lundi 5 octobre 2015

Lundi Librairie : Les Années Foch - Jean-Pierre Montal




Hiver 1995, les grèves, les manifestations, période chaotique. Pierre, Stéphanois de vingt ans, monte à Paris pour mollement poursuivre des études de journalisme. Il tente de retrouver Anne, son amie d’enfance qui semble avoir disparu du côté de l’avenue Foch. Arpentant les contre-allées avec un jeune marginal, bouteille de whisky en main et Prince dans les oreilles, il découvre la face cachée de cette belle adresse, un univers crépusculaire peuplé d’une faune interlope où vénus mercenaires et oiseaux de nuit croisent riverains fortunés et employés d’ambassade. Entre quête identitaire et chasse aux souvenirs, Pierre, flottant, incertain, en pleine confusion de la jeunesse, mène une enquête parmi ces êtres éthérés, aidé par Hélène, prostituée vieillissante au grand cœur et Michel Damborre ancien publicitaire désabusé.

Jean-Pierre Montal évoque les années 90 avec une certaine nostalgie leur conférant le charme des âges révolus. Explorant le passé, il chasse les fantômes à travers les brumes d’un monde étrange où temps perdu et souvenirs se déploient le long de l’avenue Foch. Œuvre en clair-obscur, énigmatique chambre d’échos, ce roman est marqué par une forme d’onirisme aux allures de cauchemar, des accents modianesques grunge et le goût des choses finissantes.

L’auteur imagine des personnages au passé singulier, créatures évanescentes, presque spectrales, des êtres en rupture de ban, livrés à eux-mêmes, vacants et flous. Les errances de la rue aux hôtels de l’avenue jusqu’aux appartements luxueux, mènent à la rencontre d’un ancien flic amateur de Pagnol, de policiers du club de tir situé sous le bowling, de Gérard de Villiers, auteur des SAS et célèbre résident.  Avenue Foch, fief de la mafia russe, les menaces vagues mais constantes prennent des formes étranges. Aux abords du bois de Boulogne, le monde parallèle de la clandestinité est un microcosme d’ombres et de secrets.

Charme de la mélancolie et impermanence des choses, Jean-Pierre Montal explore les plis du temps, la matière sombre dans une litanie hypnotique, celles des années sombrant dans l’oubli que l’on se rappelle un pincement au cœur. Ton personnel, regard intelligent et plume efficace, Les Années Foch s’interroge sur l’expérience humaine qui serait en fait celle du temps révolu. Un beau premier roman, vertige léger et délicatesse de l’évocation.

Les Années Foch - Jean-Pierre Montal - Editions Pierre-Guillaume de Roux





Share this

Related Post