samedi 4 avril 2015

Théâtre : Ancien malade des hôpitaux de Paris de Daniel Pennac - Avec Olivier Saladin - Théâtre de l'Atelier - Paris 18



Le Dr Galvan s’adresse à un spectateur du premier rang et lui offre un café. Puisqu’il a entendu dire que celui-ci est écrivain, il va lui raconter une histoire qui s’est déroulée il y a 30 ans. Alors jeune interne plein d’ambition, obnubilé par sa  future carte de visite, le Dr Galvan est de garde un dimanche soir aux urgences du CHU Postel-Couperin. La nuit s’annonce agitée et les patients sont répartis par ordre de priorité médicale. L’un d’eux qui affirme seulement ne pas se sentir très bien, convulse soudainement et chute sur le carrelage s’ouvrant le front. Il devient la priorité de tout l’hôpital. Alors que les symptômes se multiplient, Galvan cavale en poussant son patient sur un brancard de service en service. Du gastro-entérologue au cardiologue en passant par le grand ponte, tous les spécialistes vont se pencher sur ce cas déroutant dans une course poursuite trépidante contre la mort.






Situations insolites jusqu’à l’absurde, rebondissements rocambolesques, coups de théâtre cocasses, Ancien malade des hôpitaux de Paris plonge le spectateur dans l’univers des urgences en faisant la part belle à l’humour noir mâtiné d’une profonde humanité. Cette pièce adaptée d’un recueil de Daniel Pennac, qu’il qualifie lui-même de monologue gesticulatoire, mêle à l’efficacité du texte, empathie et imagination fertile. Extravagance bien documentée cependant.

Seul en scène, l’impeccable Olivier Saladin, ancien Deschiens Deschamps, complice de François Morel, campe ici avec finesse et juste ce qu’il faut de décalage pour provoquer les rires, un médecin farfelu dépassé par les événements. Interprétation dynamique menée au grand trot, sa générosité embarque tout l’auditoire au gré des aventures ubuesques du Dr Galvan. Rires et fou rires se multiplient au fil de l’intrigue tendue par un certain suspense. D’une intonation, une posture, une modification de la gestuelle, il se glisse dans la peau des différents intervenants de cette nuit de folie avec panache, dressant une galerie de personnages hauts en couleur, irrésistibles de drôlerie. Energie communicative, Olivier Saladin électrice le plateau par son dynamisme.




La mise en scène épurée de Benjamin Guillard laisse au comédien le loisir d’exprimer toute la palette de son talent : la vanité du jeune médecin, l’angoisse face à l’urgence du diagnostic, la panique parfois même, la foi en la médecine retrouvée. L’univers médical évoqué très sobrement dans un décor dépouillé, clinique, se contente d’une table roulante et une chaise. C’est bien assez pour qu’Olivier Saladin nous y fasse croire totalement.

Cette nuit au chevet d’un patient parmi les médecins au bord de la crise de nerfs ne s’achèvera réellement que par la révélation finale, chute inattendue particulièrement burlesque. Une belle performance d’acteur, excellent remède à la morosité et beaucoup de rires salutaires !

Et attention promotion exceptionnelle pour les lecteurs du blogJusqu'au 12 avril 2015. La place est à 15€ (+1,10€ de frais de location) au lieu de 34,10€, en réservant directement à la billetterie, dans la limite des places disponibles. Au téléphone, bien mentionner le nom de code de cette promotion "BLOGS" au 01 46 06 49 24.

Avec Olivier Saladin
Mise en scène Benjamin Guillard
1 place Charles Dullin - Paris 18
Tél location : 01 46 06 49 24
Du mardi au samedi 21h - Dimanche 15h





Share this

Related Post