mardi 6 décembre 2016

Cinéma : Absolutely Fabulous de Mandie Fletcher - Avec Joanna Lumley et Jennifer Saunders



Edina Moonsoon, attachée de presse sur le retour, poursuit une carrière incertaine dans le business des relations publiques. Son agence sur le déclin, elle survit grâce aux pensions versées par ses ex maris prodigues. Lorsque l'un d'eux décide de consacrer ses revenus à son changement de sexe, il ne reste plus à Eddy qu'à trouver rapidement un gros client ou à crouler sous les dettes. Sa comparse de toujours, la blonde Patsy Stone, ancien mannequin qui ne s'est pas nourri depuis 1987, reconvertie en rédactrice de mode pique assiette, fume, boit, carbure au botox et aux petits jeunes. Elle lui apprend que Kate Moss cherche une nouvelle attachée de presse. L'occasion est trop belle. Lors d'une soirée de la fashion week, Eddy tente de mettre le grappin sur le supermodel qu'elle pousse malencontreusement dans la Tamise. Elle a tué Kate Moss ! Eddy et Patsy s'enfuient sur la Côte d'Azur pour échapper aux conséquences de leur inconséquence.






Série britannique culte de la fin des années 90, Absolutely Fabulous, Ab Fab pour les initiés a fait du politiquement incorrect son fond de commerce. Audace et mauvais goût assumé, cette version sur grand écran de la sitcom émancipatrice ravira les fans nostalgiques. Les deux héroïnes imbibées, outrageuses furies anglaises, hilarantes créatures, chantres de la frivolité et du bling bling s'embarquent dans des péripéties granguignolesques. Le film part volontiers en vrille en mode grand n'importe quoi décomplexé. Les tribulations des deux divas trash nullement assagies sont toujours aussi réjouissantes. Long métrage à sketches clairement destiné aux aficionados de la série, Absolutely Fabulous : the movie trousse joyeusement, à travers l'outrance déjantée qui est sa marque de fabrique, une satire follingue du microcosme de la mode. Pour Eddy et Patsy, il n'y a aucun interdit, aucune limite. 






La belle complicité entre les deux actrices, Joanna Lumley et Jennifer Saunders est manifeste. Caricature et confusion des genres, le duo fonctionne à merveille. Les deux harpies désinhibées tentent de se sortir par des voies toujours plus extravagantes des situations loufoques dans lesquelles elles parviennent à se fourrer. Grossièreté, arrogance et ébriété, ces cougars tapageuses avant l'heure forment un couple trash excentrique délicieux. Les caméos de luxe - Jean-Paul Gaultier, Stella McCartney, Kate Moss, Kelly Hoppen de Games of Throne, Joan Collins - qui étaient déjà de mise dans la série, sont assez jubilatoires. 




Cru, vulgaire, désopilant, l'humour vachard de la série se retrouve avec bonheur pour une ultime parodie à la loufoquerie salace faisant fi de toute bienséance. Le comique de situation s'ancre dans la réalité contemporaine ce qui donne un effet assez savoureux. Dialogues absurdes et truculents, répliques cultes autoréférencées, les fans ne pourront pas louper les gimmicks du show. Concentré de gags en best of, le film, s'il ne renouvelle pas l'esprit de la série et fait plutôt penser à un long épisode, ce qui pourra faire grincer des dents certains. Mais ce long métrage sait encore souffler le vent de folie libertaire qui plaisait tant. Ne boudons pas notre plaisir de retrouver Eddy et Patsy. Fabulous, daaaarling !

Absolutely Fabulous : The Movie de Mandie Fletcher
Avec Jennifer Saunders, Joanna Lumley, Julia Sawalha
Sortie le 7 décembre 2016





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires :

Aurore a dit…

Le passage du petit au grand écran est assez souvent difficile. Là ça donne bien envie de voir le film !

Caroline a dit…

Je suis une inconditionnelle. Il n'était pas concevable d'être déçue ;)

Share this

Related Post