mardi 16 août 2016

Cinéma : L'économie du couple de Joachim Lafosse - Avec Bérénice Bejo, Cédric Kahn



Après quinze ans de vie commune, Marie et Boris divorcent. Marie, qui est d'une famille aisée, a acheté avec l'aide de ses parents la maison qu'ils habitent tandis que Boris s'est chargé de la rénovation. Malgré la séparation, celui-ci sans emploi n'a pas les moyens de déménager. Ils doivent cohabiter. Elle ne supporte plus sa voix, sa démarche, son immaturité. Il se sent rabaissé, dévalorisé. Sous les yeux de leurs filles, des jumelles, ils se déchirent, affrontements à répétition entre non-dits, humiliations, mesquineries. Pierre d'achoppement de leur conflit, la maison sur laquelle chacun réclame des droits sans parvenir au compromis. 







Tableau réaliste, radicale, chaotique comme la vie elle-même, L'économie du couple décrypte les mécanismes d'une séparation douloureuse. Un décryptage en forme de dissection que le réalisateur Joachim Lafosse aborde avec intensité, force et sensibilité sans jamais prendre partie pour l'un ou l'autre des protagonistes. 

Plans séquences fiévreux, mise en scène fluide et rythmée, le huis clos tendu, ambitieux et ambigu, évolue en permanence pour mieux révéler les facettes des personnages sans exclure une certaine tendresse. Le domicile familial, espace de vie et catalyseur de tous les déchirements se fait champ de bataille. La hargne qui se développe au sujet du partage des biens symbolise une lutte des classes ancrée dans la sphère intime. Attaques, esquives, coups bas, la lutte est âpre, sordide alors que l'entêtement farouche de chacun, l'orgueil et la méfiance l'un vis à vis de l'autre les empêchent de transiger. Les enfants preuves de jours plus heureux deviennent monnaie d'échange, objet de chantage affectif.





Au-delà des difficultés à se quitter, cette guerre des sexes met à nu les failles du couple Disputes incessantes, violence des mots, les dialogues ciselés, vivants, efficaces sont servis par l'interprétation remarquable des comédiens. Bérénice Bejo est épatante en psychorigide autoritaire obnubilée par le statut social. Cédric Kahn apporte à son personnage densité physique et charisme. 

Joachim Lafosse ausculte les douleurs de la rupture gangrénée par les histoires d'argent, le désenchantement et les ressentiments. Reflet de notre société, étude de mœurs, le film questionne les valeurs morales de nos contemporains à travers l'éclatement inexorable d'une famille. Une belle réussite !

L'économie du couple de Joachim Lafosse
Avec Bérénice Bejo, Cédric Kahn, Marthe Keller
Sortie le 10 août 2016





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires :

Aurore a dit…

J'y vais ce soir ton article confirme mon envie de le voir !

Caroline a dit…

J'ai beaucoup aimé. Je le recommande chaudement !

Share this

Related Post