lundi 5 juin 2017

Lundi Librairie : Quand sort la recluse - Fred Vargas



Le commissaire Adamsberg en vacances en Islande où vient de se conclure sa dernière enquête est rappelé d'urgence à Paris à l'occasion d'un nouveau cas. Une femme est morte sous les roues d'un 4X4. Les pistes divergent entre le mari, un avocat aisé et l'amant qui nie toute liaison, gardien d'immeuble. Mais l'attention de Jean-Baptiste Adamsberg, intrigué par les recherches de Voisenet son collègue spécialiste des animaux, se porte sur une toute autre affaire, une série d'incidents survenus dans la région de Nîmes. Trois vieillards sont décédés après avoir été mordus par une araignée, Loxosceles rufus dite la recluse, dont le venin nécrosant peut entraîner d'épouvantables lésions mais n'est pourtant pas mortel. Fragilité des organismes, mutation de la bestiole causée par le réchauffement climatique, série de meurtres ? Adamsberg obsédé par cette affaire et malgré le scepticisme de la brigade pousse les recherches. Alors que la sédition menée par son adjoint le commandant Danglard ébranle les troupes, le commissaire découvre que deux des victimes ont passé leur enfance dans un orphelinat où sévissait une bande de voyous.

Empruntant les chemins de traverse, entre fausses pistes et énigmes complexes, Fred Vargas déploie dans Quand sort la recluse toute la fantaisie d'une imagination décalée, la poésie de ses délectables digressions. La résolution d'une affaire criminelle prend sous sa plume des allures de contes où au quotidien se mêlent histoires médiévales et don de l'être humain pour le mal. Enfants accidentellement mutilés à la suite de cruelles plaisanteries pas du tout innocentes, fillettes séquestrées, viols collectifs, pour élucider le mystère de ces meurtres déguisés en accident tout un passé violent refait surface.

Le récit s'enrichit de mythologie et de légendes, de l'étrange histoire des recluses, ces femmes ermites emmurées volontaires mais également de doses savantes d'archéologie et de zoologie. Le drôle de bestiaire de la romancière, le chat sur la photocopieuse, une couvée de merles, fait place à des bestioles plus inquiétantes, des blaps puants, sorte de coléoptères et des araignées tueuses. 

Fred Vargas réinterprète son univers de mots plein de charme et de malice dont les dialogues absurdes à l'humour ravageur viennent faire ciller la réalité. C'est avec grand plaisir que le lecteur retrouve les héros cabossés et géniaux qui composent la brigade, Retancourt, femme flic et déesse minérale, Froissy et ses réserves improbables de nourriture, Marcadet l'hypersomniaque ou encore Danglard à l'érudition encyclopédique, devenu soudain con. En suivant les intuitions du commissaire Adamsberg, personnage inquiet, contemplatif, nébuleux, l'auteur aborde un monde sensible à l'opposé des enquêtes de séries américaines. Sur les traces d'un règlement de compte, d'une vengeance aux inflexions féministes, Fred Vargas nous embarque ailleurs, dans un monde singulier, poétique et cruel.

Quand sort la recluse - Fred Vargas - Editions Flammarion




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires :

Cecile Gitany a dit…

Bon je vais peut être franchir le gué vers Fred Vargas alors :-)

Caroline a dit…

Il faut absolument ! J'adore Fred Vargas. Même ses bouquins un peu moins réussis sont bien. Et celui-ci est un excellent cru !

Share this