Ailleurs : La Galerie du Temps, le coeur vibrant du Musée du Louvre Lens



La Galerie du Temps, cœur vibrant du Louvre-Lens, musée inauguré en 2012, offre l’occasion unique d’embrasser d’un seul regard cinq mille ans d’histoire de l’art. Déployé sur 3000m2, cet espace d’exposition permanent et gratuit pour tous présente deux cents œuvres issues des collections du musée du Louvre. L’expérience fascinante, propice à l’émerveillement, entraîne le visiteur dans un voyage à travers les âges et les civilisations. La narration au fil de la connaissance suit une chronologie rigoureuse du IVème siècle avant JC jusqu’au milieu du XIXème siècle, indépendamment des techniques et des cultures. Reparties selon trois modules temporaires, l’Antiquité, le Moyen-Âge, les Temps Modernes, les pièces entrent en résonance, écho entre les périodes et les civilisations, illustration ramassée de la richesse des huit départements du Louvre. Le parcours inédit, l’histoire de l’humanité par le prisme de l’art, éclaire une sélection scientifique pointue qui laisse peu à peu place à l’émotion esthétique. La beauté troublante du décor d’inox poli évoque les contes de fée, les films de Jacques Demy. Les murs drapés de métal, couleur du temps, couleur de lune convoque le songe de « Peau d’âne ». Dans un souci constant de transversalité, la muséographie de la Galerie du Temps croise les époques, les techniques, les civilisations indo-européennes. Appuyé par une amplitude géographique qui conduit de la Mésopotamie, à l’Egypte, la Grèce, Rome ou encore le monde arabo-musulman, le grand récit de l’aventure humaine s’incarne dans les pièces archéologiques, sculptures, peintures, artefacts, et objets des arts décoratifs. Scénographie grandiose et accessible, la Galerie du Temps suggère d’appréhender différemment les collections du Louvre. 











La présentation chronologique et transversale de la Galerie du Temps abolit les répartitions habituelles par départements et civilisations afin de rendre plus accessibles les trésors du musée du Louvre. Ce regard global a été défini dès les origines du musée du Louvre Lens. Le commissariat scientifique a été mené par Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre depuis 2013 qui a dirigé de 2007 à 2013 le département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre, et Vincent Pomarède, administrateur général adjoint du musée du Louvre depuis 2014, directeur du département des Peintures du musée du Louvre de 2003 à 2014. 

La scénographie imaginée par le Studio Adrien Gardère a nécessité près de deux ans de travaux assistés par les nouvelles technologies et la simulation 3D. Construite autour d’un désir d’introduction à l’ensemble des œuvres du Louvre, à la diversité des huit départements ainsi qu’à la démarche de l’institution parisienne, la muséographie de la Galerie du Temps a représenté un véritable défi. Le Louvre Lens qui ne dispose pas de collections propres fonctionne grâce aux fonds du Louvre parisien. Le choix encyclopédique de réunir sculptures, peintures et objets de toutes les civilisations a donné naissance à un lieu passionnant. 











La Galerie du Temps, espace vivant, bénéficie d’une rotation des œuvres afin d’entretenir la curiosité. Environ 20% d’entre elles sont remplacées tous les ans à la date anniversaire de l’inauguration du musée. Entre vingt et trente pièces nouvellement arrivées sont présentées chaque année. Depuis son inauguration en 2012, la Galerie du Temps a ainsi exposé près de quatre-cent-dix-neuf œuvres majeures. Cette circulation des éléments à découvrir fidélise un public local.

En 2019, ont été installés, florilège personnel, une monumentale statue de Diane chasseresse du XVIIIème siècle d’après une sculpture antique attribuée à Léocharès, un tableau de Rembrandt, le portrait de Henrdrickje Stoffels, compagne du peintre, (vers 1654), une oeuvre de Juan Batista Martinez del Mazo, L’Infante Marie-Marguerite de Habsbourg (1651-1673), fille du roi d’Espagne Philippe IV (1605-1665), impératrice du Saint-Empire germanique (vers 1653), un récipient destiné au lavage des mains (aquamanile) en forme de griffon ailé (vers 1400), un Triptyque, Scènes de la vie de la Vierge (vers 1315-1335), un spectaculaire Sarcophage : le Christ, deux apôtres et décor végétal (vers 550-600), un fascinant fragment de la frise sphinx ailés coiffés de tiares à trois rangs de cornes, élément du décor provenant du palais du roi perse Darius Ier à Suse (vers 510 avant JC). 











La Galerie du Temps expose de nombreuses œuvres majeures. La confrontation et le suivi des thèmes permet de revisiter les collections du Louvre sous un angle innovant. La scénographie souligner les évolutions formelles et expressives à travers les siècles et les civilisations, les cultures, les pratiques artistiques. 

Conçu dans un souci d’accessibilité, le parcours s’ouvre sur une déambulation libre, selon une découverte chronologique dans la descente en ligne droite ou de manière transversale à travers les civilisations dans une circulation perpendiculaire. L’équilibre entre les œuvres de premier plan et les éléments significatifs mais moins prépondérants est le fruit d’une longue réflexion, un choix déterminé en liaison avec les départements du musée du Louvre afin que cette sélection soit représentative, éclairante. 











Le fil rouge chronologique laisse dialoguer les des œuvres à travers les époques autour de parcours thématiques tels que les motifs de la mythologie grecque comme Vénus et Apollon, les animaux, la religion, l’art du portrait ou du paysage. La pertinence des rapprochements simplifiés par la scénographie nourrit l’apprentissage sur la façon de regarder les œuvres. Afin de guider les visiteurs, souvent un public de proximité, les cartels techniques ont été traduits en français, anglais et néerlandais. Des audioguides multimédias gratuits sont à leur disposition.

Le musée du Louvre-Lens accueille entre 450 000 et 500 000 visiteurs par an. Le succès populaire de cette institution bâtie sur un ancien carreau de mine a permis d’atteindre deux objectifs : celui de démocratiser la culture et celui de faire en sorte que la population locale s’approprie le lieu. Désormais, la Galerie du Temps est devenue un but de promenade auprès d’un public peu habitué des musées.











Marie Lavandier, la directrice du Louvre Lens, mène désormais un projet de renouvellement de la Galerie du temps. La salle d’exposition promet de faire peau neuve avec une nouvelle scénographie. Il est question d’ouvrir la provenance géographique des œuvres aux cinq continents et d’étendre le champ chronologique de la Préhistoire à nos jours. Ce projet intervient dans un programme plus vaste qui envisage de définir de nouvelles orientations culturelles et scientifiques pour les dix prochaines années. Le calendrier bouleversé par la crise sanitaire reste à définir. A terme, le Louvre-Lens a pour ambition de dépasser sa seule vocation muséale pour devenir une véritable cité culturelle.

Galerie du Temps
Exposition permanente, gratuite pour tous

Musée du Louvre-Lens
99 rue Paul-Bert, 62300 Lens
Tél : 03 21 18 66 62
Horaires : Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h
www.louvrelens.fr
Page Facebook
Fil Twitter
Galerie Instagram