lundi 15 mai 2017

Lundi Librairie : Le chagrin - Lionel Duroy



William, le narrateur, soixante ans, journaliste et écrivain, mariés deux fois, père, se penche sur les traumatismes d'une enfance cabossée pour tenter de comprendre ses échecs d'homme. A commencer par l'histoire de ses parents. En juin 1944, Théophile Dunoyer de Pranassac, dit Toto, unique rejeton d'une famille de la vieille noblesse désargentée épouse Suzanne Verbois, fille d'un négociant bordelais qui rêve de mondanités. Sans argent, ni carrière, Toto partage avec Suzanne de solides convictions politiques et religieuses. Très épris, ils ont bientôt trois enfants. Après la Libération, la situation de Toto à Bizerte en Tunisie permet brièvement à Suzanne de briller en société au sein du microcosme colonial. Mais lorsque la famille qui s'est encore agrandie rentre en France, son travail de représentant de commerce ne lui permet pas de satisfaire les exigences de sa femme et de subvenir aux besoins de ses enfants devenus un fardeau. Alors que Suzanne s'accroche désespérément aux apparences refusant de voir l'ampleur de la déroute financière, il multiplie les combines minables. Dettes, chèques en bois, saisies d'huissiers, les Dunoyer de Pranassac sont expulsés de leur bel appartement de Neuilly et échouent dans une HLM en banlieue. 

Vingt ans plus tard, Lionel Duroy réécrit le livre qui l'avait fait connaître en le brouillant définitivement avec ses proches, Priez pour nous. A travers l'itinéraire chaotique d'une famille d'aristocrates ruinés, catholiques, ultra-conservateurs, il trace le tableau cruel d'un certain milieu marqué par les préjugés jusqu'au racisme et l'antisémitisme. Changeant seulement les noms, pour se pencher sur sa vérité propre, l'auteur interroge compulsivement l'intime pour éclairer les blocages d'une vie à la lumière des traumas d'enfance.

Quatrième enfant d'une fratrie de dix vivant sous le joug d'une mère terrifiante, petite-bourgeoise idiote dévorée par la folie des grandeurs, Lionel Duroy raconte le déclassement, la déchéance matérielle et conjugale de ses parents, l'exclusion, la déscolarisation. Portée par un rare talent de conteur, l'odyssée familiale traverse les époques, de l'Occupation, à la guerre d'Algérie, de mai 68 à nos jours. 

A l'acuité du regard porté sur son histoire personnelle, l'auteur mêle l'émotion du verbe, la sincérité sensible, sans chercher à nier les profonds ressentiments qu'il éprouve. Il explore ses insécurités latentes, ses vulnérabilités, ses errances comme autant de séquelles héritées. Ces tourments contre lesquels les mots agissent comme des remparts, Lionel Duroy les couche sur le papier dans une introspection salvatrice.

Oeuvre noueuse, tourmentée, saga autobiographique puissante, Le chagrin est un texte fort sur l'acceptation de soi et l'écriture chemin de résilience.

Le chagrin - Lionel Duroy - Editions Julliard - Edition de poche J'ai Lu




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :

Share this