mardi 11 octobre 2016

Cinéma : Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim Burton - Avec Asa Butterfield, Eva Green, Samuel L. Jackson - Par Sand



Jacob, surnommé Jake, est un garçon ordinaire. Si son enfance fut bercée par les histoires que lui racontaient son grand-père sur d’extraordinaires d’enfants particuliers, dotés de merveilleux pouvoirs, son adolescence est désespérément morne. Cependant, quand ce grand-père, son seul ami, meurt dans de mystérieuses circonstances, Jake part à la recherche de réponses. Il va, non seulement, découvrir que ces histoires merveilleuses n’étaient pas inventées, que les enfants particuliers existent bel et bien, mais que lui aussi, loin d’être ordinaire, est un être tout aussi particulier.






Quand le fantasmagorique réalisateur Tim Burton décide de porter à l’écran un livre fantasy pour enfants, véritable best-seller, cela laisse présager une magnifique œuvre. Promesse tenue ! Miss Peregrine et les enfants particuliers est une totale réussite, un nouveau merveilleux voyage au cœur de l’imaginaire, d’un esthétisme poétique rare. Durant deux heures, le spectateur quitte le monde "réel" pour entrer dans celui de Jake, non pas à la manière d’Alice aux pays des merveilles, brutalement, mais peu à peu, par petites touches.






Tim Burton prend son temps pour faire avancer l’histoire, quitte à faire ressentir une certaine impatience au spectateur, trépignant de découvrir Miss Peregrine et ces enfants si particuliers, le temps peut-être nécessaire pour s’immerger complètement dans cette autre "vraie" réalité parallèle. Les personnages, attachants, nous entrainent dans une jolie histoire, qui se déploie au fil des effets spéciaux distillés avec parcimonie, loin d’une certaine exubérance visuelle habituellement chère au réalisateur, tout semble presque réel, ces enfants presque normaux.

Côté casting, le jeune Asa Butterfield et ses grands yeux bleus innocents, déjà très remarqués dans Hugo Cabret, continue sa jolie jeune carrière. La sublime Eva Green, toujours aussi à l’aise dans l’univers Burton, après Dark Shadows, est belle à faire peur, aussi séduisante qu’inquiétante, d’un tempérament aussi maternel que meurtrier… Fascinante !




Charme suranné des années 40, scénario et personnages vraiment construits (cela devient rare), casting impeccable, réalisation parfaite, tous les ingrédients sont réunis pour faire de Miss Peregrine et les enfants particuliers un beau film, pour petits (mais pas trop) et grands. La "patte" Burton, toujours reconnaissable et cependant sans cesse renouvelée n’en finit pas de séduire, d’envoûter l’enfant qui sommeille en chacun de nous. La magie opère, encore et toujours.

Point 3D : Est-ce que les quelques gouttes d’eau sortant de l’écran valent les deux euros supplémentaires ? Je ne pense pas…

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim Burton
Avec Eva Green, Asa Butterfield, Samuel L. Jackson, Judith Dench, Ella Purnell
Sortie le 5 octobre 2016


Passionnée par le 7ème art, Sand est chroniqueuse cinéma pour le blog collaboratif The girls next door depuis près de quatre ans. Elle vient de lancer un blog consacré au bien être et au yoga Coeur de Voyage. Retrouvez toute son actualité sur Facebook. Appréciant aussi bien les films d'auteur que les blockbusters, elle porte un regard aigu et éclairé sur les productions actuelles. Verbe haut et plume acérée, ses chroniques sauront vous séduire par la qualité de leur analyse, leur bonne humeur contagieuse.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 commentaires :

petite_g a dit…

Vu dimanche, j'ai beaucoup aimé, l'adaptation du livre ne m'a pas déçue :) D'accord avec toi pour la 3D , je crois que de toute façon je ne suis pas très réceptive en général à la 3D...!

Steph a dit…

Aaah j'ai tellement hâte de voir ce film là! Les extraits ont l'air très prometteurs en tout cas :)

Caroline a dit…

Sandra m'a convaincue. Je vais y aller très prochainement

Share this

Related Post