jeudi 15 décembre 2016

Théâtre : Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute - Mise en scène Léonie Simaga - Avec Nicolas Briançon et Nicolas Vaude - Poche Montparnasse

Crédit Théâtre de Poche Montparnasse


Deux amis de longue date, brouillés pour un mot malheureux se retrouvent afin de revenir sur leur relation et les causes de la fâcherie. H1 vient demander des explications à H2 qui peine à lui en donner. Selon ce dernier, H1 se serait montré condescendant à son égard pas tant par une phrase anodine lâchée sans y penser mais par le ton employé. Indélicatesse de l'un, susceptibilité mal placée de l'autre, ils campent sur leurs positions respectives prêts à remettre en question une amitié qui n'aura peut-être été elle-même qu'une méprise, un malentendu. 

Pièce radiophonique adaptée pour le théâtre et transposée sur la scène du Poche Montparnasse dans un décor minimaliste signé Massimo Troncanetti, Pour un oui ou pour un non explore l'intimité d'une algarade douloureuse, duel énigmatique entre deux amis. Nathalie Sarraute déploie à travers ce texte ciselé, percutant, un humour noir teinté d'absurde qui lui donne une terrible lucidité, une jubilation nécessaire ouvrant les interprétations. La mise en scène au cordeau, sans artifice de Léonie Simaga recentre le propos sur la parole, l'échange des duettistes. Ambiguïté et abstraction, vivacité et rigueur, l'affrontement tourne au jeu d'éloquence alors que le vécu de l'un semble nier le ressenti de l'autre.




Jugements à l'emporte-pièce ou méprise, les sous-entendus et les non-dits pèsent plus dans la résolution du conflit que le texte lui-même, l'intonation des mots prononcés en changeant le sens, teintant les propos d'arrogance, de fébrilité, de peur. La belle alchimie entre les deux comédiens lancés dans un duel de fleurettistes, entre mauvaise foi et passes d'arme est un bonheur. Nicolas Vaude qui interprète H2, intranquille revanchard incarne le ressentiment exacerbé avec fougue et expressivité, une fièvre presque douloureuse. Face à lui, Nicolas Briançon, H1, est la sérénité déstabilisée, la recherche du consensus tandis que cette pondération, cette retenue qui peu à peu se fissure traversée d'éclats de colère.  

L'importance des mots, leur portée insoupçonnée, le vertige des silences et une inflexion qui corrompt le sens, la mécanique insidieuse du délitement d'une amitié est rendue sensible à travers cet échange à la fois intime et universel. L'indicible implicite et le sens donné à la parole font ressurgir les aigreurs, les ressentiments qui se mêlent inextricablement aux souvenirs de la relation alors que les idéaux de vie opposés des personnages remettent en question la nature réelle du lien. Si la pièce se termine en impasse, elle laisse imaginer la partie remise, la joute prochaine et les rebondissements à venir. Un beau moment de théâtre virtuose. 

Mise en scène Léonie Simaga
Avec Nicolas Briançon, Nicolas Vaude, Roxana Carrara

Théâtre de Poche Montparnasse
75 boulevard du Montparnasse - Paris 6
Réservations : 01 45 44 50 21


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :

Share this