Cinéma : La puissance de l'arbre, par Ernst Zürcher, un documentaire de Jean-Pierre Duval et Anna Duval

 


Deux amoureux des arbres, Ernst Zürcher, agro-forestier, éminent chercheur en sciences du bois et le documentariste Jean-Pierre Duval réalisent ensemble un film à propos de l’épicéa de Diemtigtal, dans la vallée du Simmental, canton de Berne en Suisse. Spécimen de tous les records, le plus imposant de cette espèce au monde, le vénérable aïeul est âgé de quatre-cent-cinquante ans. Son poids est estimé à près de cinquante tonnes. Choyé, vénéré, il a traversé les siècles, sage sentinelle. L’histoire de ce géant inspire Jean-Pierre Duval et Ernst Zürcher. Elle leur donne envie d’élargir le documentaire à d’autre chef-d’œuvre de la nature. Ensemble, ils partent à la rencontre de trente-six sujets remarquables à travers toute la Suisse, pays qui entretient une démarche exemplaire en matière de protection des arbres. Durant un an, du printemps 2019 au printemps 2020, au fil des saisons, douceur printanière, radieux soleil d’été, brumes automnales, premières neiges d’hiver, les deux hommes rejoints par Anna, la fille du réalisateur, se penchent sur les secrets des arbres et les mystères la forêt.






L’activité humaine menace les écosystèmes. Les arbres en danger également apparaissent pourtant comme des acteurs essentiels de la préservation de la biodiversité. Le documentaire « La puissance de l'arbre, par Ernst Zürcher » invite à poser un regard différent sur la nature. Les découvertes scientifiques les plus récentes qui ont révélé des phénomènes insoupçonnés fascinants éclaire le propos du film sous un angle inédits tandis que la redécouverte des savoirs traditionnels replonge le spectateur dans un patrimoine oublié. Les portraits des arbres, vénérables gardiens du temps, témoins des évolutions, explorent les particularités de chaque spécimen, leur histoire, leur symbolique, leurs particularités biologiques, leurs dimensions, leur longévité. Chaque arbre est associé à une thématique scientifique, artistique, spirituel. Une vingtaine d’intervenants, botanistes, biologistes, forestiers, naturalistes, et même des artistes relatent leurs expériences avec la forêt, biotope essentiel de la vie.

Ernst Zürcher, ingénieur forestier, docteur en sciences naturelles, professeur et chercheur en sciences du bois à la Haute École spécialisée bernoise sur le site de Bienne, est chargé de cours à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en géosciences et à l'École polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ) (sciences environnementales). Dans son domaine, il étudie plus particulièrement les structures temporelles des arbres, la chronobiologie et leur potentiel de séquestration du carbone. Auteur de nombreux articles scientifiques, et d’un livre accessible à tous, « Les Arbres » aux éditions Actes Sud, il partage sa connaissance encyclopédique du sujet avec une passion calme communicative. Le documentariste Jean-Pierre Duval distingué pour ces ouvrages illustrés dans les domaines de la cuisine, du voyage et de la mer, a réalisé deux films au sujet des arbres : « Les Arbres remarquables, un patrimoine à protéger » (2019)  et « Arbres et forêts remarquables » (2020). Il poursuit dans ce nouvel opus une mission de sensibilisation du grand public à la préservation du patrimoine arboricole et forestier.



« La puissance de l'arbre, par Ernst Zürcher » ouvre des pistes sur une meilleure compréhension de la forêt, révélant les ressources inattendues des arbres. La forêt façonnée par la main de l’homme, et les quelques rares forêts primaires qui demeurent encore. Le documentaire rendre cette connaissance abordable et fait oeuvre de transmission. Les arbres remarquables sont des ambassadeurs enthousiasmants d’une démarche écologique nécessaire.

Le réalisateur et le scientifique vont à la rencontre d’un tilleul âgé de 800 ans, d’un chêne pédonculé majestueux, d’un impressionnant cèdre de l’Himalaya importé en Occident, les peupliers grisards qui ont vu passer Jean-Jacques Rousseau. Le séquoia de Thun, fruit d’une espèce quasiment immortelle, a atteint une taille exceptionnelle. L’if de Heimiswil s’illustre par sa longévité. Le sapin blanc de Couvet, âgé de deux-cent-soixante-dix ans, a atteint des dimensions spectaculaires. Il culmine à cinquante-sept mètres haut pour un diamètre d’un mètre quarante. D’autres spécimens se caractérisent par leur capacité de résilience. Le mélèze de Haute-Nendaz, mille ans d’existence, reçoit tous les quinze jours, de nouvelles entailles dans son écorce afin de récolter sa résine. Toujours vert, il se reproduit encore. Les bouleaux de la chaîne jurassienne s’épanouissent en milieu particulièrement hostile, une tourbière glacée et acide. 

Le documentaire s’attarde sur ces forêts reconstituées où différentes essences cohabitent et agissent en symbiose, bel exemple de mise en commun des ressources, de partenariat, d’échanges et de solidarité végétales. « La puissance de l'arbre, par Ernst Zürcher » évoque la reconnexion nécessaire à la nature. La préservation des écosystèmes, des arbres qui jouent un rôle essentiel dans la régulation des émissions carbonées, s’inscrit dans une démarche, lueur d’espoir au cœur de la crise environnementale.

La puissance de l'arbre, par Ernst Zürcher
Réalisé par Jean-Pierre Duval, Anna Duval 
Sortie le 3 novembre 2021