jeudi 19 mai 2016

Cinéma, sorties DVD : Arrête ton cinéma et Je vous souhaite d'être follement aimée



Arrête ton cinéma de Diane Kurys
Avec Sylvie Testud, Josiane Balasko, Zabou Breitman, Claire Keim, Fred Testot, François-Xavier Demaison
Sortie dvd le 17 mai 2016

Sybille, une actrice à succès, rêve d'écrire un film inspiré de la vie de sa famille, une oeuvre personnelle intime qui lui tient à cœur. Alors qu'elle est contactée par Ingrid et Brigitte, deux productrices à la réputation pas piquée des hannetons, elle se retrouve embarquée dans un projet qui lui échappe peu à peu. Sommée par ses deux nouvelles commanditaires de livrer un scénario dans un temps record, Sybille s'exécute, s'y consacrant entièrement au détriment de sa vie personnelle.  Mais les deux ogresses tyranniques, persuadées de détenir la recette du succès, exigent du plus sexy, plus bankable, plus racoleur. Entre les difficultés de financement, les revirements de casting, les exigences ubuesques de ses productrices, Sybille, trop heureuse à l'idée de passer pour la première fois derrière la caméra, est prête à toutes les compromissions. Diane Kurys adapte avec une truculence réjouissante le roman de Sylvie Testud C'est le métier qui rentre inspiré de ses déconvenues personnelles en tant que réalisatrice débutante. Portée par des personnages hauts en couleur, cette farce enlevée pousse le burlesque des caractères pour offrir des rôles jubilatoires à ses interprètes. En tandem, Josiane Balasko et Zabou Breitman, qui incarnent les deux productrices caractérielles survoltées, s'en donnent à cœur joie dans un duo de choc explosif à la Absolutely fabulous. Comédie satirique acide et cruelle, Arrête ton cinéma égratigne avec malice les mœurs baroques du cinéma français pour notre plus grand plaisir.




Je vous souhaite d'être follement aimée de Ounie Lecomte
Avec Céline Sallette, Anne Benoit, Elyes Aguis
Sortie dvd le 17 mai 2016

Née sous X, Elisa a entamé des recherches pour tenter de retrouver sa mère biologique. Au cours de ses démarches, elle est déboutée par l'administration lorsque cette femme protégée par la loi refuse de faire connaître son identité et de la rencontrer. N'ayant pour seul indice qu'une naissance à Dunkerque, Elisa, kinésithérapeute, décide d'accepter un remplacement dans cette ville où elle s'installe avec son fils Noé, se séparant de fait de son compagnon resté seul à Paris. Elle fait la connaissance d'Annette, une femme simple abîmée par la vie qui travaille à la cantine scolaire. Sous ce beau titre emprunté à L'amour fou d'André Breton, Ounie Lecomte peint un drame intimiste dans la singularité des destins, une histoire de femme, de maternité et de quête d'identité. Céline Sallette présence lumineuse portée par l'obsession des origines, la recherche du lien et Anne Benoît, femme simple brisée par le secret, sont superbes de retenue et d'intelligence. Alors que les lenteurs expriment subtilement les souffrances intimes de ces êtres désemparés, déployant les états d'âme avec pudeur, les longueurs laconiques du scénario sous le ciel gris de la cité portuaire sinuent à travers les méandres d'une trame appuyée. La justesse de ces retrouvailles qui s'incarnent dans de beaux moments d'intimité des corps grâce à la composition sensible des deux comédiennes, souffre un peu de la diversité des pistes narratives.




2 commentaires :

Aurore a dit…

J'ai vu "arrête ton cinéma" et j'ai passé un bon moment avec des actrices au sommet de leur forme !

Caroline a dit…

Il est très chouette ce film. La fin est un peu plus faible mais c'est un sympathique moment de cinéma.

Share this

Related Post