samedi 19 septembre 2015

Expo : Le Nouveau Musée du Parfum Fragonard, voyage à travers l'univers de la parfumerie - 3-5 square de l'Opéra Louis Jouvet - Paris 9



La Parfumerie Fragonard fondée en 1926, dans la ville de Grasse, nous raconte une histoire de savoir-faire et de transmission. Aujourd’hui, cette prestigieuse maison est l’un des derniers représentants de la tradition artisanale et familiale de la capitale mondiale du parfum. Dans les années 50, Jean-François Costa, père des actuelles dirigeantes, Anne, Agnès et Françoise, débute une collection d’objets anciens liés à la parfumerie. Il rassemble plus de 1200 pièces grâce auxquelles sont ouverts trois musées. En 1982, sous l’égide de Fragonard à Paris, le Musée Scribe prend ses quartiers dans un bel hôtel particulier tandis qu’à Grasse en 1986, la Fabrique des Fleurs dédiée à la parfumerie bien sûr mais également aux plantes aromatiques voit le jour. En 1993, le Théâtre-Musée des Capucines située juste en face de l’Olympia propose un voyage des sens insolite. Il y a quelques jours, derrière la boutique historique de la rue Boudreau, ouvrait le Nouveau Musée du Parfum Fragonard.  L’occasion de découvrir 3000 ans d’histoire de la parfumerie, de l’antiquité à nos jours, de l’Egypte ancienne au XXIème siècle mais également celle d’un bâtiment des plus singuliers dans la lignée de mes visites parisiennes.







Aménagé sur trois niveaux, dont une boutique, le Nouveau Musée du Parfum aborde l’univers de la parfumerie selon une muséographie thématique et chronologique. Dispositifs interactifs, archives, extraits de films, images actuelles évoquent les différentes étapes de la fabrication du parfum, de la cueillette au flaconnage en évoquant méthodes d’extraction ou encore de distillation. Les secrets et le savoir-faire d’une grande maison travaillant des matières premières d’exception se dévoilent à travers un parcours éducatif et esthétique.











Le Musée présente plus de trois cent objets d’art et près de quatre cent étiquettes de flacon originales. Pots à khôl égyptiens, antiques aryballes grecques, ces vases pansus utilisés pour conserver des huiles parfumées, lécythes, des amphores grecques et romaines à parfum, diffuseurs de parfum, vinaigrettes, brûle-parfums, pots-pourris, coffrets de voyage, flacons à sel, flacons sculptés gravés autant de trésor fabuleux à découvrir de toute urgence.

Si les collections sont fascinantes, le lieu en lui-même ne dépareille pas. L’architecte François Murraciole, à l’origine du projet de musée commandé par la maison Fragonard, a su préserver histoire et caractère d’un patrimoine architectural étonnant où se mêlent moulures en stuc, colonnes néo-classiques, poutres Eiffel en fer de la structure d’origine, pavés de verre, murs en brique et spectaculaire verrière. Autant d’éléments représentatifs de la modernité industrielle du XIXème siècle, époque à laquelle le bâtiment a été construit.




La rue Boudreau est une voie ancienne, ouverte en 1779 bien avant les grands travaux du baron Haussmann qui donneront son visage actuel au quartier de l’Opéra. En 1881, au numéro 7 les architectes W. Klein et A. Duclos imaginent une salle de spectacle en forme de pagode indienne dont les décors luxueux dans le style orientaliste attirent les foules. Colonnes en granit d’Ecosse, mosaïques vénitiennes, pinacles de pagode, façade ornée de tête d’éléphants temple hindou, l’Eden Théâtre compte 1200 places. Si cette scène remporte un vif succès, ses propriétaires la vendent assez rapidement et elle est rebaptisée Grand-Théâtre. Il s’y donne des ballets féeriques très en vogue à l’époque. La mauvaise gestion de l’établissement entraîne sa fermeture en 1893. 







La modernisation de Paris par Haussmann atteint alors le quartier et le square de l’Opéra Louis Jouvet est percé rasant partiellement l’Eden Théâtre. En 1895, situé au numéro 5 de la rue Boudreau, le fond de scène qui a échappé à la destruction est transformé en manège vélocipédique. Le vélo est alors un sport chicissime mais délicat, les engins coûteux pourvus de freins rudimentaires demandant une pratique sérieuse. La salle est fréquentée par le tout Paris qui vient s’entraîner avant de s’élancer à l’assaut de la ville. Le vélodrome du quartier de l’Opéra dispose d’un balcon à ciel ouvert soutenu par des colonnettes donnant sur le square de l’Athénée.





En 1896, le magasin Maple & Co spécialisé dans les meubles anglais d’importation s’y installe. Lieu d’exposition et de vente, il propose une nouvelle manière de présenter l’ameublement en reconstituant des pièces telles que salons et salles à manger. Après 118 ans d’existence, en 2014 la maison ferme et transmet la boutique aux décors d’origine colonnes et pilastres cannelés à chapiteaux dorés, corniches en stuc, à son voisin la Parfumerie Fragonard. 

La visite guidée gratuite du Nouveau Musée du Parfum permet à chacun de pénétrer un univers merveilleux de luxe, de volupté dans des lieux marqués par l’histoire de Paris et sa modernité. Une belle découverte pleine de rêve, riche en révélations et connaissances précieuses.

Nouveau Musée du Parfum Fragonard
3-5 square de l’Opéra Louis Jouvet - Paris 9
Horaires : Ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h - Visites guidées et gratuites





Share this

Related Post