samedi 15 novembre 2014

Le 7ème art vous passionne, vous êtes doté d'une jolie plume, rejoignez l'équipe ciné de ParisianShoeGals



Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, l'heure est grave ! Afin de donner plus de cohérence à la ligne éditoriale de ParisianShoeGals et de renforcer son orientation culturelle, j'ai envie de remplacer définitivement la rubrique vernis à ongles du mardi par une chronique cinéma qui deviendrait donc hebdomadaire au lieu d'être ponctuelle comme c’était le cas jusque là. Cependant, manquant cruellement de temps, ne me sentant pas spécialement qualifiée pour m’en occuper - j’aime le cinéma mais au point d’y aller une fois par semaine et mon bagage de cinéphile me paraît un peu léger - je souhaite monter une petite équipe composée de trois à quatre rédacteurs, amoureux du Septième Art, dotés d’une jolie plume et habitant Paris, une dream team qui serait chargée d’alimenter la rubrique toutes les semaines.  

Grâce à ce blog, j'ai la chance d'être régulièrement invitée à des avant-premières - environ deux à trois fois par mois. Votre mission si vous l’acceptez, sera de vous rendre à ces projections privées en tant que représentant du blog puis de rédiger un billet qui sera diffusé le mardi. L’idée en recrutant trois ou quatre rédacteurs est de ne pas les lasser en imposant le rythme soutenu d’un article par semaine mais plutôt de miser sur un par mois. Cela permettrait aussi de jouer sur les emplois du temps de chacun, les projections ayant lieu aussi bien le week-end que la semaine et à des horaires très variés de fin journée à début de soirée. Je me propose d’offrir la séance complémentaire à l’un des collaborateurs de l’équipe.

Le candidat idéal. Entre 25 et 35 ans - environ on ne va pas chipoter - pour correspondre à l’âge de mon lectorat. Apprécier aussi bien les X-Men que Kurosawa - Akira bien sûr et Kiyoshi pourquoi pas. Etre capable de faire le grand écart entre films d’auteur et blockbusters. Parler anglais, ça aide beaucoup pour les conférences de presse. Avoir absolument pour références Pierrot le fou, The Big Lebowski, Requiem for a dream, Le guépard, Les valseuses, Un singe en hiver, Las Vegas parano, La cité de la peur, Pulp Fiction, La famille Tenenbaum, Mad Max, Dune, Claude Chabrol, Gregg Araki, Brian de Palma, Lars von Trier, Michel Audiard et Jacques aussi, Gus van Sant, Terrence Malick, la famille Coppola - le père, la fille, la nièce, le neveu à l’époque où il ne se produisait pas dans des navets pour purger ses dettes, quand il jouait dans Leaving Las Vegas par exemple, Martin Scorsese, Wes Anderson. Bref, j’en oublie mais vous voyez le genre. Et ne pas être choqué en tant que cinéphile par la rubrique Thursday Oh Yeah !

Pour présenter votre candidature - attention, là je crois fort à mon rôle de rédactrice en chef - il suffit de :
- m’envoyer un petit mail à cette adresse parisian.shoegals[at]gmail.com en m’expliquant pourquoi vous souhaitez écrire pour ParisianShoeGals, quelles sont vos affinités avec le blog.
- une mini-bio (ou un cv si vous préférez) mettant en lumière vos qualités de chroniqueur et la singularité de votre regard. Exemples : expérience du web à travers un blog, études littéraires ou de cinéma, expériences professionnelles diverses liées à l’écriture ou au cinéma… Ce qui vous paraîtra pertinent.
- des textes ou des liens vers ceux-ci afin de me permettre de découvrir votre plume.

J’ai déjà quelques pistes prometteuses, une étudiante en cinéma, un professeur de français cinéphile et une comédienne ayant une expérience de chroniqueuse ciné. Rien de définitif pour le moment mais ne tardez pas trop si l’idée vous plaît. J’espère que le projet saura vous donner envie et que je ne vous aurais pas fait peur avec mes différentes demandes. Ce blog est un peu mon bébé, je suis un peu flippante, limite control freak, lorsqu’il s’agit de ma progéniture. Ne vous inquiétez pas, par la suite, ce sera carte blanche - sauf concernant Michael Fassbender, il est tout à fait interdit de dire du mal de lui même si le film est très mauvais. Humour et second degré sont les bienvenus, vous l'aurez compris. J’ai hâte de vous lire. A très vite !

Caroline


Share this

Related Post