mardi 12 juillet 2016

Cinéma : Florence Foster Jenkins de Stephen Frears - Avec Meryl Streep et Hugh Grant - Par Prune et Caroline



Florence Foster Jenkins, Meryl Streep fabuleuse, veuve, millionnaire excentrique, mondaine new yorkaise réputée est une femme à la vocation contrariée : elle aurait voulu être cantatrice. Malheureusement pour elle, et surtout pour les autres, la nature ne l’a guère pourvue de l’organe adéquat. Son mari, le charmant comédien raté St Clair Bayfield, aristocrate anglais incarné par Hugh Grant, conforte sa bien aimée dans le mirage de son talent pour le chant. Cependant, lorsque Florence se met en tête de se produire à Carnegie Hall en 1944 afin de soutenir le moral des soldats américains, sa tâche se complique. Afin de se préparer à cet événement de grande ampleur, le couple fait appel à un jeune musicien inconnu Cosmé McMoon, interprété par Simon Helberg. D’abord enthousiaste à l’idée de travailler pour cette riche célébrité, il est catastrophé lorsqu’il entend sa bienfaitrice chanter. Les deux hommes vont alors faire tout leur possible afin d’éviter une humiliation à l’attachante Florence, en essayant de la protéger d'elle-même.






Le réalisateur britannique Stephen Frears - Les liaisons dangereuses, The Queen, The Program - adapte l'histoire vraie de cette diva qui chante faux dans un biopic tragi-comique au scénario émouvant signé Nicholas Martin. Cette thématique a été abordée en France par Xavier Giannoli dans une version romancée parue sur nos écrans l'année dernière, Marguerite dont le rôle titre était tenu par Catherine Frot. Ancré dans la réalité biographique, Florence Foster Jenkins s'inscrit moins dans la folie légère. La sobriété de la mise en scène pensée par Stephen Frears éloigne le film de la farce pour faire la part belle au noyau émotionnel de l'histoire, déroulant l'intrigue avec intelligence, dosant ironie, dimension risible et émotion. A noter, la superbe reconstitution des années 40 dont les décors sont de Campbell Mitchell et Garry Moore.






Là où Catherine Frot faisait de l’abattage à la Jacqueline Maillan, Meryl Streep nuance son personnage tout en délicatesse et en souffrance. Elle est de ce fait plus touchante dans son interprétation d'artiste lyrique moquée pour ses performances vocales désastreuses. Florence Foster Jenkins, mondaine peu conventionnelle à l'insolente assurance est prête à tout pour vivre sa passion dévorante, se produire à Carnagie Hall et la comédienne lui apporte un sens comique mâtiné d'émotion. Le mari, un Hugh Grant en grande forme, est également plus incarné. Le rôle qu’il joue auprès de sa femme afin de lui éviter d’affronter les moqueries et les fâcheux qui peuvent graviter autour d’elle, est mis en lumière. Deux excentriques, chacun à leur façon, qui se sont trouvé et vivent une histoire d'amour hors du commun.

Le musicien répétiteur, Simon Helberg échappé de la série The Big Bang Theory, malgré sa dimension burlesque, échappe à la caricature car il a sincèrement envie que son "élève" progresse, tant pour éviter l’entame de sa crédibilité que par véritable tendresse envers celle qui lui donne la chance de jouer dans une salle prestigieuse.




C’est un vrai feel good movie.  A la fois amusé par le ridicule de la situation, effrayé par le talent vocal de Florence, attristé par la lâcheté de son mari et peiné par la cruauté des spectateurs, on cesse de rire de la chanteuse saugrenue, séduit par la personnalité fantasque de cette femme qui nous émeut plus qu’elle ne nous fait rire !

Florence Foster Jenkins de Stephen Frears
Avec Meryl Streep, Hugh Grant et Simon Helberg
Sortie le 13 juillet 2016

Prune a deux passions : le monde de la beauté et le cinéma. Bon, les livres aussi. Ce qui fait donc trois. De salles obscures à Netflix, sa dose quotidienne de Septième art doit avoisiner celle d'un critique de Télérama. Cinéphile dans l'âme, elle est trop modeste pour accepter le titre d'experte que nous lui accordons tous. Belle plume énergique et gouailleuse, je rêve qu'elle reprenne le chemin de son blog La Femme Idéale n'Existe Pas parce qu'elle arrivait à me faire rire au sujet des cosmétiques. Vous pouvez la retrouver sur son fil Twitter.






Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires :

Corinne (Couleur Café) a dit…

Qui d'autre que Meryl Streep pour ce rôle !! Hâte de voir ce film, j'ai vu la bande annonce.

Caroline a dit…

Il est très chouette. Je le recommande chaudement !

Share this

Related Post