mardi 30 juin 2015

Cinéma : Vice-Versa de Pete Docter - Avec Charlotte Lebon, Pierre Niney, Mélanie Laurent, Gilles Lelouche, Marilou Berry - Par Sand



Un jour, dans une maternité, naît une jolie petite fille Riley. Simultanément, Joie naît dans le cerveau de Riley. Très vite rejointe par Tristesse, Dégoût, Peur et Colère, les quatre autres émotions qui avec Joie vont aider Riley à grandir, à affronter la vie. Mais si les Emotions, situées dans le Quartier Général, sont aux commandes de Riley, elles font partie d’un écosystème dans lequel L’Ile de la Famille, de l’Amitié, le Pays de l’imagination, la Pensée Abstraite, le studio de Production de rêves sont autant d’éléments qui constituent la personnalité de la petite fille. Lorsqu'un accident survient, ce bel équilibre bascule…






J’ai adoré ! Le scénario est extrêmement original, la psychologie de l’enfant (et de la famille), est finement analysée, en réussissant le tour de force d’être simple et accessible, pour les petits que pour les grands.

Les personnages sont magnifiques, drôlissimes, attachants : la pétillante, survoltée Joie doit sans cesse composer avec Tristesse, l’insupportable boulet, toujours prête à foudroyer un moral, à saboter, malgré elle, l’incessant travail de Joie. Peur veille souvent à assurer la sécurité de la petite fille, Dégoût intervient fermement face à des attaques culinaires de type brocolis et Colère, prêt à s’enflammer à la moindre contrariété, cède très vite sous les cajoleries de Joie.






L’intrigue, prétexte à explorer les arcanes des émotions, du cerveau, de la mémoire et au final de l’humain, ne baisse jamais d’intensité. J’ai beaucoup aimé la scène du repas familial, ô combien répandue, où l’on comprend que même adulte, une grande partie de nos échanges, de notre communication, sont conditionnés, non pas par notre cerveau, notre réflexion, mais bel et bien par nos émotions. Quand deux Colères se parlent, cela ne donne rien de très constructif…




Contrairement à une analyse hâtive, toutes les émotions ont leur place, vous avez dit Equilibre ? Harmonie ? La moralité de l’histoire : ce n’est pas l’argent qui mène le monde, ce sont les Emotions !

Par le simple fait que nous ayons tous été enfant un jour, le film fait écho, il touche, voire même émeut. Oscillant avec maestria entre dessin animé et conte philosophique, Vice-Versa est une immense, une totale réussite.  Allez, j’ose, peut-être le meilleur Pixar !

PS : Si le film est visuellement splendide, encore une fois, j’ai trouvé la 3D, sans aucun intérêt.

Vice-Versa de Pete Docter
Sortie le 17 juin 2015
Avec Charlotte Lebon, Pierre Niney, Mélanie Laurent, Gilles Lelouche, Marilou Berry

Passionnée par le 7ème art, Sand est chroniqueuse cinéma pour le blog collaboratif Belle et Cultivée depuis près de trois ans. Vous pouvez la retrouver quotidiennement sur son fil Twitter. Appréciant aussi bien les films d'auteur que les blockbusters, elle porte un regard aigu et éclairé sur les productions actuelles. Verbe haut et plume acérée, ses chroniques sauront vous séduire par la qualité de leur analyse, leur bonne humeur contagieuse. Avec Sand, partage est le grand mot.






3 commentaires :

Cecile Gitany a dit…

Tu es très convaincante ! J'irai le voir cest sur. Vu que j'aime déjà tous les films de Pixar ca devrait me plaire.

Caroline a dit…

Mes chroniqueurs sont merveilleux ! La Dream Team rocks ! :D

Sand Belleetcultivée a dit…

Merci beaucoup Cécile, je suis touchée par ton commentaire car j'ai vraiment été enthousiasmée par ce dessin animé et suis ravie que ça se ressente. J'espère que tu aimeras aussi :-D

Share this

Related Post