lundi 10 octobre 2016

Lundi Librairie : La nuit avec ma femme - Samuel Benchetrit



En août 2003, Marie Trintignant succombe aux coups portés par son nouveau compagnon quelques jours plus tôt dans un hôtel à Vilnius en Lituanie. Treize ans plus tard, Samuel Benchetrit, son dernier mari, le père de son quatrième enfant, convoque la disparue, celle qui l'a quitté pour un autre, celle avec qui il a partagé huit ans de sa vie, son premier amour dont la rencontre a changé le cours de son existence. Il imagine que la défunte revenue, lui rend visite. La nuit avec ma femme est un hommage à l'absente, un livre comme une prière, un kaddish, un poème en prose. Déchirante lettre d'amour, ce récit intime se révèle comme le portrait en creux d'une femme libre, drôle et sensuelle.

Déambulations aux accents oniriques dans les rues du souvenir en compagnie d'un fantôme, Samuel Benchetrit fait revivre l'amour et les jours heureux qui ne disparaissent pas avec les êtres. Après des années de silence, il évoque le drame avec pudeur et sensibilité. Une nuit en compagnie de sa femme, car ceux qui meurent nous habitent encore, il refait le chemin, le deuil, la vulnérabilité de l'après, les dommages, la souffrance et l'acceptation. Samuel Benchetrit se penche sur l'inquiétude des proches, le clan dévasté, la réalité de ceux qui restent, dépossédés de l'être aimé par la mort et le cirque médiatique indécent autour du fait divers. Il s'interroge sur la façon de dire cette mort à leur enfant, Jules a cinq ans au moment du drame, comment l'élever seul et continuer à vivre.  

Texte délicat aux phrases courtes qui ont la brièveté des illuminations, force des mots à vif, des mots posés sur l'inconsolable douleur, récit poétique hanté par la femme aimée, Samuel Benchetrit écrit un hommage parcouru de sensations vivaces, une énigme à la beauté lumineuse, à la fantaisie sensible. Le livre résonne d'une musique singulière. La retenue du ton et l'infinie pudeur sont l'expression délicate de la tendresse pour la femme enfuie. L'auteur décrit avec une grande simplicité, une sincérité émouvante la difficulté de vivre sans elle, de faire face à l'impensable. Il raconte l'horrible nuit à Vilnius et le procès, la brutalité, l'amant jaloux qu'il ne nomme jamais. A travers ce récit, il dit la violence faite aux femmes mais aussi les vies bouleversées par la disparition.

Un livre poignant pour se souvenir de Marie, pour essayer de faire exister ceux qui nous manquent, la nuit parfois, dans les lieux qui nous ont marqué, à travers les parfums. Un livre bouleversant, digne et courageux pour transmettre l'apaisement et l'amour.

La nuit avec ma femme - Samuel Benchetrit - Editions Plon Julliard




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 commentaires :

Elisabeth Zaromcha a dit…

J'ai envie de le lire ce livre :-)

petite_g a dit…

J'avais été vraiment bouleversée par la mort de Marie Trintignant, je l'adorais...et j'étais aussi une grande fan de Noir Désir et Bertrand Cantat : le choc a été terrible et double... je vais peut-être le lire ce livre..

Caroline a dit…

Il est très beau. Très émouvant.

Share this

Related Post