jeudi 9 juillet 2015

Rediff : Thursday Oh Yeah ! : Vincent Cassel, 10 anecdotes vénéneuses




L’homme du jour a été révélé par La Haine de Mathieu Kassowitz. Flic ou voyou, il interprète souvent des personnages borderline à la psyché torturée. Du rôle de jeune lieutenant dans Les rivières pourpres de Mathieu Kassovitz à Mesrine dans L’instinct de mort et L’ennemi public n°1 de Jean-François Richet en passant par celui de Jean-François de Morangias, aristocrate décadent dans Le Pacte des Loups de Christophe Gans en 2001, il crève l’écran par une présence magnétique. Les films qui ont fait sa renommée sont aussi divers que Dobermann de Jan Kounen en 1997, Irréversible de Gaspar Noé en 2002, Sur mes lèvres de Jacques Audiard en 2001, Ocean's Twelve de Steven Soderbergh en 2004, Les Promesses de l'ombre de David Cronenberg en 2007, L'Instinct de mort en 2008, Black Swan de Darren Aronofsky en 2011. Il est en 2014 à l’affiche de La Belle et la Bête de Christophe Gans. Aujourd'hui, sur grand écran il fait le grand écart entre la comédie Un moment d'égarement de Jean-Pierre Richet et le film baroque Tale of Tales de Matteo Garrone. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Vincent Cassel sous vos applaudissements !






1/ Vincent est le fils du comédien Jean-Pierre Cassel et de Sabine Cassel-Lanfranchi, ancienne rédactrice en chef des pages gastronomiques du Elle américain. Il est le frère de Mathias Crochon connu sous le nom de Rockin'Squat fondateur du groupe de rap français Assassin et le demi-frère de la comédienne Cécile Cassel, qui a aussi enregistré un CD sous le nom de HollySiz en 2013.

2/ Dès l’âge de 15 ans, il décide qu’il sera acteur. Alors en pensionnat, il suit les cours de la chanteuse Suzanne Sorano. A 17 ans, il trouve un moyen d’expression artistique au sein de l'École du cirque d'Annie Fratellini. Se rapprochant de son objectif, c’est à l'Actors’ Institute de New York et à l’Atelier Blanche Salant & Paul Weaver  qu’il apprend la comédie. Revenu à Paris - où il est né - il rejoint le Grenier Maurice Sarrazin, le cours de Maurice Sarrazin, fondateur du Grenier de Toulouse.
 



3/ En 1991, il fait ses débuts à l’écran dans Les Clés du Paradis de Philippe de Broca mais c’est avec La Haine de Mathieu Kassowitz en 1995 qu’il se fait connaître du grand public. Un personnage de dur, de mauvais garçon qui lui collera à la peau à son plus grand plaisir.

4/ Un an plus tard, en 1996, il rencontre sa future femme Monica Bellucci sur le tournage de L’appartement de Gilles Mimouni. Amoureux à la ville et à l'écran, les deux acteurs se sont souvent donnés la réplique tout au long de ces 18 dernières années. Le pacte des loups de Christophe Gans, Dobermann de Jan Kounen ou encore le très controversé Irréversible de Gaspard Noé marquent quelques-unes de leurs collaborations. Ils annoncent officiellement leur séparation en août 2013.




5/ Petit plaisir coupable, les nanards : "Il y a un film français des années soixante-dix appelés Les Galettes de Pont-Aven. Il est assez brut - très axé sur le sexe - et c'est très drôle. C'est une sorte de film culte, mais la plupart des gens en France n’ont pas trop de respect pour celui-ci."

6/ Vincent et Monica ont été tous les deux, maître de cérémonie à Cannes respectivement en 2006 et 2003.

7/ Pour Les promesses de l’ombre de David Cronenberg en 2007, Vincent a appris les bases de la conversation en russe en moins de deux mois afin d’interpréter le rôle de Kirill.








8/ Rencontrée en 1995 sur le tournage du film L'appartement, Vincent et Monica ont deux filles, Deva née le 12 septembre 2004 et Léonie née à Rome le 21 mai 2010. Le 26 août 2013, l'agence italienne Ansa annonce leur séparation après 18 ans de vie commune.

9/ Passionné par le Brésil et sa culture, il déménage à Rio de Janeiro en 2012. Il parle couramment le portugais et fait preuve d’un certain talent en Capoeira, art martial dansé très populaire dont il fait une belle démonstration dans Ocean’s Twelve en 2004. Vincent a également affirmé dans un magazine américain que plutôt qu’un dernier repas, il choisirait un dernier verre de caïpirinha. 






10/ Depuis 2011, Vincent soutient publiquement le chef Raoni dans son combat contre le barrage de Belo Monte. C'est la première fois de sa carrière qu'il accepte de soutenir une cause publiquement.

Alors ce cher Vincent a créé la polémique au sein des aficionados des Thursday Oh Yeah ! Soit on l'adore, on le trouve troublant à souhait, soit - comme moi d'ailleurs - on est totalement indifférent à son sex-appeal tout en reconnaissant ses qualités d'acteur. Que vous semble, chers lecteurs ? Hot or not ? Je vous souhaite une excellente journée en compagnie de Vincent Cassel.




1 commentaire :

lachambreroseetnoire a dit…

Je suis vraiment fan de cet homme, que ce soit en tant qu'acteur ou pour sex-appeal mais je n'ai pas été fan de ses prestations dans "Tale of tales" , "La belle et la bête" et j'ai du mal à le trouver convaincant dans "Un moment d'égarement". Mauvaise passe?

Share this

Related Post