mardi 20 septembre 2016

Cinéma : Free State of Jones de Gary Ross - Avec Matthew McConaughey, Gugu Mbatha-Raw, Mahershala Ali



Durant la guerre de Sécession, Newton Knight, modeste fermier sudiste, se trouve sur le front en tant qu'infirmier dans les troupes Confédérées. Lorsque que son neveu, un jeune adolescent, meurt au combat, Newton décide de déserter afin de ramener le corps à sa mère. Ulcéré par les lois permettant aux propriétaires d'esclaves, gens aisés, d'échapper à la conscription, il réalise que cette guerre visant à protéger les acquis des riches n'est dans les faits menée que par les populations les plus pauvres alors qu'elle n'est pas la leur. Poursuivi par l'armée, il se cache dans les marais du Mississippi où il est accueilli par des esclaves en fuite. Rejoints par d'autres déserteurs, ils forment peu à peu un groupe rebelle fomentant une révolte contre le gouvernement sudiste, contre les injustices sociales et pour la défense de la cause des Noirs.  






Légende américaine méconnue en dehors de son pays, Newton Knight trouve une nouvelle incarnation dans le film réalisé par Gary Ross à qui l'on doit notamment le premier volet de Hunger Game. Dans sa lutte pour la justice sociale et la liberté des Noirs américains, Knight est allée jusqu'à fonder un état indépendant dans le Comté de Jones proclamant l'égalité entre les hommes.

Résistance et sacrifice au nom d'un idéal, Free State of Jones procède de la fresque historique avec des reconstitutions d'ampleur. Au cœur d'une période assez peu explorée par le cinéma, celle de la reconstruction post guerre de Sécession, le film mêle la petite histoire à la grande pour un résultat attendu un peu trop sage. La mise en scène classique manque parfois de relief malgré quelques fortes séquences d'action.






Si les faits historiques sont respectés, le réalisateur s'intéresse assez peu à la psychologie de son personnage principal. Insoumis hors norme, progressiste qui se marie avec Rachel une ancienne esclave affranchie, le personnage de Newton Knight est présenté de façon manichéenne. Seule l'interprétation impeccable de Matthew McConaughey parvient à donner une certaine épaisseur humaine à ce rôle sans aspérités.

La deuxième partie du film montre comment malgré la victoire de l'Union, discrimination, spoliation, ségrégation et montée du Ku Klux Klan auront anéanti en dix ans les progrès faits à la suite du conflit et de l'abolition de l'esclavage. Ponctuant le récit en contrepoint, se déroulent des scènes du procès de l'arrière-petit fils de Newton jugé en 1948 pour avoir épousé une femme blanche alors qu'il a du sang noir et ce malgré les lois ségrégationnistes en vigueur dans le Sud des Etats-Unis.  




Si la volonté pédagogique est louable, le film tend vers un didactisme trop lisse. Ode à la liberté, Free State of Jones manque de vigueur tout en éclairant une page peu évoquée de l'histoire américaine. 

Free State of Jones de Gary Ross
Avec Matthew McConaughey, Gugu Mbatha-Raw, Mahershala Ali
Sortie le 14 septembre 2016


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Share this

Related Post