mardi 9 décembre 2014

Cinéma : Qu'Allah Bénisse la France d'Abd Al Malik - Avec Marc Zinga et Sabrina Ouazani



Adaptation sur grand écran du livre autobiographique d’Abd Al Malik slameur poète, Qu’Allah Bénisse la France raconte le destin d’un jeune homme, enfant d’immigrés congolais qui grandit dans une cité HLM avec ses frères et leur mère pour seul soutien. Elève brillant, Régis, interprété par Marc Zynga, lumineux, s’ouvre au monde, à la culture et la philosophie tandis que pour réaliser ses rêves de musique, il flirte avec les interdits, l’argent facile, la drogue. Régis converti à l’Islam devient Abd Al Malik et trouve la paix grâce à la spiritualité et à l’amour. Chroniques de la cité, hommage aux quartiers et aux existences en périphérie, le réalisateur saisit avec sincérité le quotidien d’un groupe d’adolescents qui se cherchent entre délinquance, solitude du bitume et grands espoirs secrets.






Tourné en noir et blanc, hommage à La haine de Mathieu Kassovitz à qui a été emprunté le directeur de la photographie, Pierre Naïm, Qu’Allah Bénisse la France séduit par son esthétique travaillée révélant les beautés cachées de cet univers de béton, bande son à l’avenant. Film d’amour et de rage, chronique sociale et personnelle, Abd Al Malik a réaffirmé sa complicité et son affection en recrutant comédiens amateurs et figurants à Neuhof. Le réalisateur donne une voix à ceux qui ne sont pas écoutés. Se réappropriant les lieux de sa jeunesse mouvementée à Neuhof, violence en sourdine mais néanmoins omniprésente, il offre à voir la vie de la cité de l’intérieur, fait voler en éclats les clichés, les préjugés.





Dans cette banlieue sensible, la misère n’est pas que sociale, elle est également spirituelle et affective. La culture, la musique et le mysticisme sont présentés comme les outils permettant de s’émanciper. A travers l’image d’un Islam universaliste et pacifiste, la voie du Soufisme, Abd Al Malik délivre un message de tolérance et d’espoir, celui d’une société unie et ouverte, tout en soulevant la problématique de l’identité. Evocation poignante, ce film humaniste, inspiré recèle, malgré la difficulté du sujet, une certaine fraîcheur.

Qu’Allah Bénisse la France réalisé par Abd Al Malik
Avec Mark Zinga, Sabrina Ouazani
Sortie le 10 décembre 2014





2 commentaires :

Vive la rose et le lilas a dit…

Je compte aller le voir, même si je n'ai pas lu l'autobiographie...
Merci pr cette belle recension :)

AuroreinParis a dit…

J'ai vu la bande annonce ce WE j'aime bien l'atmosphère noir et blanc empruntée à la Haine, mais je n'ai pas été hyper convaincue de son propos. J'irai peut être le voir , et j'aurai peut être une bonne surprise !

Share this

Related Post