mardi 16 juin 2015

Cinéma : Valley of Love de Guillaume Nicloux - Avec Isabelle Huppert et Gérard Depardieu



Isabelle et Gérard, deux icônes du cinéma français qui ont été mariés il y a longtemps, se retrouvent dans un motel en Californie, aux portes de la Vallée de la Mort. Ils ont pour folle espérance de revoir leur fils, Michael, qui a mis fin à ses jours six mois plus tôt. Il leur a laissé à chacun des lettres les convoquant pour un dernier adieu. S’ils suivent les consignes, elles leur promettent une apparition après son décès. En attendant un signe de l’au-delà, ces rendez-vous dans le désert sur les traces de leur enfant suicidé sont l’occasion de régler des comptes, de s’interroger sur le couple et les parents qu’ils furent, sur le caractère immarcescible des choses.






Parcours mystique, méditation mélancolique sur le temps qui passe, Valley of Love joue beaucoup sur les échos entre la fiction et la réalité des comédiens, le mythe et l’intime. A la rencontre d’eux-mêmes dans les décors fantasmagoriques qui appellent le cinéma, Isabelle et Gérard alternent moment de grâce et aridité. Soleil implacable, paysage minéral rougeoyant qui se découpe sur le bleu céruléen du ciel, l’esthétique caniculaire du film, dépouillée, évoque le chaos originel de temps inconnus de l’homme. La mise en scène spectrale pensée par Guillaume Nicloux, le réalisateur, épurée jusqu’au minimalisme, semble travaillée dans le détail et les intuitions du beau geste de cinéma. La dimension mystérieuse de cette œuvre fascine, inventive et délicate et pourtant non dépourvue d’un certain sens du grotesque.





Le pari périlleux d’une forme de reconstitution flirtant avec le réel, excitant l’imaginaire du spectateur sur certains points biographiques des interprètes, donne aux deux comédiens l’opportunité d’une prestation incarnée, touchante de naturel. Isabelle Huppert gracile et désabusée, toute en sensibilité lumineuse fait face à un Gérard Depardieu massif, monumental et fatigué, taiseux dont la puissance est matinée d’une singulière douceur.




Humain et tendre, Valley of Love n’est pas un film parfait mais il a su m’émouvoir sans forcer sur le pathos malgré un sujet difficile qui s'y prêterait. Quel bonheur de voir à nouveau réunis deux grands acteurs !

Valley of Love de Guillaume Nicloux
Sortie le 17 juin 2015
Avec Isabelle Huppert et Gérard Depardieu




2 commentaires :

Aurore a dit…

Ton article est si bien écrit ! J'avais très envie de le voir, tu confirmes mon intérêt !

My Little Discoveries a dit…

Je vais vite aller le voir! ;)

Share this

Related Post