samedi 5 octobre 2019

Ailleurs : Château de Marsannay, dégustation au domaine sur la route des Grands Crus du vignoble de Bourgogne



Aux portes de Dijon, Marsannay-la-Côte est le premier village sur la route des grands crus du vignoble de Bourgogne et le Château de Marsannay, un heureux prélude. Ce dernier a été créé en 1990 par la famille Boisseau, fondatrice des Maisons Kircher et Patriarche, alors propriétaire depuis 1973 du Château de Meursault, domaine historique datant du XIème siècle en Côte de Beaune. Associé à un domaine de trente-quatre hectares sur le vignoble de la Côte de Nuits, répartis de Marsannay-la-Côte à Vosne-Romanée, du Bourgogne de Montre-Cul à Dijon au Nord aux vignes du Clos-Vougeot au Sud, la richesse de son patrimoine viticole a fait sa réputation. Sur les vingt-huit hectares en appellation Marsannay, treize lieux-dits qui comptent parmi les meilleurs Climats de l’appellation ont fait l’objet d’une récente demande de classement premier cru.




 



Au cœur du vignoble réuni par les Boisseau au début des années 1990, une vaste bâtisse est construite à grand frais, en moins de deux ans, afin de vinifier et élever les vins sur place. Aux deux niveaux de caves voutées, à la cuverie moderne sont ajoutées une boutique de vente ainsi qu’une salle de réception de 400m2, rareté en Bourgogne. Le Château de Marsannay accueille toute l’année amateurs éclairés et grands connaisseurs afin de leur faire découvrir au domaine une production composée en majorité de vins rouges mais également de deux blancs et d’un vin rosé. 

En 2012, convaincu de l’excellence des terroirs bourguignons, Olivier Halley, descendant d’une grande famille française du monde des affaires, fondatrice de Promodès qui a fusionné avec Carrefour en 2012, se porte acquéreur du Château de Marsannay et de la société d’exploitation du Château de Meursault. Si le clan Halley est d’origine normande, il est présent dans le négoce du vin depuis le XIXème siècle et partage les valeurs familiales des Boisseau. Avec cet investissement, le savoir-faire économique rencontre la volonté d’une philosophie pérenne.










La direction du Château de Meursault et du Château de Marsannay est alors confiée à Stéphane Follin-Arbelot qui a acquis une vaste expérience chez Bouchard Père et Fils. Sylvain Pabion, ingénieur agronome, devient chef d’exploitation du domaine de Marsannay. Les importants investissements à la vigne et au chai, pressoir vertical, nouvelles cuves à bois, entre autres, vont permettre de faire progresser les vins en respectant les spécifiés des parcelles.  Les Climats les plus intéressants sont isolés afin de réaliser des nectars au fruit précis, aux fins tanins. 

Le domaine viticole du Château de Marsannay s’étend sur 34 hectares du vignoble de la Côte de Nuits, dont 26 hectares du domaine en appellation Marsannay (AOC), 8 hectares sur les communes de Dijon, Fixin, Gevrey-Chambertin, Vosne-Romanée et Vougeot (Clos-Vougeot). Le domaine exploite également en fermage les 4 hectares de vignes des Hospices de Dijon, dans le vignoble de la côte de Beaune, sur les communes d’Aloxe-Corton, Savigny-lès-Beaune, Beaune, Pommard et Puligny-Montrachet.

Aujourd’hui exploités en culture raisonnée, les quarante hectares de vignes passent progressivement au bio. Le Château de Marsannay mise sur la maîtrise des rendements et la qualité des raisins. Les vendanges exclusivement manuelles, les grappes réunies en petites caisses, les trois types de tri des raisins procèdent d’une volonté d’excellence. Au cours du processus, la rafle n’est pas retirée. Cette manipulation délicate qui peut apporter un soyeux particulier au vin marque aussi le risque d’une astringence inopportune. Dans une quête de délicatesse, de juteux, la vinification et l’entonnage sont réalisés par gravité, poids du jus.











Au Château de Marsannay, chaque Climat est vinifié séparément. Lors de la visite privée, une installation présente les différents profils de terroirs afin de mieux les comprendre et d’appréhender les subtilités des Climats de Bourgogne classés au patrimoine mondial de l’Unesco depuis le 4 juillet 2015. « En Bourgogne, un Climat est un terroir viticole associant parcelle, cépage et savoir-faire. Chaque Climat de Bourgogne est une parcelle de vigne, soigneusement délimitée et nommée depuis des siècles, qui possède son histoire et bénéficie de conditions géologiques et climatiques particulières. Chaque vin issu d’un Climat a son goût et sa place dans la hiérarchie des crus (Appellation Régionale, Village, Premier Cru, Grand Cru). Les Climats sont plus de 1000 à se succéder sur un mince ruban courant de Dijon à Santenay, au sud de Beaune ; certains répondant à des noms illustres comme Chambertin, Romanée-Conti, Clos de Vougeot, Montrachet, Corton, Musigny... ». Olivier Halley, l’un des grands mécènes fondateurs de l’Association des Climats de Bourgogne, se passionne pour ces vignes remarquables.

Au Château de Marsannay, les Climats de l’appellation, Les Boivins, Les Favières, Les Longeroies, Le Clos du Roy, Les Champs Perdrix, font honneur à ce patrimoine. Trois climats en premier crus de Chevrey-Chambertin et Vosne-Romanée et quatre grands crus Chambertin, Ruchottes-Chambertin, Echezeaux et Clos-Vougeot complètent ce panel prestigieux. La vinification étant parcellaire, les assemblages portent donc sur les parcelles et non les cépages.

L’élevage se poursuit au château qui possède deux niveaux de caves voutées, profondes de neuf mètres. Leur architecture s’inspire de celle des caves patrimoniales cisterciennes du Château de Meursault. Il y règne une température constante de 15°C. Dallés de pierre de Meuilley, les sols sont régulièrement arrosés dans le but de maintenir le niveau d’humidité. Ces caves développent une capacité de 500 pièces de vin et de 400 000 bouteilles. Les fûts bourguignons en chêne français dans lesquels sont élevés les vins proviennent de différents tonneliers et ont subi divers brûlages. Chaque année sont employés seulement 25% de fûts neufs afin d’éviter que le vin ne soit trop boisé. Leur taille est adaptée à la production. Il existe quelques petites barriques en châtaignier. Inspiré par le Barolo italien, des foudres ovoïdes se sont glissés parmi les tonneaux ronds, expérimentation sur la forme qui prolonge une recherche de pureté, de finesse, d’élégance. 












A la dégustation, cinq vins du château sont présentés. Le Marsannay 2018 rosé est un vin atypique qui associe la fraîcheur des fruits rouges, framboises, cassis. Il doit au pinot noir raisin à la chair blanche mais à la peau rouge sa couleur rose pâle. Seulement 3 500 bouteilles sont produites par an et la demande se fait bien supérieur à l’offre. Le Marsannay Les Champs Perdrix 2017, blanc ample et minéral est vinifié pendant huit mois. Il s'exprime élégamment sur la fraîcheur des arômes de fruits jaunes, de fleurs blanches, convoque la rondeur de la brioche, des notes grillées. En bouche, il est ample et souple dans la fraîcheur fruitée des fruits à noyaux et des agrumes. Ce vin rencontre un tel succès que pour le faire découvrir à de nouveaux clients malgré la forte demande des habitués, le château a choisi de libérer de ses collections privés les années 2014 et 2015. 

En 2016, trois jours de grêle et de tempête ont ravagé 1/4 des ceps qui ont dû être arrachés. Cette perte terrible classe ce millésime en rareté curieuse. Le Marsannay rouge 2016, assemblage de climats sur le terroir de Marsannay en pinot noir, déploie une belle couleur grenat bleutée. Nez généreux de fruits frais, expressivité de notes fumées, la bouche est souple, équilibrée marquée par des accents épicés. Le Marsannay Les Echezots 2016, procède d’un seul climat. La robe sombre jette des reflets rubis. Ce vin très fin développe au nez des parfums de fruits rouges soutenus par des notes boisées. En bouche, la richesse aromatique est marquée par la fraîcheur des baies, le croquant de la griotte. Le Gevrey Chambertin 2016, un vin rouge épicé élevé durant 16 mois en fût de chêne français, prend le parti de la finesse à contrepied du Chambertin classique très robuste et tanique. Le nez déploie des notes de cerises confites, la chaleur des épices, de cannelle en particulier. La bouche ciselée révèle une puissance élégante.  

220 000 bouteilles en cinq formats sont produites chaque année au Château de Marsannay. 30% partent à l’export notamment en Amérique. 50% sont destinées aux restaurants, cafés, hôtels, belles maisons telles que Loiseau, Bocuse, Ducasse, la Tour d’Argent. 10% sont réservées à une clientèle privée. 5% entrent dans les collections du Château de Marsannay. 5% sont dédiées aux tours et partenaires. Les primeurs sont lancés au mois de mai mais la réservation ouverte ne se fait que sur listing. 

Château de Marsannay
2 rue des Vignes - 21160 Marsannay-la-Côte
Tél : 03 80 51 71 11

Les Climats du vignoble de Bourgogne

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération



Aucun commentaire :