lundi 3 avril 2017

Lundi Librairie : Orgasme - Chuck Palahniuk



Penny Harrigan est une jeune femme toute simple. A défaut d'avoir réussi le concours du barreau, elle travaille comme juriste dans un prestigieux cabinet d'avocats, convaincue qu'un plus grand destin l'attend. Petite souris grise, personne ne la remarque dans cette grande entreprise. Jusqu'au jour où elle interrompt par inadvertance un rendez-vous entre le grand patron et le plus célèbre client du cabinet, le richissime homme d'affaires Cornelius Linus Maxwell. Ce playboy froid qui a fait fortune dans les nouvelles technologies et dont les ex comptent parmi les femmes les plus influentes de la planète, de la présidente des Etats-Unis à l'actrice française multi-oscarisée, Alouette d'Ambrosia, invite la très naïve Penny à dîner. Mais si cette idylle platonique débute sous les meilleurs auspices pour la Cendrillon moderne éblouie par la débauche de luxe, les intentions de Linus se révèlent bien peu romantiques lorsqu'ils passent leur toute première nuit ensemble à Paris. Obsédé par le plaisir féminin, mais pas du tout par la chair, celui-ci est en train de mettre au point une gamme de sextoys révolutionnaire destinée aux femmes, des gadgets high tech qui pourraient bien rendre l'homme obsolète. Et Penny sera son ultime cobaye avant commercialisation des produits Beautiful You dont le but est d'asservir la gent féminine par le plaisir.

Satire grinçante du genre "mummy porn", ces romances érotiques qui émoustillent la ménagère, Orgasme reprend la trame initiale de l'iconique Cinquante nuance de Grey. Détournant les codes, Chuck Palahniuk, auteur notamment du célèbre Fight Club, se livre à un jeu de massacre en règle. A la niaiserie volontaire de la trame, il réplique par un humour très noir, narration limpide, verbe nerveux, traçant au scalpel une critique assassine tout autant que burlesque. Subversif, barré, ce pastiche jubilatoire se révèle en caricature radicale qui pousse le grotesque à son comble. L'aura sulfureuse du modèle originel se voit opposer dans ce roman le sexe désérotisé, clinique, fruits des expériences d'un docteur Maboule roi de l'onanisme assisté. Sous la plume de Chuck Palahniuk, le glauque devient désopilant, le sordide des expérimentations, hilarant.

Conte de fée moderne très cru, cette histoire de pauvrette qui tombe sur un affreux pervers, d'oie blanche devenue jouet sexuel pour milliardaire déviant, se lit au second degré. Volontairement outrancier, sarcastique en diable, l'auteur laisse son imagination fertile conduire cette fable déjantée. Goguenard et poisseux, Orgasme ne renie pas les rebondissements les plus incongrus, comme lorsque Penny est contrainte d'aller jusqu'au Népal pour rencontrer une sorte de maître Yoda du cul. 

Gadget high tech, nano-robots, projet machiavélique, paranoïa, coma érotique, êtres humains transformés en zombies consommateurs et conspiration mondiale, Chuck Palahniuk revendique l'obscénité drolatique pour mieux épingler les travers de notre société et la manipulation des esprits. Sa vision sinistre de la condition humaine et ce qu'elle a de pathétique dénonce le consumérisme exacerbé contemporain. Grinçant, provocateur, déjanté !

Orgasme - Chuck Palahniuk - Traduction Clément Baude - Editions Sonatine - Edition de poche Points




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires :

Aurore a dit…

Je serais curieuse de le lire, mais je ne pense pas que j'irais jusqu'à l'acheter.
J'en ai lu quelques uns de lui, c'est toujours dérangeant !

Caroline a dit…

Cet écrivain travaille du chapeau et c'est assez jubilatoire !

Share this