jeudi 20 août 2015

Rediff : Thursday Oh Yeah ! : Joaquin Phoenix, 10 anecdotes de caractère




L’homme du jour n’a pas sa langue dans sa poche et l’Oscar lui a probablement échappé pour la troisième fois cette année à cause d’une remarque fort désobligeante envers l’Academy, je cite « Les Oscars, c’est de la merde en barre ! Je ne veux pas être un enfoiré qui abandonne ses idéaux. » Sa performance d’acteur dans The Master de Paul Thomas Anderson ayant été unanimement saluée par la critique et récompensée par de nombreux prix, il semblerait que sa grande gueule lui ait causé une fois de plus quelques soucis. Il nous a fiché la chair de poule en empereur romain psychopathe dans Gladiator, troublé dans Two Lovers, fait chanceler en petit voyou canaille dans La nuit nous appartient. Comédien fétiche du réalisateur James Gray, il a annoncé juste après le succès de Two Lovers qu’il se retirait du cinéma en 2008 pour entamer une carrière de rappeur barbu bedonnant et crasseux, faisant douter de son équilibre psychiatrique en multipliant les apparitions télévisées carnage, annonce qui se révéla être un gros canular de plus d’un an pour lancer le docu-fiction de son beau-frère Casey Affleck I’m still here. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, l’inénarrable, l’irréfragable, monsieur Joaquin Phoenix.






Afin de célébrer le caractère bien trempé de cet imprévisible acteur de grand talent, j'ai réuni dix anecdotes retraçant son parcours pouvant donner quelques pistes quant à la personnalité de Joaquin.
1/ Phoenix est le pseudonyme choisit par ses parents qui s’appellent en réalité Bottom (derrière) beaucoup moins glamour.

2/ Il est le troisième d’une fratrie de cinq enfants tous artistes : River, Rain, Joaquin, Liberty, Summer.

3/ Au générique de ses premiers films, Joaquin est crédité sous le nom de Leaf Phoenix, Leaf étant son prénom chamanique.

4/ Il a passé les quatre premières années de sa vie dans une secte les Enfants de Dieu, sur les routes d’Amérique Latine - il est d’ailleurs né à Porto Rico - en compagnie de ses parents sorte de missionnaires modernes. Ces derniers quittent la secte en 1978 lorsqu’ils découvrent les dérives pédophiles du gourou. Résultat de cette enfance itinérante, il n’a jamais été vraiment scolarisé.




5/ Précoce, Joaquin fait ses débuts devant la caméra à l’âge de 8 ans pour des séries comme Arabesques et tourne son premier long métrage à tout juste 12 ans.

6/ Dans Walk the line, il incarne Johnny Cash et interprète lui-même toutes les chansons du film, révélant des talents de chanteurs assez bluffant.

7/ En 1993, son frère aîné, River, décède dans ses bras d’une overdose devant le club appartenant à Johnny Depp le Viper Room. Son appel aux urgences fera le tour des médias américains, le brouillant définitivement avec une certaine presse. Depuis, il verrouille sa vie privée. C'est à peine si les fans apprennent la relation qu'il entretient pendant trois ans à la fin des années 90 avec Liv Tyler. Et si en 2005, il évoque publiquement sa cure de désintoxication, c'est pour parler des dangers de l'alcool et faire œuvre de salut public.




8/ Végétalien strict, Joaquin ne consomme ni ne porte aucun produit d’origine animale. Lors d’un shooting pour Prada, il se braque et finit la séance pieds nus refusant d’enfiler des souliers en cuir. Défenseur des droits des animaux, il est un ardent militant de la très médiatique association Peta à laquelle il a prêté son image en 2007 pour demander de renoncer à servir de la dinde au repas traditionnel de Thanksgiving, en 2010 pour alerter l’opinion au sujet des espèces exotiques tuées pour leur peau et plus récemment pour protester contre les souffrances subies par les poissons et engendrées par le mode de pêche - heu.. Sans commentaire les poissons ou je vais loliloler. En 2005, il est également la voix du documentaire antispéciste Earthlings.




9/ En 2006, alors qu’il roule vers le centre de Los Angeles, ses freins lâchent et il percute un véhicule. C’est le réalisateur Werner Herzog voisin du lieu de l’accident qui vient à son aide puis disparaît lorsque les secours arrivent.

10/ Pour le film Piège de feu dans lequel il incarne un sapeur-pompier, il a réellement passé son diplôme de soldat du feu à la Baltimore Fire Academy intervenant sur des incendies réels entouré d’une brigade de  vrais professionnels.



Je vous souhaite une excellente journée en compagnie du vénéneux, du troublant, de l'impétueux, du très engagé Joaquin Phoenix.

2 commentaires :

Lisa Giraud Taylor a dit…

J'avais loupé cet article ????? Non, mais, non mais ça va pas du tout chez moi !!!!
Le plus impressionnant c'était, pour moi, son frère ! Mais Joaquin est tellement doué !

Caroline a dit…

Ah River <3 <3 <3 C'était une rediff en loucedé d'été, tu avais peut-être vu l'originale ?

Share this

Related Post