lundi 21 décembre 2015

Lundi Librairie : Et rien d'autre - James Salter



Philip Bowman, officier de marine, sous-lieutenant sur un porte-avion au large du Japon, rentre à New York au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Jeune idéaliste issu d'un milieu modeste, passionné de littérature, il reprend des études grâce à son statut de vétéran. Tenté par le journalisme, il trouve sa voie dans l'édition et débute une carrière de directeur littéraire chez Braden et Baum. Il rencontre alors, Vivian, pas tout à fait son genre, fille à papa évaporée d'une grande famille de Virginie et l'épouse malgré les doutes de son entourage. Lorsqu'elle le répudie, Philip se remet difficilement de l'échec de ce premier mariage mais découvre la passion sensuelle dans les bras de Christine. Toute sa vie, il cherchera l'amour.

Méditation sur le temps qui passe, les souvenirs et l'oubli, James Salter, écrivain du désenchantement, raconte à travers une histoire simple, teintée d'une certaine nostalgie, le mouvement de la vie en forme d'hommage poétique à l'ordinaire d'une existence, son mystère et sa solitude. Il décrit admirablement l'expérience humaine et son inaccomplissement intrinsèque. D'un trait subtil, esquisses aériennes, il étudie les comportements, les caractères faisant preuve d'un sens remarquable de la scène et du dialogue. La narration elliptique se concentre sur des vignettes tout en ombre et lumière, tableaux d'instantanés brossés en fines touches fragiles où détails et gestes infimes révèlent la soif de vivre de la jeunesse ou la mélancolie de l'âge mûr.

Succès et échecs, grands bonheurs et drames, l'auteur saisit sur le vif les ambiances singulières, les éléments qui composent l'existence, l'évanescences des choses, leur impermanence. Quarante ans de la vie d'un homme, entre rencontres et trahisons, amours mortes et passions grisantes, plaisir et illusions perdues. L'auteur y dresse de superbes portraits de femmes, l'occasion d'écrire des scènes d'amour sublimes, d'une rare sensualité.

Récit doux-amer, James Salter, fataliste, virtuose discret, s'interroge sur le temps qui court et les illusions perdues, la solitude qui peu à peu gagne chacun, le renoncement, la lassitude, le détachement. L'élégance de sa plume trouve sa force dans une forme de dénuement frôlant l'épure, une écriture admirable, musicale dans sa précision enveloppante. Au fil du texte et au delà du style, une grande voix d'écrivain résonne, sa compréhension des mouvements de l'âme humaine, le regard qu'il porte sur l'existence.

Roman puissant, porté par le charme d'une écriture unique, Et rien d'autre est un livre éblouissant, romantique et lucide, profond et complexe, la vie en somme.

Et rien d'autre - James Salter - Traduit de l'anglais par Marc Amfreville - Editions de l'Olivier - Edition de poche Points



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires :

Traveling Brunette a dit…

James Salter est l'un de mes écrivains préférés, je ne connaissais pas celui ci et ton article me donne envie de le lire du coup, merci !

Caroline a dit…

Il s'agit de son dernier livre paru l'année dernière en France. Une merveille !
Un grand monsieur de la littérature. :'(

Share this

Related Post