jeudi 28 mai 2015

Thursday Oh Yeah ! Vintage Edition : Elvis Presley, 10 anecdotes royales



L’homme du jour n’est pas un homme comme les autres. Son charisme, sa beauté, son talent et sa voix de velours ont marqué à jamais le destin de la musique moderne. Star parmi les stars, son nom brille au Panthéon des dieux du rock. The King est né le 8 janvier 1935 à Tupelo, Mississipi. Le 3 octobre 1941 lorsque, encouragé par son institutrice impressionnée par ses prestations lors de la prière matinale, il participe à un concours de chant au cours d’une foire aux bestiaux, Mississipi-Alabama Fair and Dairy Show. Habillé en cowboy, la future étoile âgée de dix ans interprète le classique country de Red Foley, Old Shep. Il se classe cinquième. Quelques mois plus tard, sa mère lui offre une guitare ce qui le déçoit un peu. Le gamin aurait préféré un vélo ou une carabine. En 1947, il participe à un radio-crochet dans une émission de WELO la radio locale, Saturday Jamboree mais trop intimidé, il ne parvient pas à chanter. Sa carrière musicale débute réellement à partir de 1954. Si son succès de nos jours ne se dément, il a connu une baisse de popularité à la fin des années 60 avec la montée en puissance d’une nouvelle vision du rock portée par des groupes comme les Beatles, The Doors ou encore The Rolling Stones. En 1968, une émission de télévision qui lui est consacré, un concert unplugged, relance l’engouement du public. Dieu vivant jusqu’à son décès tragique le 16 août 1977, la légende a pris une nouvelle dimension de nos jours. The King est aujourd’hui l’un des chanteurs les plus imités. On compte plus de 250 000 sosies officiels. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Elvis Presley, sous vos applaudissements !








1- Elvis était ceinture noire de karaté, septième dan pour être précise. Il commence à prendre des leçons à partir de décembre 1959. Fasciné par la rigueur et la spiritualité qui entoure ce sport, il s’investit corps et âme dans la maîtrise de cet art martial. Dans son spectacle à Las Vegas durant les années 70, il intègre des mouvements de karaté aux différentes chorégraphies. Il souhaite même tourner un film sur le sujet, ce que le Colonel Parker son agent et manager voit d’un mauvais œil,  mais le projet est abandonné soudainement la veille de Noël 1974.

2- Elvis est né blond. Alors que sa chevelure noire corbeau semble être une évidence, Elvis se teint les cheveux et admet même se gominer la tignasse au cirage pour obtenir ce noir de jais. Lors de son incorporation dans l’armée américaine lors de la Seconde Guerre Mondiale, sa fiche signalétique indique qu’il est châtain. Il a d’ailleurs demandé à sa femme Priscilla de se teindre aussi les cheveux afin qu'ils se ressemblent plus.









3- Il n’a jamais écrit une chanson. Son prof de musique en quatrième lui attribue même un C comme moyenne de l’année. Elvis confie dans une interview qu’il se souvient avoir simplement expliqué à cet enseignant qu’il n’appréciait pas son style de musique. Sur l’ensemble de ces enregistrements disponibles aujourd’hui, environ 760, aucune composition n’a été écrite par lui. Il est cependant connu pour avoir souvent changé les paroles de ses chansons lors de concert, n’hésitant pas à faire de l’humour comme en 1969 à Las Vegas en interprétant Are you lonesome tonight ? dont il remplace les deux premières lignes « Are you lonesome tonight, do you miss me tonight ? » par « Do you look at your bald head and, wish you had hair ? »

4- Le King était un grand timide. Malgré une réputation de bourreau des cœurs au charme ravageur, il est peu sûr de lieu vis-à-vis des femmes. Une peur de ne pas être à la hauteur de leurs attentes qui se traduite par le choix de compagnes beaucoup plus jeunes que lui, des jeunes filles peu expérimentées. Cette timidité et son statut d’icône le plongent dans une grande solitude. Il conserve toujours eu une télévision allumée auprès de lui comme une sorte de compagnie réconfortante.






5- Il était parent éloigné avec deux anciens présidents des Etats-Unis. Elvis fait partie des descendants de l’arrière grand-père d’Abraham Lincoln, Isaie Harrison. Il était également cousin au sixième degré avec Jimmy Carter.

6- Les Beatles très fan d’Elvis et rêvaient tous de le rencontrer. En février 1964, ils reçoivent un télégramme de félicitations de la part du King mais ils ne parviennent pas à se retrouver à cause de leurs emplois du temps incompatibles. Après des années passées à tenter d’arranger un rendez-vous, les quatre garçons dans le vent réussissent finalement à croiser leur héros. John Lennon raconte qu’ils étaient tellement impressionnés par la présence d’Elvis qu’ils étaient incapables de sortir un mot.  Alors que le silence devenait pesant, le King aurait dit « Ecoutez les gars, si vous comptez juste rester là à me regarder, je vais me coucher. » Il n’en fallut pas plus pour détendre la situation dans un grand éclat de rire. Ils ont alors organisé un bœuf improvisé à cinq. Une nuit mémorable même s’ils ne devaient plus jamais se revoir.




7- Elvis a changé la vie de celui qui allait devenir Barry White. A 17 ans, le jeune Barry purge une peine de quatre mois de prison pour avoir volé des pneus. Il explique qu’en entendant la chanson It’s now or never à la radio, il a un déclic, une révélation. Une influence heureuse qui le conduira sur le chemin de la musique et le succès que l’on connait.

8 - Elvis gardait une liste d’épicerie très précise. Les placards de son domaine de Graceland devaient toujours être remplis. Dans cette liste, on retrouve des cigarettes, des cigares, des cornichons, du Pepsi, du pudding à la banane, un médicament décongestionnant nasal le Dristan, du bacon, de la noix de coco râpée, six boîtes de biscuits, de la choucroute, des chewing-gums Feen-a-Mint connus pour leurs vertus laxatives.







9- Elvis n’a eu l’occasion de se produire hors des Etats-Unis que cinq fois. Le Colonel Parker serait à l’origine de cette contrainte, soit à cause du passé sulfureux de celui-ci soit du fait qu’en tant qu’immigré illégal, il aurait pu être déporté s’il avait demandé un passeport américain. Le seul concert qu’aie donné Elvis à Paris a été improvisé pendant son congé de l’armée en Europe, sans rien d’officiel.




10 - Au début des années 60, Elvis achète un chimpanzé à un animateur d’anniversaire. Scatter devient son animal de compagnie préféré. Il est traité comme un enfant de la famille, un bébé pendu perpétuellement au cou d’Elvis qui lui change lui-même ses couches. Le chenapan a pour habitude de terrifier les invitées du King en jetant un œil sous les blouses des dames. Ce qu’Elvis trouve hilarant.

Ce portrait est dédié à une grande fan qui se reconnaîtra. Les anecdotes concernant le King sont légion, cette petite dizaine est donc forcément restrictive mais elles m'ont paru intéressantes ou amusantes. Il a une vie mouvementée le gars, avec pas mal de lubies et autres pétages de plomb en règle, n'est-ce pas... Légende absolue, sex-symbol - même à la fin de sa vie ce qui prouve que l'amour est aveugle - je vous souhaite une excellente journée en compagnie d'Elvis Presley !




2 commentaires :

lachambreroseetnoire a dit…

Merci pour cet article! Je ne connaissais pas tout et je confirme que ce mec est une légende et une icône :).

Caroline a dit…

Je t'en prie. Cette rubrique a été créée pour faire plaisir aux lecteurs. Toujours ravie quand j'y parviens !

Share this

Related Post