mercredi 20 mai 2015

Expo : Pol Bury, Instant Donnés, la sculpture cinétique d'un maître zen - Espace Fondation EDF - Paris 7



La sculpture cinétique de Pol Bury (1922-2005) fascine autant qu'elle étonne. Hypnotique, elle puise sa richesse dans l’incroyable diversité de l’expérimentation menée par l’artiste. Plasticien, ingénieur inventeur de moteurs électriques puis hydrauliques, cet homme fantasque dont l’humour imprègne l’œuvre, a su mettre la technicité au service de la poésie. A travers son travail sur le mouvement, véritable éloge de la lenteur, il invoque lumière et  mobilité pour faire surgir l’inattendu dans une invitation à la contemplation zen. « La vitesse limite l’espace, la lenteur le multiplie » Le temps dilaté. L’émotion nait de la combinaison des formes et du mouvement rendant sensible l’espace et le temps. Dix ans après sa disparition, l’Espace Fondation EDF consacre une rétrospective à Pol Bury retraçant plus d’un demi siècle de création.  Quatre-vingt œuvres, sculptures, installations, maquettes, fontaines accompagnées de photographies et films d’archives retrace son parcours singulier en mettant l’accent sur la période 1960-80.









Pol Bury débute sa carrière comme peintre surréaliste mais sa rencontre avec l’œuvre de Calder lui ouvre la voie vers la sculpture et l’art cinétique. A Paris, en 1955, il participe avec Tinguely, Soto et Agam à l’exposition historique Le Mouvement organisée par Denise Renée et Pontus Hultén. L’artiste belge s’installe en France au début des années 60 où il poursuit son travail sur le mouvement. Manuel, mécanisé, motorisé, la recherche permanente sur les moyens d’animer ses créations le pousse à faire preuve d’une inventivité sans cesse renouvelée.

Conjonction des formes, déclinaison des plans dans l’espace, murales vibratiles, Pol Bury se renouvelle en créant la surprise à chaque pièce. La nécessité pour le spectateur de se concentrer pour aborder le travail de l’artiste suggère une approche différente de l’art dans laquelle le rapport direct entre l’observateur et la réalisation est primordiale. Le ballet inattendu des œuvres en mouvement est accompagné d’une musique singulière. Grincements, raclages, cliquetis du mécanisme horloger, murmures de l’eau, les sons émis par les sculptures s’accordent dans une symphonie étrange de notes impromptues.  









L’Espace Fondation EDF présente en premier lieu la série Erectiles. Animée par des moteurs électriques, elle s’éloigne de la thématique sexuelle que suggérerait son titre pour évoquer le temps du zen ou quelque casse-tête chinois retord doué de vie. Les sculptures de bois grand format aux mouvements aléatoires s’articulent grâce à des aimants dans une chorégraphie étrange. Une imposante pièce de 7 mètres de long commandée par le Ministère de la Culture à l’occasion de « l’Expo 72 » au Grand Palais vibrionne en cadence tandis qu’une œuvre murale martèle les cordes d’un instrument de musique d’inspiration asiatique.











Avec le travail du métal, Pol Bury fait évoluer son art vers une autre dimension. Effets miroir et jeux de réflexion apportent la lumière au mouvement des formes entre acier poli et acier brossé. Sphères tranchées dans le vif, hérissées ou d’une rondeur parfaite jettent au mur des éclats d’or et de laiton. Des œufs mordorés cliquètent et deux stèles couleur de lune chatoient dans le souffle d’une brise qui n’existe pas.  

Dans la continuité de cette démarche, l’artiste a réalisé dans le monde entier une soixantaine de fontaines s’intégrant à l’espace urbain et paysager. A Paris, les deux fontaines du Palais Royal commandées en 1981 par Jack Lang alors ministre de la Culture, Les Sphérades, viennent tout juste d’être rénovées. Je ne manquerai pas de leur consacrer un billet très prochainement. Pol Bury, Instants donnés, une très belle exposition pour redécouvrir l’œuvre d’un artiste inspiré dont la poésie folle est un enchantement.

Pol Bury, Instants donnés - Jusqu’au 23 août 2015
Espace Fondation EDF
6 rue Récamier - Paris 7
Horaires : Tous les jours sauf le lundi et les jours fériés 12h-19h
Tél : 01 53 63 23 45
Fondation EDF



Share this

Related Post