lundi 18 septembre 2017

Lundi Librairie : Summer - Monica Sabolo



Hanté par la disparition de Summer, sa sœur, il y a vingt-quatre ans, Benjamin Wassner est un adulte tourmenté, incapable de communiquer ses émotions. Entre deuil impossible, chagrin insurmontable et interrogations en suspens, il est rongé par le mal de vivre, une détresse qu'il fuit dans la drogue et les médicaments. Dans le cabinet du Dr Traub, un psychologue, il tente de recomposer les souvenirs parcellaires qui le dévorent. Cet été là, Summer, blonde solaire vers qui tous les regards sont attirés, a dix-neuf ans. Dans leur résidence huppée des bords du lac Léman, les Wassner forment, en apparence, un couple idéal, collectionnant tous les symboles de réussite sociale. Le père, star du barreau, est l'avocat des puissants. La mère, très belle femme insaisissable, a renoncé à sa vocation de comédienne pour devenir la parfaite épouse. Malgré la douceur de vivre d'une enfance privilégiée, Benjamin, quatorze ans, est un adolescent mal dans sa peau. Il se vit comme le vilain petit canard de la famille. D'une timidité maladive, anxieux, il s'automutile en secret, développe des tics nerveux. Seule l'adoration qu'il éprouve pour son aînée semble lui apporter de la joie. Lors d'un pique-nique organisé entre amis sur les bords du lac, Summer se volatilise. A-t-elle été enlevée, s'est-elle enfuie, s'est-elle noyée ? La famille est brisée par cette disparition mystérieuse. 

Dans un récit submergé par les vagues du souvenir, porté par le mouvement de va-et-vient entre passé et présent, Monica Sabolo s'attache au parcours intérieur d'un personnage condamné à vivre avec des fantômes qui l'empêchent d'être au monde. Dans la grande bourgeoisie suisse, sous les apparences de trouble perfection couve la violence abrupte, la dureté d'un monde glacé. Derrière les façades lisses, la force destructrice des secrets est à l'oeuvre. Chez les heureux du monde, le poids des mensonges et des non-dits détruit les êtres. Dans cet univers clos ne règnent que les conventions. L'amour est feint, les sentiments tus, l'atmosphère délétère malgré des abords radieux. Pour renaître à lui-même, Benjamin devra crever la surface scintillante des mensonges, celle qu'évoque l'éclat du lac, afin d'explorer les profondeurs bourbeuses où vivent les monstres.

Porté par la métaphore filée de l'eau omniprésente, l'enquête sur la disparition de Summer entraîne le lecteur dans les arcanes de la psyché. Rêves lacustres, effroi aquatique, le roman se déploie, flux magnétique, dans le chaos émotionnel des personnages. Les atmosphères oniriques dans lesquelles évoluent ces êtres déchirés, ces adolescents fragiles, évoquent les romans de Jeffrey Eugenide ou Laura Kasischke. 

Monica Sabolo construit par petites touches subtiles un récit à la poésie rare. Verbe sensuel, écriture ciselée, elle distille sensations angoissantes et notes étranges proches du fantastique. Les symptômes de Benjamin, les signes fugitifs, les symboles sont autant de pistes vers la révélation. Dans une montée en puissance redoutable, le drame familial se mue en thriller psychologique porté par la grâce d'une plume envoûtante et un sens aigu du suspens. Le monde des apparences se délite lorsque les vérités émergent des opacités insondables, que les fêlures et les tensions s'expriment enfin. 

Auscultant l'inconscient, les limbes où errent des souvenirs, Monica Sabolo mène une quête intime qui interroge la capacité de résilience. Sortilège sombre, univers singulier, Summer est un très beau roman, vertigineux et troublant.

Summer - Monica Sabolo - Editions JC Lattès




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :

Share this