lundi 26 décembre 2016

Lundi Librairie : Chéri-Chéri - Philippe Djian



Le jour, Denis est un écrivain qui connaît un certain succès d'estime sans avoir jamais vraiment éclaté. Il complète ses revenus en tant que critique littéraire, réputé pour sa plume acide. La nuit, il se produit en tant que Denise, à l'Ulysse, un cabaret transformiste afin de boucler ses fins de mois. Il n'en est pas pour autant homosexuel puisqu'il a épousé la pulpeuse et très écervelée Hannah, fille de Paul, un mafieux local colérique qui apprécie peu que son gendre se travestisse. Lorsque les beaux-parents emménagent dans la même résidence, Paul décide de reprendre en main l'existence de Denis pour en faire un homme un vrai. Il lui impose d'assister Robert son homme de main chargé des recouvrements musclés des impayés auprès des débiteurs. Veronica, la belle-mère, n'en est pas moins troublée par les charmes baroques de son beau-fils qui n'en demandait pas tant. 

Intrigue digne du théâtre de boulevard, ce vaudeville mâtiné de roman noir mêle la farce et la réflexion sociétale. Chéri-Chéri bouscule les conventions, les certitudes dans un souffle d'excentricité salvatrice. Composé d'histoires entrecroisées, le récit suit les pérégrinations d'un personnage frustré dans ses ambitions artistiques par la réalité de son foyer. Sommé de se conformer à la norme, Denis devra assumer ses choix, imposer sa différence. L'attrait de la transgression, la noirceur du désenchantement et l'outrance burlesque, Philippe Djian, romancier iconoclaste, construit son texte comme un hymne à la tolérance. Il interroge l'identité sexuelle et la vie dans ce qu'elle a de plus trivial même, sondant la pluralité des êtres et leur capacité à se réinventer.

Situations improbables, dialogues affutés, humour corrosif, l'auteur examine les désirs troubles, les interdits familiaux sans tabous. A l'existence artistique double entre écriture et parade nocturne, il oppose les turpitudes du couple, ses mensonges, l'univers viril sans âme de la petite mafia.

Porté par la rapidité des ellipses, plume nerveuse qui traduit l'urgence de l'époque, style décalé d'un roman populaire de qualité, Philippe Djian pousse la réflexion par rapport à la langue, un travail sur le langage proche de l'oralité. En prise directe avec la réalité contemporaine, il colore son récit de l'expérience humaine de notre monde, extrayant la substance et ses saveurs. Roman transgenre qui offre une vision personnelle de la littérature, Chéri-Chéri est un joyeux boxon improbable. Jubilatoire !

Chéri-Chéri - Philippe Djian - Editions Gallimard - Edition de poche Folio





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires :

Tanagra a dit…

Merci beaucoup pour cette nouvelle envie lecture ! Ca file tout droit dans les achats à faire prochainement...
(et la couverture est fort belle, dis donc)

christine a dit…

Je le note, cela semble très sympa.

Share this

Related Post