lundi 11 avril 2016

Lundi Librairie : La fille de son père - Anne Berest



La narratrice assistant à l'enterrement de son père auquel elle n'a pas été conviée se remémore comment une révélation dix ans auparavant a bouleversé son quotidien sans aspérité. A Reims, en 1990, les trois sœurs de la fratrie sont réunies pour l'anniversaire de l'aînée, Irène dans la maison familiale habitée par Albert, le père et Catherine, la belle-mère. Trois filles, trois caractères, hantées par le souvenir de leur mère, Martine, décédée lorsqu'elles étaient enfants. Les sœurs ne ménagent pas leur belle-mère et font front commun contre cette femme maladroite qui enchaîne les bévues. Bouleversée, Catherine explose et dans sa colère laisse échapper un secret de famille. L'une des trois ne serait pas la fille de son père. Sur le moment, personne ne réagit mais cette annonce va peu à peu altérer leurs relations et les mener sur la piste de celui qui fut l'amant de leur mère avant qu'elle ne rencontre Albert.  

Histoire de famille qui pourrait être banale, La fille de son père interroge les liens de filiation à travers quatre journées décisives dans la vie de la narratrice. Entre deux enterrements d'hommes qui auront marqué son existence mais sans lui prêter vraiment attention, cette femme blessée cherche à dépasser le mensonge pour enfin trouver la voie de la résilience et envisager l'avenir

Anniversaire, Toussaint, réveillon de Noël sont l'occasion de règlement de comptes acides où les vieilles rancunes refont surface soulignant les divisions de cette famille mais également le prétexte pour mieux se retrouver en tête-à-tête. Sans esbroufe, avec une grande délicatesse exempte de toute mièvrerie, Anne Berest sonde les rapports entre les parents et leurs enfants, ceux aussi qui unissent une fratrie de filles quand la proximité de l'enfance a fait place à l'éloignement de l'âge adulte.

Récit maîtrisé, d'une rare fluidité, plume sensible, secrets enfouis et ambivalence des sentiments remettent en question les liens, ces rapports doux-amers entre un père trop autoritaire qui a élevé seul ses trois filles et les trois sœurs qui ne parvenant pas à s'émanciper demeurent, au fond, des enfants.

Bref roman au ton décalé, acéré, La fille de son père est aussi sobre que puissant dans l'évocation complexe des liens familiaux renvoyant aux univers de certains films comme La bûche de Danièle Thompson ou encore Un conte de Noël d'Arnaud Desplechin.

La fille de son père - Anne Berest - Editions Seuil - Collection de poche Points




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Share this

Related Post