lundi 26 août 2019

Lundi Librairie : Ici n'est plus ici - Tommy Orange



Ici n'est plus ici - Tommy Orange : A Oakland, baie de San Francisco en Californie, vit une importante communauté amérindienne. Douze personnages en quête d’identité, jeunes, vieux, hommes, femmes, racontent leur parcours, au-delà des genres et des âges. Dans une longue confession alternée, ils illustrent le destin des tribus indiennes d’Amérique. Jacquie et Opale, les deux sœurs orphelines ont survécu en suivant des voies radicalement opposées, l’une en buvant, l’autre en se raidissant jusqu’à s’oublier. Réduit à apprendre les danses traditionnelles sur Youtube, Orvil, le fils de Jacquie élevé par Opale, s’interroge sur ce que signifie être indien aujourd’hui. Blue, abandonnée à la naissance, adoptée par des Blancs, a choisi d’épouser un mari indien pour tenter de retrouver son héritage. Edwin, jeune adulte obèse, vit cloîtré chez lui derrière son ordinateur, rongé par la dépression que seul la perspective de rencontrer son père biologique indien semble pouvoir troubler. Dene, l’étudiant en art, leur donne la parole dans un documentaire pour attester de leur histoire. Tony, atteint du syndrome d’alcoolisation fœtale, et Octavio préparent un braquage. Tous doivent se retrouver à l’occasion d’un grand pow wow, rassemblement festif culturels intertribal, l’occasion de faire vivre leur héritage culturel à travers des chants, des danses, des artisanats, expression de l’identité amérindienne.

Tommy Orange, d’origine cheyenne par son père, blanc par sa mère, se fait passeur de la mémoire vivante des peuples autochtones invisibilisés. En interrogeant l’identité amérindienne, il remet en question le grand roman national américain écrit par les vainqueurs. De nos jours, il y a 5 millions d’Amérindiens aux Etats-Unis, environ 1 million d’entre eux vivent dans les 326 réserves officielles. La ville est devenue la dernière étape de l’assimilation et de l’acculturation. Tommy Orange choisit d’incarner le destin des Indiens urbains à travers douze personnages frappés par semblables souffrances, pareilles discriminations. A la marge, ces populations, les plus fragiles, sont frappées de plein fouet par les maux contemporains : la pauvreté, l’échec scolaire, les grossesses non-désirées, la délinquance, la drogue et l’alcool, seules échappatoires, la violence, les suicides.

Dans un prologue particulièrement éprouvant, le jeune romancier raconte la rencontre entre les tribus indiennes et les colonisateurs européens. Histoire d’exil, de mort, de pillages, d’expropriation, de guerres iniques, histoire d’un génocide passé sous silence. Réalité cruelle des atrocités ignorés, constat sinistre d’une extinction programmée. Tommy Orange fait entendre les voix de ces 300 tribus privées de leur culture par les politiques d’assimilation forcée, les mots de ces peuples stigmatisés et rejetés par la société. Au sentiment d’abandon se mêle celui de déracinement. Ici n’est plus ici associe la dimension documentaire qui exprime l’horreur de la condition amérindienne de nos jours et la puissance d’émotion de la fiction pour dire le monde, soulever le voile de l’amnésie.

Dans ce grand roman polyphonique, avec autant de rage que de poésie, le romancier exprime le délabrement de la société, la violence, les traumas. Avec cette galerie de portraits très réalistes, il pose un regard lucide sur la situation, ausculte la confusion identitaire et le désir d’authenticité de ces êtres en perdition. La succession de confessions, histoires personnelles douloureuses, multiplie les points de vue et les expériences. L’architecture narrative complexe jette des ponts entre les personnages pour renouer les fils d’une tapisserie plus vaste. Héritiers d’une culture ancestrale, ces descendants de différentes tribus souffrent du déracinement et du racisme primaire. Ils tentent de survivre en retrouvant une identité détruite par la colonisation, quête de soi et des origines, perpétuation de la tradition.

Livre coup de poing, passionnant, éprouvant, Ici n’est plus ici dit la diversité et les contradictions des peuples amérindiens, vaste et terrible panorama des souffrances, histoire de rédemption et de sacrifice. Bouleversant !

Ici n’est plus ici - Tommy Orange - Traduction Stéphane Roques - Editions Albin Michel


Aucun commentaire :