mardi 30 mai 2017

Cinéma : L'amant d'un jour de Philippe Garrel - Avec Eric Caravaca, Esther Garrel, Louise Chevillotte



Gilles, prof de philosophie à l'université, entretient depuis quelques mois une liaison avec Ariane l'une de ses étudiantes. Séductrice solaire, c'est la jeune femme qui a fait la conquête du quinquagénaire. Jeanne, la fille de Gilles qui a le même âge qu'Ariane, débarque une nuit chez son père en larmes après une rupture qui marque la fin de sa première véritable histoire d'amour. Gilles tente de la réconforter mais doit lui avouer qu'il ne vit pas seul. Lorsque Jeanne rencontre Ariane, la comparaison avec la mère est tout d'abord inévitable. Elles apprennent à se connaître, s'apprivoisent et deviennent complices tout en se disputant les faveurs du même homme, dans un curieux ménage à trois.






Images en cinémascope, noir et blanc somptueux signé Renato Berta, le cinéma sensuel de Philippe Garrel poétise la réalité du quotidien. Entre jeux de miroirs et échos autobiographiques, fragments de vie et bribes de récit, le réalisateur place les femmes sur le devant de la scène, celle du théâtre de l'intime. Explorant les intermittences du cœur, il déploie dans un temps suspendu le cycle de l'amour : bonheur, dépendance, souffrance. La simplicité avec laquelle il peint les sentiments se teinte d'une force expressive au charme mélancolique. 

Au rythme de la voix féminine narratrice, dans un Paris intemporel sublimé, le film suit les oscillations sensibles de ce triangle formé par l'amante, le père et la fille. Cette géométrie déséquilibrée questionne la déroute sentimentale, interroge l'infidélité dans la profonde empathie exprimée par Philippe Garrel. Le cinéaste découpe ses personnages dans la beauté fugace de l'épure, sensibilité à vif, avec une grande simplicité, une vitalité sincère. 




Le film est porté par la grâce des deux comédiennes. A fleur de peau, Esther Garrel est particulièrement émouvante en romantique lunaire qui trouve son pendant dans la lumineuse Louise Chevillotte qui incarne une jeune femme affranchie, charnelle, conquérante. Face à elles, Eric Caravaca, tout en sobriété, est déchirant.

Dans L'amant d'un jour, l'amour intrinsèquement lié à la douleur, la joie à la tristesse, les serments aux trahisons, les déchirures deviennent autant de promesses de renaissance. Un beau film mélancolique, conte cruel troublant.

L'amant d'un jour de Philippe Garrel, 
Avec Esther Garrel, Louise Chevillotte, Eric Caravaca
Sortie le 31 mai 2017




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :

Share this