lundi 24 août 2015

Lundi Librairie : Phi Prob de Johann Zarca



Jeff, un expatrié qui a refait sa vie en Thaïlande en épousant une ancienne prostituée, quitte précipitamment le village de sa belle-famille, dans la région de l’Isan, pour rejoindre Bangkok. Hanté par le fantôme de sa femme morte infectée par un étrange virus alors qu’elle était enceinte, il retrouve la communauté des Farangs, ces occidentaux installés définitivement sur place. Mais il semblerait qu’il ne soit pas revenu seul. Phi Prob un esprit malveillant semant désolation et malheur a pris possession de son corps. Ce démon thaï le dévore de l’intérieur et lui fait perdre progressivement la raison révélant chez cet alcoolique débonnaire, des abysses de folie et une soif inextinguible pour le mal. Dans les bas-fonds de Sukhumvit, le quartier chaud illuminé par les néons de la ville, débute un périple sanguinaire au cœur des ténèbres.

Descente aux tréfonds de l’âme humaine, périple urbain de sang et de foutre à travers Bangkok la sulfureuse, la Thaïlande de la prostitution, les red-light districts, bars à blow-job, salons de massage et autres lupanars, Phi Prob dresse un tableau vivace d’un monde en déserrance rongé par la solitude et la vacuité. Corruption des âmes et des chairs, individualisme forcené, Johann Zarca nous plonge inexorablement dans l’abjection de cet univers brutal et sans espoir. Atmosphère oppressante, asphyxiante, le sordide de la rue où se croisent tapins, lady-boys, êtres humains objetisés, consommés et touristes sexuels, est retranscrit avec un réalisme troublant qui projette le lecteur dans le rôle ambigu du voyeur.

Chaud-froid corrosif, putride, nerveux, l’auteur, ancien boxeur, nous prend au corps à travers la puissance explosive de son verbe, l’intensité de son punch, le rythme sans pitié des uppercuts stylistiques qui laissent KO. Efficacité redoutable d’une écriture sombre et radicale, précision chirurgicale, il nous entraîne dans une  descente aux enfers aux confins de la folie. Alors que la raison du narrateur se délite, la voracité des obsessions cannibales, cauchemars de dévoration, sème angoisse et terreur. L’errance meurtrière au bout de l’horreur révèle toute l’obscénité du monde, la vacuité existentielle et l’inexorable décadence d’un univers exempte de spiritualité ou même d’éthique. Phi Prob, l’esprit malin, serait-il une illusion et Jeff, un pur produit de notre société, un sociopathe psychotique rongé par la maladie qui se croit possédé par un démon ?

Sous ces abords de conte fantastique vandale pour adultes, Phi Prob  est une diatribe violente, sans concession, qui remet les pendules à l’heure avec âpreté, un constat lapidaire qui prend aux tripes. Incinérateur d’illusions, Johann Zarca révèle dans ce nouvel opus électrisant une facette encore plus sombre de son talent. Une énorme claque. Bien ouèj, mec !

Phi Prob - Johann Zarca - Editions Don Quichotte
Page Facebook pour suivre l'actualité du roman, lectures à venir et critiques
www.lemecdelunderground.com, le blog de littérature vandale de Johann Zarca



Share this

Related Post