mercredi 5 juillet 2017

Expo : Xu Zhen - Civilization Iteration - Galerie Perrotin - Paris 3



Tête de fil d'une nouvelle génération d'artistes chinois, Xu Zhen interroge la réalité de l'art contemporain, valeur refuge et terrain de jeu des puissances de l'argent à travers son statut ambigu de créateur-entrepreneur. Entre provocation et détournement des codes, il pousse dans le cadre de son entreprise très wahrolienne la MadeIn Company, une réflexion collective sur la confrontation entre intérêt esthétique et principes éthiques. La galerie Perrotin parisienne présente jusqu'au 29 juillet, une séries d'oeuvres réalisées depuis 2013, date à laquelle l'artiste a lancé une marque à son nom au sein de sa société. Civilization Iteration questionne l'identité culturelle mondialisée et ses nouveaux standards dysfonctionnels auxquels l'artiste répond par une redéfinition de ses propres repères.









Art conceptuel paradoxal, le travail de Xu Zhen prend le parti d'une approche directe. Cette stratégie créative lui permet d'aborder de façon directe la question des liens entre art et commerce, voire consommation. Vidéos, photographies, installations, peintures, sculptures, l'éclectisme de sa production se fait le reflet des mutations rapides de notre monde, élargissant les perspectives. Disparité des styles et hybridation des cultures soulignent les enjeux et les contradictions de la création contemporaine. Xu Zhen infiltre le système du monde de l'art et ses mystifications afin de le détourner. 

Dans le cadre de la mondialisation, l'interpénétration des cultures croise traditions et nouvelles technologies dans un maelstrom d'images qui se déversent en continu sans hiérarchisation, ni chronologie. L'accessibilité de ces représentations, sorties de leur contexte via lnternet et les réseaux artistiques, génère une identité nouvelle du déracinement. Les frontières du temps et de l'espace s'effacent dans un flux de surinformation. Les éléments détruits, reconstruits, reformulés par le travail de l'artiste ouvrent une voie originale





 






Dès l'âge de vingt ans, Xu Zhen acquiert un statut particulier. En 2001, il est le plus jeune artiste chinois à présenter son travail dans le cadre de la 49ème Biennale de Venise. Cette reconnaissance précoce aura profondément modifié sa vision. En 2009, il fonde une entreprise de production artistique MadeIn Company dans la lignée de la Factory d'Andy Wahrol afin de maîtriser tous les niveaux du processus : création, production, réalisation, promotions des œuvres. 

Cette idée de travail collectif marque un tournant dans sa carrière et aujourd'hui, la MadeIn Company regroupe une cinquantaine de personnes. En assumant son statut d'entrepreneur que d'autres dissimulent, Xu Zhen bouscule le système, remet en question la perception de ce qu'est le travail de l'artiste et le sens de l'oeuvre. Il fait sienne les lois du marché de l'art ce qui suscite la controverse au sujet de son identité d'artiste. Il lui est reproché une certaine complaisance car ce petit jeu très profitable.










Les œuvres présentées dans le cadre de l'exposition Civilization Iteration sont le produit d'une fusion et d'un détournement des symboles visuels liés à la culture aussi bien populaire que classique. Les sortes de cadavres exquis plastiques jaillissent par association d'idées, dans un mouvement d'itération, c'est à dire dans "un processus de rétroactions répétés".

Assemblages de références artistiques, les répliques gréco-romaines de l'antiquité occidentale, dont les moulages sont tirés des collections des ateliers de Rmn Grand Palais, rencontrent les bouddhas des fresques de Dunhuang, la sculpture moderne de Brancusi. Pied de nez à l'histoire de l'art, dose d'humour, et un certain cynisme aussi, Xu Zhen hybride le patrimoine mondial suivant l'idée de libre-échange qui croise les fondements civilisationnels. Par ce processus de fusion, il transforme les dieux et héros de la tradition et les canons classiques en symboles pop de modernité, crée de nouvelles icônes à la grandiloquence sarcastique. 


Crédit Galerie Perrotin

Crédit Galerie Perrotin

Crédit Galerie Perrotin


Colonisation, politique, religion, le choc des civilisations s'incarne dans cette agglomération qui évoque les mutations socio-économiques induites par la mondialisation. Xu Zhen s'approprie le monde, le fait sien dans son entièreté pour lui offrir de nouveaux référents métissés.

Xu Zhen : Civilization Iteration
Du 18 mai au 29 juillet 2017
Galerie Perrotin
76 rue de Turenne - Paris 3
Horaires : Du mardi au samedi de 11h à 19h - Fermé lundi et dimanche
Entrée libre


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :

Share this