samedi 25 novembre 2017

Théâtre : Vous n'aurez pas ma haine, de Antoine Leiris - Avec Raphaël Personnaz - Théâtre du Rond-Point



Couple de trentenaires, ensemble depuis douze ans, Antoine et Hélène sont les parents de Melvil, petit garçon de 17 mois. Leur quotidien heureux et serein bascule tragiquement le soir du 13 novembre 2015. Antoine et Melvil sont seuls à la maison tandis qu'Hélène assiste à un concert au Bataclan. Antoine reçoit alors des sms de ses proches qui lui demandent s'il est en sécurité. En allumant la télévision, il découvre les premières images de l'attaque de la salle de concert. Le téléphone d'Hélène sonne dans le vide. Il passe alors la nuit à la chercher dans les hôpitaux, à tenter d'obtenir des nouvelles. Il ne rentre à 7h du matin que pour le premier biberon du bébé. Sa belle-sœur l'appelle alors et c'est la terrible confirmation, Hélène fait partie des victimes. Le 16 novembre 2015, Antoine Leiris poste une lettre bouleversante sur Facebook qui émeut les réseaux sociaux dans laquelle se trouve cette phrase : "Vous avez volé la vie d'un être d'exception, l'amour de ma vie, la mère de mon fils, mais vous n'aurez pas ma haine."






Chroniqueur à France Info et France Bleu, Antoine Leiris livre un témoignage bouleversant, empreint de dignité et de courage, récit poignant publié en 2016 aux éditions Fayards. Il met des mots sur sa douleur mais ne se répand pas. Ni impudique, ni spectaculaire, l'adaptation de Benjamin Guillard est remarquable de sensibilité, de délicatesse. Derrière le rideau un piano joue les compositions d'Antoine Sahler, les mots et la musique pour pansent les plaies. Avec force et pudeur, Raphaël Personnaz se fait passeur de mot dans une interprétation tout en sobriété, une élégance qui rend hommage à la générosité du texte. 

Ecriture précise, épurée, les mots sans pathos, jamais larmoyants, courent sur le fil de l'émotion. Le calme et l'insoutenable douleur, les éclats de colère mais pas la haine, car l'auteur se refuse à l'esprit de vengeance. C'est la réponse d'un père face à l'absence, au deuil, à l'horreur, un récit universel qui offre la parole aux voix des souffrances, un message de résilience d'espoir face à l'horreur et à l'épouvante.




Chronologie clinique, Antoine Leiris raconte ce qu'il vit, ce qu'il pense, ces jours de cauchemar avec une grande sobriété. Il y a l'angoisse du soir des attentats, l'attente insoutenable, la confirmation du pire le lendemain et puis les jours d'après, les premiers moments seul avec son fils. La vie continue sans l'être aimé et il faut faire le choix d'avancer, de combattre la douleur et de se reconstruire.

Désespoir, générosité, impuissance, altruisme, les décharges d'émotion traversent ce récit universel. Et le spectateur sort du théâtre bouleversé mais porté par l'espoir d'un message d'amour.

Vous n'aurez pas ma haine, d'après un texte d'Antoine Leiris
Du 14 novembre au 10 décembre, du mardi au dimanche 18h30

Adaptation et mise en scène Benjamin Guillard
Avec Raphaël Personnaz
Composition musicale Antoine Sahler
Piano Lucrèce Sassella, en alternance avec Donia Berriri

Théâtre du Rond-Point
2bis avenue Franklin D. Roosevelt - Paris 8
Réservations : 01 44 95 98 21


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 commentaire :

Aurore a dit…

Je n'ai pas lu le livre mais les critiques que j'ai lu m'ont déjà bouleversée. Pas sure d'avoir les tripes d'aller le voir sur scène ..

Share this