jeudi 29 septembre 2016

Cinéma, les sorties DVD : Vendeur de Sylvain Desclous - Avec Gilbert Melki, Pio Marmaï



Vendeur de Sylvain Desclous
Avec Gilbert Melki, Pio Marmaï, Pascal Elso   
Sortie dvd le 7 septembre 2016

Commercial de choc, Serge affûte depuis trente ans des techniques à l'efficacité redoutable. Sur la route toute l'année, il vend des cuisines équipées. Si financièrement cette existence itinérante est intéressante, la pression constante du chiffre, l'absence de vie personnelle, la solitude, l'errance d'hôtels glauques en zones industrielles conduisent pour tenir le rythme à des comportements délétères. Alcool, drogue, recours à la prostitution sont monnaie courante. Gérald, son fils, vient le trouver pour l'aider dans la recherche d'un travail. Celui-ci, chef d'un restaurant qu'il tient avec sa compagne, explique à Serge qu'il a besoin de fonds pour rénover son établissement. Mais il lui cache la vérité et ses échecs récents. 

Gérald criblé de dettes vient de perdre son restaurant. Réticent à l'idée de faire entrer dans le monde des commerciaux un fils avec lequel il a peu de contacts mais dont la vocation le rendait fier, Serge fait embaucher Gérald chez un cuisiniste. Les débuts sont difficiles et le bagou manque à ce dernier. Lorsque le déclic se fait. Gérald pourrait bien prendre goût à ce nouveau métier au détriment de ses rêves.

Sylvain Desclous signe un ambitieux film social sur les coulisses du milieu de la vente. Dans des paysages désolés de béton, l'âpreté flamboyante de la vie de ces commerciaux est l'occasion de dresser un constat humain amer. Si le scénario se révèle assez linéaire, l'étude des caractères apporte une profondeur captivante au film. Le réalisateur explore avec intelligence des rapports père-fils complexes, filiation distante dans laquelle l'amour se traduit par le fait de repousser l'autre. Vendeur repose sur le talent des deux acteurs impeccables jusqu'au bout. Hâbleur, désabusé, Gilbert Melki crève l'écran dans une interprétation subtile. Une composition puissante pour exprimer toute la mélancolie d'une prise de conscience tardive, la force des regrets. Pio Marmaï n'est pas en reste en fils paumé séduit par les sirènes de l'argent roi. Sylvain Desclous nous livre une oeuvre pleine de promesses portée par un Gilbert Melki éblouissant, et ma foi, très sexy…




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Share this

Related Post