samedi 5 mars 2016

Paris : Maison fond, une installation de Leandro Erlich - Gare du Nord - Xème



Oeuvre inaugurée le 3 octobre lors de la Nuit Blanche 2015 en amont de la COP21, Maison fond est une allégorie de notre monde, métaphore de notre habitat à tous menacé par les changements climatiques. Cette installation monumentale pérenne imaginée par l'artiste argentin Leandro Erlich a été commandée par la Ville de Paris dans le cadre du projet "Les œuvres d'art investissent la ville". S'inspirant des univers familiers du quotidien qu'il subvertit, le plasticien reprend ici les lignes architecturales d'un immeuble de style Directoire qui se trouve rue de Grenelle. Il exploite une approche sensorielle immersive afin de créer une situation singulière en interaction avec le public, situation qui se formalise par le biais d'une expérience narrative à vivre et à interpréter. Avec Maison fond, un immeuble qui fond à l'instar de la banquise, Leandro Erlich utilise l'architecture symbole des civilisations pour évoquer la mise en péril du foyer humain, la fragilité du monde et la vulnérabilité du patrimoine. Afin d'interpeller les passants, il emploie l'image simple et puissante d'un bâtiment en pleine déliquescence pour souligner l'immédiateté des conséquences des dérèglements climatiques, l'urgence des choix déterminants pour notre avenir.







Scène réinventée par l'artiste, le parvis de la gare du Nord devient théâtre, environnement à la fois réel et fictif. Par le biais d'une oeuvre jouant sur la fascination des sens, espace architecturale insolite, Leandro Erlich modifie la base de la perception pour sensibiliser un large public. Jouant sur la correspondance phonétique entre Maison fond et Mes enfants, il pousse la réflexion sur l'héritage à léguer aux générations futures ancrant le discours environnemental dans la réalité du quotidien. Alors que les phénomènes météorologiques de grande ampleur menacent les populations, catastrophes naturelles nous touchant directement, conséquences directes de l'évolution du climat, nous sommes tous en péril, tous potentiel réfugiés climatiques privés de foyer.









Leandro Elrich s'intéresse à la sensation d'étrangeté qui procède de l'apparition de l'inconnu qui serait également familier. A travers une série d'œuvres mêlant architecture, sculpture et installation, il floute les frontières, transgresse les limites dans un défi d'illusion aux lois de la physique. Sa réflexion basée sur la métaphore du monde mis en scène produit des milieux discordants et instables poussant la désorientation de l'observateur jusqu'aux ambiguïtés des troubles de la perception. Illusions spatiales et trompe-l'œil modifient la perception de la réalité dont le ressort, l'élément déclencheur est la surprise du spectateur devenu acteur presque malgré lui. Une façon d'accentuer la dimension temporelle du récit tout en révélant le pouvoir d'évocation de la création.

Maison fond, une oeuvre de Leandro Erlich
Parvis de la Gare du Nord - Paris 10






Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...


Share this

Related Post