prend fin en 1899. La demande de permis de construire de l’hôtel Monttessuy date du 11 février 1898. Les terrains font partie des premiers à être détaché de l’ancienne propriété de l’hôpital. L’édification confiée à Jules Lavirotte débute en 1899. 







Au gré des attributions, les aménagements intérieurs transforment radicalement l’hôtel. Seule la cage d’escalier demeure dans son état d’origine. Le 6 mai 1930, le gouvernement italien fasciste fait l’acquisition de l’hôtel Monttessuy qui devient Maison de l’Italie. Les premiers remaniements adaptent le bâtiment aux besoins d’une administration. A la Libération, le gouvernement provisoire de la République française prend possession de l’ancien hôtel Monttessuy. Le 5 novembre 1949, il est rendu à l’Italie. Il devient alors le lycée italien Leonardo da Vinci comprenant collège et lycée ainsi que les services administratifs. La cour intérieure est aménagée en gymnase. La façade arrière du rez-de-chaussée devient mur intérieur et coupe l’avancée de l’escalier. 


Hôtel Monttessuy - Lycée Leonardo da Vinci
12 rue Sédillot - Paris 7

Bibliographie
Le guide du patrimoine Paris - Sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos - Hachette
Le guide du promeneur du 7è arrondissement - Françoise Colin-Bertin - Parigramme