lundi 14 août 2017

Lundi Librairie : Jules - Didier van Cauwelaert



Zibal de Frèges, ingénieur biochimiste et astrophysicien, s'est fait dépouiller du résultat de ses recherches par son ex-femme. Au chômage à la suite de ces mésaventures, ce quadragénaire lunaire et surdiplômé a retrouvé, grâce à sa voisine, vénus mercenaire spécialisée dans le SM, un petit boulot qui lui permet de survivre tout en poursuivant ses expérimentations sur la communication des bactéries du yaourt. Il travaille comme vendeur de macaron à l'aéroport d'Orly. C'est là qu'il fait la connaissance d'Alice et de son chien-guide, Jules, un labrador avec qui elle entretient une relation fusionnelle. Tous les deux sont en route pour Nice où la belle aveugle doit subir une opération de la cornée. Zibal tombe immédiatement amoureux mais le destin ne semble pas lui être favorable. Il est probable qu'il ne la reverra plus jamais. Alice retrouve la vue mais Jules, privé de ses répères, vit mal que sa maîtresse n'ait plus besoin de lui. Le labrador est réaffecté auprès d'un autre handicapé. Maltraité, il fugue et choisit de rejoindre Zibal auprès de qui il va provoquer de multiples catastrophes. Ce curieux duo va partir à la recherche d'Alice.

Comédie romantique malicieuse, Jules est une histoire d'amour humaniste dont la fausse naïveté et la fraîcheur mène le lecteur sur des sujets plus délicats comme le handicap, le viol, la précarité, le déclassement. Didier van Cauwelaert croit aux secondes chances, aux renaissances heureuses.

Porté par une profonde curiosité pour l'autre, un goût pour la science qui se retrouve de romans en romans, le romancier aborde des thèmes familiers tels que l'écologie, les découvertes scientifiques par le biais de personnages cabossés par la vie en quête de réinvention. Que ce soit Zibal, Alice ou encore Jules, chacun cherche à se guérir des blessures du passé. 

Avec beaucoup de tendresse, une sensibilité éclairée, l'auteur évoque la difficulté à se reconstruire, à trouver sa place dans le monde. Interrogeant le sens de la vie, les hasards du destin, il plonge ses personnages dans d'improbables péripéties. S'il joue sur le tableau de l'émotion, il ne sombre jamais dans la mièvrerie, plume enlevée, verve décalée, poésie allègre. 

Les pages relatant la relation entre le chien et son maître aveugle sont particulièrement touchantes. L'auteur entretient des liens particuliers avec les chiens-guide d'aveugles. Il s'est engagé auprès d'eux depuis l'enfance en récoltant des fonds pour les fondations qui assurent leur formation. Jules est un hommage à ces animaux éduqués pour aider les handicapés au quotidien, une comédie sentimentale savoureuse, joyeusement déjantée, profondément bienveillante.

Jules de Didier van Cauwelaert - Editions Albin Michel - Edition de poche Le Livre de Poche





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :

Share this