mercredi 5 avril 2017

Coup de Coeur : Les Ruches de Pâques de l'Hôtel Prince de Galles, divines créations du chef pâtissier Nicolas Paciello



Réinventer l'œuf de Pâques pour dépasser le simple marronnier pâtissier relève d'un art subtil et gourmand. Les plus grands établissements de la Capitale se lancent dans ce défi annuel avec esprit et ce petit grain de folie qui fait les belles réussites. Mêlant plaisir régressif, émerveillement de l'enfance et raffinement de la création couture, Nicolas Paciello, chef pâtissier de La Seine, prestigieux restaurant de l'Hôtel Prince de Galles, a imaginé trois créations uniques, compositions tout sucre sur le thème du miel et des abeilles. La ruche en chocolat d'Equateur fait place au traditionnel œuf tandis que les abeilles de chocolat blanc se rêvent petits poissons. Garnie de mini tablettes de chocolat alvéolée au cœur de miel d'exception, ce cocon enchantera les gourmets, petits et grands. Et pour couronner la reine des abeilles, servi à la part au bar Les Heures, un entremet, hexagone poudroyant, se change pour plusieurs en rayon de miel à emporter. Au Prince de Galles, Pâques sera melliflu ! 









Originaire de Moselle, le chef pâtissier Nicolas Paciello a grandi à Forbach. Armes faites auprès de Christophe Adam chez Fauchon, au Crillon aux côtés de Jérôme Chaucesse puis chez Cyril Lignac, il rejoint la brigade de la chef Stéphanie Le Quellec lors de la réouverture du Prince de Galles en 2013. Deux ans de collaboration avec Yann Couvreur, alors chef pâtissier de la Seine, puis une année à La Réserve, Nicolas Paciello revient au Prince de Galles en décembre 2015 où il poursuit une expérience culinaire synonyme de plaisir à partager, de bienveillante générosité. L'élégance de ses desserts à l'assiette illustrent sa philosophie gastronomique qui allie équilibre des saveur et expressivité. Le jeune chef décline une pâtisserie de sentiments où la subtilité se fait gourmande.








Les ruches suspendues imaginées par Nicolas Paciello à l'occasion des fêtes de Pâques sont nées d'une rencontre avec Alain Coutant, caviste en miel. Celui-ci propose à travers sa marque Honly - contraction de honey et only -  quatre-vingt-dix variétés de miel classés à la manière de l'œnologie selon leur terroir, les crus, les arbres et plantes mellifères. Chaque miel est unique et ces produits d'exception sont le fruit d'une collaboration intime avec les apiculteurs. Palette d'arômes, fraîcheur, finesse, le précieux nectar retrouve ses lettres de noblesse grâce à une approche différente à la fois humaine et épicurienne. 

Ce miel d'exception sublime les créations des chefs pâtissiers. Nicolas Paciello s'en est inspiré pour repenser les saveurs de Pâques tout en déclinant le thème de la ruche dont le pouvoir d'évocation possède des vertus oniriques. Travail d'orfèvre, prouesse technique, les œuvres pascales du chef déploient leur partition gastronomique avec la grâce songeuse des rêves d'enfant. Les notes florales du chocolat d'Equateur intensément cacaoté s'accordent à la douceur du miel dans une harmonie bienheureuse.







Les six mini tablettes alvéolées qui garnissent la ruche, révèlent dans le contraste de leur cœur de miel la diversité des parfums, la sensualité du chocolat alliée à la finesse du miel. Dans une coque de chocolat noir 70%, trois variétés sélectionnées sont à découvrir. Le miel d'acacia de Fontainebleau millésime 2015 à la belle couleur dorée au goût particulièrement doux, légèrement floral, le miel de tilleul de la forêt de Chantilly millésime 2015, texture crémeuse, intensité en bouche et nuances mentholées et le plus intrigant le miel de Bruyère blanche des Cévennes aux notes de caramel et de pain d'épices caractéristiques. 








L'entremet gourmand se déguste à la part au bar Les Heures pour un goûter gourmet. Reprenant la forme des alvéoles, celles-ci se font rayons combinées entre elles. Sous une mousse d'amande douce, une coque de chocolat noir révèle un crémeux miel d'acacia, posée sur un biscuit madeleine au miel d'acacia. Au jeu des textures, le fondant de la mousse, le croquant du chocolat, l'onctuosité du crémeux, répondent des parfums qui évoquent la rondeur du nougat.

Pour accompagner ce moment précieux, Florent Thireau, chef barman des Heures, a imaginé un cocktail sans alcool dans l'esprit de l'hydromel qui porte le doux nom de Blossom Honey. Sirop de miel d'acacia millésime 2015, fleur d'oranger, vanille de Madagascar, légèrement épicé avec des notes de clou de girofle, trait de citron vert, thé rooibos allongé au ginger ale, cet élixir alchimique aux belles notes d'agrumes déploie des charmes fleuris et fruités.

Pâques au Prince de Galles, je suis tout miel, je fonds ! "Nous sommes les abeilles de l’Univers. Nous butinons éperdument le miel du visible pour l’accumuler dans la grande ruche d’or de l’invisible." Rainer Maria Rilke.

Hôtel Prince de Galles
33 Avenue George V - Paris 8
Tél : 01 53 23 77 77
Galerie Instagram 


- Ruche de Pâques du Prince de Galles en édition limitée : 70 euros sur commande

- Entremet Alvéoles : Portion individuelle uniquement au bar les Heures : 18 euros. Pour 4 personnes : 36 euros / Pour 6 personnes : 54 euros / Pour 8 personnes : 72 euros

En vente à emporter, à réserver à partir du 1er avril à cette adresse mail : 
oeufdepaques@princedegallesparis.com

- Cocktail Blossom Honey : 18 euros




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :

Share this