lundi 18 janvier 2016

Lundi Librairie : Profession du père - Sorj Chalandon



Début des années 60, dans une ville jamais nommée mais qui fait songer à Lyon, Emile Choulans, douze ans, collégien malingre et asthmatique, gamin sensible passionné de dessin et surnommé Picasso, vit sous le joug d'un père tyrannique et violent, un mythomane qui revisite l'histoire du XXème siècle à l'aune de sa folie. Alain Choulans a soi-disant été parachutiste dans une unité d'élite, footballeur, espion, pasteur pentecôtiste, conseiller du général De Gaulle. Pour faire plaisir au parrain d'Emile que l'adolescent n'a jamais vu, Ted héros américain de la guerre, membre de la CIA, responsable de la sécurité de Kennedy, l'enfant se plie aux caprices du père. Lorsque celui-ci lui annonce qu'il est temps qu'il rejoigne l'OAS afin d'aider le chef, Raoul Salan, responsable du putsch des généraux à Alger en 1961, à maintenir la présence française en Algérie et surtout à organiser l'assassinat de De Gaulle, Emile accepte tous les délires paternels. Série de pompes en pleine nuit afin d'en faire un homme, un vrai, mission improbables comme tracer des slogans à la craie sur les murs, déposer des lettres de menace dans la boîte aux lettres du maire, Emile essaie désespérément d'être le fils dont son père rêve. Le gamin fasciné et terrifié par ce père dément est entraîné dans son délire tandis que la mère soumise, à moins qu'elle ne soit indifférente, vit dans le déni.

Texte personnel, bouleversant, Profession du père est l'histoire déchirante d'une mise à nu des plaies d'enfance afin d'exorciser la douleur lancinante. Sorj Chalandon pour revenir sur son enfance a choisi la voie du roman afin de trouver la force de regarder en face le traumatisme, la vérité pathétique. En vase clos, ce trio familial enfermé dans la folie d'un père pervers et mythomane, survit dans un système implacable de mépris, d'humiliation et d'obéissance.

Le récit à la première personne permet de pénétrer la cellule familiale au plus près et de comprendre les relations père-fils dénaturées par la violence dans un sentiment d'angoisse grandissant, d'approcher ce microcosme domestique par le biais des yeux innocents de l'enfant qui ne juge pas, ne perçoit pas toute l'horreur de la situation. La complexité des sentiments qu'éprouvent Emile pour son géniteur, partagé entre amour, admiration et véritable terreur, est rendue par le déroulement des faits, retranscrits sans pathos d'une écriture concrète et poétique d'une élégance rare.

Sorj Chalandon explore à nouveau les thèmes de prédilection qui hante son oeuvre, l'enfance, la figure du père, la guerre, l'héroïsme, poussant la réflexion sur la question de la vérité par le biais d'un récit percutant, tendu, cruel, dans une veine intimiste particulièrement intelligente. Texte dépouillé, ce roman tangue dans l'étourdissement d'un vertige poignant, toujours sur le fil de la tragi-comédie D'une justesse bouleversante.
                                                                                                                 
Profession du père - Sorj Chalandon - Editions Grasset

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Share this

Related Post